Droit de réponse à Mediapart et à Aymeric Caron

 caronmadiapart

2311430227301

Relais de la propagande de Tariq Ramadan et de ses alliés, visibles ou Indivisibles, depuis des mois, la « rédaction de Mediapart » — sur la capture d’écran ci-joint — devenue « les invités de Mediapart » (après parution de ce texte), bref le blog de Mediapart vole au secours d’Aymeric Caron en cherchant à me faire passer pour malhonnête. Pour avoir refusé son accusation inexacte concernant une plainte en diffamation contre l’une de mes chroniques.

C’est un honneur, quand on est journaliste, de soulever des questions qui fâchent. Quitte à subir le risque d’être poursuivi par ces fâchés. Mediapart devrait le savoir.

Honteusement, je dois confesser avoir enduré très peu de procès, bien moins qu’eux, et n’avoir pas reçu autant de leçons de morale du CSA qu’« On n’est pas couché ». À peine quelques procès avec le FN et Frédéric Châtillon, pour avoir dénoncé leur antisémitisme. Et une plainte — en sept ans à France Culture — de la part du père d’une jeune femme voilée, qui n’est même pas nommée dans ma chronique.

L’objet de sa colère ? Une chronique où je dénonce les agressions contre les femmes voilées comme étant des attaques racistes, tout en invitant mes confrères à ne pas s’emballer (comme ils l’ont fait) à propos de deux affaires où des jeunes femmes ont fait des déclarations confuses et contradictoires.

Le père de cette jeune femme voilée, qui communique beaucoup à sa place, a estimé injuste que je l’accuse de… parler beaucoup à sa place, et d’avoir émis des doutes sur sa version.

Il a obtenu gain de cause en première instance à la très grande surprise de mes avocats, tout à fait confiants pour l’appel. L’avocat adverse doit penser la même chose. Il a délibérément laissé filer le délai de prescription pour que cet appel n’ait pas lieu, et abandonné les poursuites.

Je suis donc affranchie de cette plainte ridicule, contrairement à ce qu’affirme Aymeric Caron avec beaucoup de violence, en me faisant passer pour une menteuse, et surtout en refusant d’accepter que je puisse connaître un peu mieux le dossier que lui…

Mediapart et Edwy Plenel, en revanche, ont été condamnés pour diffamation. Cela arrive. Surtout aux meilleurs d’entre nous. Ils devraient trouver mieux pour faire diversion et éviter le débat de fond qui nous oppose : faut-il traiter d’  « islamophobe » toute personne qui critique Tariq Ramadan ou blasphème ?

Mediapart aurait pu me contacter, moi ou mes avocats, pour connaitre l’issue de cette plainte avant de me traiter de menteuse sans vérifier. Cela montre, pour reprendre leurs mots, le peu de respect qu’ils portent à la vérité des faits.

Caroline Fourest

Ps : sur le « clash » : mes explications.

PS 2 : sur Amina, l’attaque est d’autant plus vicieuse que j’ai alerté et coupé les ponts avec Amina à cause de son mensonge : « Amina enfin honnête ».

PS 3 : Quant au CSA…

 

Voir : la mise au point de Maître Malka 

 

117 réflexions sur “Droit de réponse à Mediapart et à Aymeric Caron

  1. Je crois que Caroline Fourest s’enfonce, là, en disant que les avocats de la partie adverse ont laissé passer le délai de prescription pour faire appel. Comme c’est elle qui a perdu en première instance, c’est à elle de faire appel. Et si elle avait fait appel, il y aurait eu un procès en appel, quelle que soit la position de la partie adverse.

    PS : mon commentaire va-t-il être publié ? Ou devrais-je le publier sur Médiapart ? On verra par là si Mlle Fourest est de bonne foi.

    • La phrase dans son texte est très peu clair, mais je suppose que les avocats de Caroline Fourest ont effectivement fait appel, puis que la partie adverse n’a pas répondu à l’une des démarches dans le délai légal (par omission ou volontairement). Cette absence de réponse dans le temps légal doit alors se traduire par un abandon des poursuites.

      Après si je ne me trompe pas interprétation est à deux niveaux: soit ils n’ont pas répondu (volontairement, ce que défend ici Fourest, ou involontairement, ce qui parait peu plausible), soit ils ont répondu… mais trop tard (ce qui arrive trop souvent).

      • @ Roland
        Bonsoir, l’appel de l’une des parties n’entraîne pas d’incidence sur l’appel de l’autre partie, tel que vous le supposez ici. L’appel ce n’est pas une démarche qui se concerte entre les deux adversaire, nécessitant que l’un et l’autre se mettent d’accord.
        Celui qui veut voir un jugement invalidé fait appel. Fourest en toute logique, pour voir sa condamnation en 1ere instance invalidée; la partie adverse pour satisfaire davantage de prétentions (ex : davantage de dommages & intérêts ou obtenir une condamnation sur la base d’autre motifs). Si Mme Fourest n’a pas fait appel, et que la partie adverse non plus, elle se voit définitivement condamnée. Interjeter appel pour invalider sa condamnation en 1ere instance relève de sa seule responsabilité.

