Affaire Bentot vs Fourest : mise au point de maître Richard Malka

2311430227301

Suite à l’altercation (totalement anecdotique) avec Aymeric Caron, plusieurs sites se sont permis de donner uniquement la version de maître Hosni Maati. Voici celle de mon avocat :

Maître Richard Malka : « Je confirme que ma cliente a toutes les raisons d’être sereine. Comme je l’en ai informée avant l’enregistrement de « On n’est pas couché », nous avons constaté que le délai n’ayant pas été interrompu par la partie adverse, l’action est prescrite. Ce que nous allons demander à la Cour de constater. » 

Mes précisions : Quand Aymeric Caron m’attaque sur cette vieille plainte, totalement hors sujet, il se trouve que j’ai rapidement évoqué ce dossier avec mes avocats au téléphone et qu’ils m’ont dit « Pour l’appel, c’est plié. C’est prescrit. Ils n’ont pas interrompu le délai… »

Pour moi, c’est donc gagné. Ce que je ne savais pas, en toute bonne foi, car je ne suis pas juriste, c’est qu’une fois la prescription constatée, il faut encore attendre que la Cour d’appel statue officiellement sur cette prescription. Ce qui peut prendre des mois. Un délai technique dont joue l’avocat adverse : Maître Hosni Maati, qui est également l’avocat des Indivisibles, mis en cause dans mon livre pour leurs campagnes haineuses contre Charlie, et à l’origine d’une plainte délirante en diffamation contre Jeannette Bougrab.

Le but est limpide : tenter de me décrédibiliser, agiter une mauvaise polémique contre moi et masquer son échec en m’accusant d’avoir menti.

En réalité, sous le coup de la fatigue (5H d’enregistrement) et de l’agacement pour ce faux procès, j’ai simplement été imprécise. La Cour appel va statuer sur une plainte… Prescrite. C’est donc gagné, mais précipité et familier de le dire ainsi.

Je veux bien reconnaître que nous avons tous les deux été imprécis d’une certaine manière. Mais Aymeric Caron, lui, va-t-il s’excuser pour l’accusation totalement fausse et mensongère qui a suivi cette attaque destinée à éviter tout débat de fond sur le livre ? La partie où il se met carrément à m’accuser d’avoir modifié et fait disparaître ma chronique (passée en directe à la radio !) alors qu’on peut la trouver telle quelle sur le site de Radio France… Et qu’il ne l’a simplement pas trouvée ! Une accusation qui, pour le coup, relève de la diffamation.

Une fois encore, ce type de mises en causes absurdes, ce journalisme mesquin et spectacle m’atterre. Mais illustre parfaitement l’acharnement dont sont capables certains groupes et certains sites contre toute tentative de défendre une vision équilibrée et claire de la laïcité.

 Caroline Fourest

 

Voir aussi le droit de réponse à Aymeric Caron et à Mediapart

Capture d’écran 2015-05-06 à 11.48.50

 

17 réflexions sur “Affaire Bentot vs Fourest : mise au point de maître Richard Malka

  1. Vous êtes souvent attaquées, contestée, mise en cause. Je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais vous avez toute ma sympathie et peut-être même mon admiration. Le dernier incident contre Le sieur Caron ne peut que renforcée ma volontée de vous soutenir. Cordialement Jacques Volcouve

  2. je prendrais le temps de lire votre livre! d’ores et déjà, après vous avoir écoutée! OK à 100 %!merci!

  3. Youppie ! Et c’est vrai que c’est complètement anecdotique ; c’est là, la plus grande faute morale d’aymeric caron. Nous faire perdre notre temps, gaspiller un temps d’antenne précieux pour cette vaine polémique.
    Allez, l’erreur est humaine Aymeric. Je te pardonne pour cette fois mais si tu voyais la délectation que les sites d’extrême-droite et les sites qui disent défendre les musulmans ont eu et bien cette tempête dans un verre d’eau, j’espère, qu’elle rafraîchira tes idées et que ton honnêteté te poussera à reconnaître ton tort !
    Caroline, je te le dis, je t’aime !

  4. Votre interviewer ayant été en-dessous de tout, je n’ai pas ressenti le besoin d’une justification de votre part ; depuis quelques années que je vous lis, vous écoute, et regarde tous vos reportages, sur des sujets très différents, j’ai appris énormément de choses ! Je vous en remercie, et invite tout le monde à regarder, par exemple, votre documentaire sur les incivilités, que j’ai adoré ! (y) C’est toujours concis, explicite, très documenté et, contrairement à ce que prétendent vos détracteurs, vous laissez toujours la parole à l’opposition, lorsqu’elle daigne s’exprimer (cf : « Les naufragés de Sion », par exemple)
    Mais des mots comme « menteuse », « pute », « guenon », semblent être passés dans le langage courant, de nos jours, perdant de leur signification, mais pas de leur caractère insultant ; de la militante FN qui s’adresse à la Ministre de la Justice (cf : Petit Journal du 04/05/15) à Aymeric Caron qui met en doute tous vos propos, en passant par ces femmes qui se font insulter puis tabasser parce qu’elles expriment une idée contraire… J’comprends plus !!
    Ce petit mot maladroit, en guise de soutien, et au plaisir de vous rencontrer un jour, de peur de trop tôt baisser les bras… !