    • Moi ce que j’ai compris cest que les avocats de Caroline Fourest ont fait appel et que la partie adverse a laissé passer le délai de prescription.

    • Ça y est Gilbert vous êtes content, on a publié votre belle prose. Maintenant, c’est à vous de montrer votre bonne foi et de reconnaître que vous vous êtes trompé ! Cette histoire de procès en appel « quelle que soit la position de la partie adverse » est vraiment une grosse bêtise.
      Il ne suffit pas d’être convaincu d’une chose et de l’affirmer platement pour qu’elle soit vraie ! Bah, l’erreur est humaine, n’est-ce pas !
      Allez, Gilbert, encore un effort, vous écrivez dans un français sans faute d’orthographe ni de grammaire, bravo ! Mais au vu de votre méconnaissance du droit français cela ne vous empêche pas d’écrire de grosses bêtises !

    • C’est très clair. Elle a fait appel. La premiere condamnation ne joue plus. A partir de là il faut attendre le résultat de l’appel. Or ce que nous dit Caroline Fourest, c’est qu’il n’y aura pas d’appel, puisque l’avocat de la partie adverse a oublié de faire les démarches qu’il devait faire. Elle n’est donc plus condamnée.

      • Sauf que hier, un commentaire de « sycophante » (!) sur Mediapart relayait un message de l’avocat de Mlle Bentot disant qu’ils allaient en appel. Alors, dit-il la vérité?

    • Vous cherchez Midi à 14 heures ! La question est simple, a-t-elle été condamnée ou pas !? A-t-elle été condamnée judiciairement et civilement à dédommager !!! Tout le reste n’est que littérature sans intérêt !

    • dans la société il y a des cons et on ne peut pas vraiment lutter contre tous les cons
      Bravo pour votre répartie et pour le sens de vos interventions !

    • Je pense que c’est plus une approximation de CF sur la terminologie juridique. Elle a fait appel, mais les avocats de la partie adverse n’ont pas dû donner leurs conclusions à temps.

    • Aymeric Caron est vraiment écoeurant .Ses attaques contre Caroline Fourest (On n’est pas couché: le 03/05/2015) sont lourdes et inadmissibles.

      • Ah OUI Aymeric CARON est vraiment écoeurant, c’est inadmissible de ne pas laisser parler, c’est un manque de savoir vivre notoire, qui malheureusement fait flores dans le journalisme

  2. Fut un temps, je lisais Mediapart. J’ai arrêté justement à cause de ce genre d’affirmations non vérifiées. (Ce n’est pas la première ni la dernière, je préssume.) La moindre des choses aurait été d’écrire : « alors qu’elle aurait menti à l’une de ses questions. » Au mieux, comme vous le soulignez déjà, ils vous auraient contacté pour vérifier leurs informations.

    • Votre commentaire est passé ,ce n’est pas le cas de tout le monde.Bravo et +1

    • J’ai arrêté de lire Mediapart quand j’ai vu Plenel assis près de Tariq Ramadan à  » taper la discute « …Lui qui se dit si à cheval sur la droiture, fricoter avec un fondamentaliste dangereux ..

  3. Caroline, pourriez-vous expliciter l’histoire de la condamnation, puis de son annulation par le refus des adversaires d’aller en appel? C’est là dessus que les chercheurs de poux en tête se fixent😦 Il est vrai qu’ ils n’ont pas besoin de ca, mais pour ceux qui tentent de défendre le bon sens, votre explication serait fort utile.

    • C’est très clair. Elle a fait appel. La premiere condamnation ne joue plus. A partir de là il faut attendre le résultat de l’appel. Or ce que nous dit Caroline Fourest, c’est qu’il n’y aura pas d’appel, puisque l’avocat de la partie adverse a oublié de faire les démarches qu’il devait faire. Elle n’est donc plus condamnée.

  4. Tiens, mon commentaire est « en attente de modération » alors que le commentaire suivant a été publié. Serait-il censuré ?

    • Oulala Gilbert, calme-toi, tranquille. Rallume-la télé, sers-toi un peu de Drucker et laisse MADAME Fourest tranquille.

      Caroline, longue vie à toi et s’il-te-plaît, continue, continue, continue. Nous sommes très très nombreux-ses à te suivre. Ton clash avec Machin, tout le monde s’en fout. Ce type n’a aucun intérêt. AUCUN. Ne laisse pas ce genre de guignol à peine médiatique te détourner de tes luttes.

  5. Bravo Mme. Fourest pour la profondeur de votre pensée et son côté innovant. Caron lui n’a aucun intérêt, sa hargne est sa seule « pensée », il est emblématique d’une extrême gauche stalinienne et antisémite.

    • Aymeric Caron est un gaucho, qui ne sait pas faire grand chose d’autre que provoquer les gens qui ne pense pas comme lui. S’il est encore à cette place, ce n’est pas par compétence, mais par opinion politique !!!

    • J’aime votre commentaire! J’apporterai juste une rectification : « innovant » n’est pas exacte…au moins depuis Voltaire!