  5. Tout mon soutien à Caroline.

    Seuls les croyants voient un blasphème là où il se passe un regard d’analyse. Il n’y a de blasphème qu’à l’intérieur d’une croyance.

    Il y a un dessin de Wolinski où une jeune femme pince au bas-ventre un gars en lui disant :  » C’est ici, Radio Casse-couilles ?  »

    Vas-y, Caroline !

  6. « le délai n’ayant pas été interrompu par la partie adverse, l’action est prescrite » : Je trouve qu’il serait bien à cette occasion d’expliquer aux lecteurs (qui relaieront surement vers Mediapart) le processus car on ne sait pas ici de quel délai on parle, ni si la prescription (apparemment indubitable) de l’action vaut annulation de la condamnation.

    • C’est vrai qu’on a pas très bien compris cette affaire juridique. Et je constate que cela a un peu occulté le débat de fonds et c’est dommage

  7. Votre rigueur et votre honnêteté intellectuelle, qualités de moins en moins partagées actuellement, font honneur à votre profession que vous défendez avec un énorme courage. Bravo Caroline (une fois de plus)!

  8. Je pensais, lors de cette émission, entendre parler de votre livre… Mais comme souvent Aymric Caron détourne le propos de fond pour faire le buzz en soulevant une virgule mal placée dans le texte ou une affaire annexe comme ce fut le cas pour vous. Il prépare sa sortie et a certainement quelques craintes sur le silence qui peut s’en suivre… D’où le buzz. Je ne partage pas toutes vos convictions mais j’aime votre engagement profond et sincère. Je crois que vous avez le sens du débat d’idées et ne pas être d’accord sur tout n’est pas le plus important, l’échange, en revanche l’est. J’en entendu hier que vous en perdiez le sommeil…dormez Caroline.
    Carine

  9. Merci pour nous (de nombreux français) de relayer notre parole… tout mon soutien et encore plus.

  10. Bonjour Caroline,

    j’y vais moi aussi de mon instant de familiarité qui sied aux échanges dans la blogosphère, mais qui contient en même temps tout mon respect pour le travail que vous faites. C’est toujours avec intérêt que je suis quand l’occasion se présente, vos chroniques sur France Inter et France Culture. Très peu amateur des débats télés qui selon moi -ce n’est que mon opinion – tirent plus souvent l’intelligence des téléspectateurs plutôt vers le bas que vert le haut, probablement aussi celle des débatteurs L’intervention de Maître Malka est la bienvenue. En effet nous ne sommes pas en général des spécialistes du droit et votre première explication, permettez moi de le dire, n’apportait pas toute la clarté souhaitable en l’occurrence.
    Merci pour « l’éloge du blasphème » que j’ai dévoré d’une seule traite. Bouquin clair et précis, vous posez bien le problème de la conception de la laïcité telle que nous la concevons. Il est regrettable que des esprits généralement éclairés, tel Emmanuel Todd croient (ou font semblant de croire ?) qu’en fait la laïcité s’attaque aux musulmans. Le laisser entendre, c’est donner fois à l’utilisation dévoyée qui en est faite par des sites tels que « riposte laïque ». Non, mettre en valeur la laïcité n’est pas enfoncer les musulmans c’est au contraire les considérer comme nos égaux.
    Pour conclure, Le chapitre sur le comportement des medias anglo-saxons et l’expérience que vous en avez eue m’a beaucoup amusé, mais ça ne manque pas hélas, d’être inquiétant.

    Encore merci. Continuez longtemps vos travaux de déminage et de vraie « réinformation », nous avons besoin de vous.

  11. Merci Caroline pour votre Eloge du blasphème.
    Votre travaille est rigoureux, votre grille de lecture tellement juste.
    Ne vous inquiétez pas des critiques de chroniqueurs télé qui ne parlent en fait que d’eux, vous êtes à des années lumières.
    Merci d’être aussi courageuse et de nous servir d’exemple.

  12. Ce qui est incroyable, dans cette émission, de fausse expression démocratique, on se demande qui est et où sont les invités ? C.Fourest ou caron et ses acolytes, pseudo journalistes ? le fond n’est JAMAIS abordé ni débattu, seul la vindicte et l’affrontement compte, mais pas avec n’importe qui, j’ai regardé celle consacrée au dernier cd de B.Lavilliers …. Caron n’est que très peu intervenu, sauf pour conclure : « vous voyez bien que Lavilliers n’est pas violent », minable !
    Votre courage que bien d’autres n’ont pas eu, a obligé caron à se dévoiler en vous menaçant d’une plainte en diffamation !
    Merci Caroline pour vos courages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s