  6. Caroline, ta parole et ton courage sont tellement importants en ces temps de « faux nez ». Continue, nous sommes très nombreux-ses à te soutenir et à nous trouver plus intelligent-e-s quand nous t’écoutons.

  7. C’est assez clair. Caroline Fourest a été condamnée en première instance. Elle a fait appel. La partie adverse ayant décidé de passer son tour, la premiere condamnation est annulée. Caroline Fourest n’est plus condamnée en diffamation.

      • Ça signifie que, apparemment car je ne suis pas un juriste, dans un procès quand une partie fait appel l’autre partie doit faire des démarches pour maintenir sa plainte. Si la partie adverse ne le fait pas c’est qu’elle la retire.

        Madame Fourest, si vous voulez bien nous confirmer que c’est la bonne lecture de ce que vous avez déclaré ça serai bien.
        En tous cas, et même s’il m’arrive de ne pas être d’accord avec vous sur certains points, j’aime beaucoup ce que vous faîtes. Et après avoir l’émission j’ai plus envie d’acheter votre livre qu’auparavant. Finalement, avec moi en tous cas, il vous a été utile ce monsieur. C’était quand même malheureux que vous l’ayez qualifié de la sorte même si c’était très tentant car pour le coup vous n’avez pas été très digne. Comme quoi ça arrive même aux meilleurs, mais ne vous inquiétez pas : on comprend que vous ayez explosée face à son attitude.

        Continuez ce que vous faîtes, vous contribuez à élever le débat en France et c’est ce dont on a tous besoin.
        BRAVO !!!

  8. alors qu’e plenel a écrit,au moins un grand livre: »la part d’ombre » et a crée un site internet à bien des égards remarquable: »médiapart »,on s’étonne d’autant plus de son aveuglement et son absence de lucidité sur les conséquences d’un recul de la laîcité en france.
    quand il présente son livre: »pour les musulmans »,à l’institut du monde arabe,il crache sur les « laîcarts »en se faisant applaudir par e morin et t ramadan qui sont cote à cote au premier rang.lors de cette soirée,seul e sembar, ambassadeur de palestine défend une laîcité exigente.
    c fourest,ce serait à désespérer de la gauche,si il n’y avait plus à gauche des gens comme vous,intègres,lucides et courageux.
    l’immense artiste qu’était cabu et ses copains non moins talentueux de charlie,seraient fiers de votre pugnacité clairvoyante contre la médriocrité médiatique,aussi curetonne que sociologisante.

      • c’est gratifiant d’apporter son soutien,au moins virtuellement,à une femme de talent qui a beaucoup d’ennemis chez toute une floppée de biens pensants aussi trouillards que facheux.
        cordialement

  9. Mme Fourest, face aux acharnements, je tiens à dire qu’il existe beaucoup de monde qui vous lisent et vous écoutent sans forcément prendre la parole pour dire qu’ils admirent votre courage et votre esprit. On est avec vous et c’est toujours un plaisir et une source d’inspiration de vous entendre.

  10. Incroyable comme les journalistes comme Caron ne font pas leur boulot. Caron est le premier a regler ses comptes et se dechainer sans raison sur certains invites (Cf. recemment emission ONPC où Caron lynche Michel Onfray!). Enfin… »journaliste » un grand mot pour ce couple Caron/Salame qui passe son temps a critiquer les invites de l emission avec des « ca j aime, c est bien et ca c est pas bien » bref ils donnent des notes comme des professeurs.. Pathetique! Bon courage Caroline! Caron ne dupe personne avec un peu de bon sens…

  11. Ah! Dur dur d’expliquer la liberté d’expression a des gens obtus, Léa Salamé m’a beaucoup déçu et je crois qu’elle n’a rien compris ni au livre ni a Charlie Hebdo. Sous pretexte que ce n’est pas dans la culture de quelqu’un de monter a cheval, faut- il pour autant que j’envoie le mien a l’abattoir? La liberté de l’autre doit-elle donc commencer la ou s’arrête là mienne?

  12. Ah! Dur dur d’expliquer la liberté d’expression a des gens obtus, Léa Salamé m’a beaucoup déçu et je crois qu’elle n’a rien compris ni au livre ni a Charlie Hebdo. Sous pretexte que ce n’est pas dans la culture de quelqu’un de monter a cheval, faut- il pour autant que j’envoie le mien a l’abattoir? La liberté d’expression se passe de ce genre de restrictions car elle est … libre, bah oui.
    Et quoi? La liberté de l’autre doit-elle donc commencer la ou s’arrête là mienne? inquisition je murmure ton nom…

  13. On savait Caron pointilleux , mais ce soir il a un tantinet forcé le trait , et en voulant absolument coincer Caroline Fourest , il est passé completement à coté d’un débat pourtant si interessant.Je lis aussi que Mediapart en profite pour regler ses comptes avec l’essayiste. Il est loin l’esprit Charlie.

  14. Comme beaucoup d’autres (ici Bas, Jean, Jeanjean), je fais partie, chère Caroline, de ces millions de Français (trop) silencieux mais si heureux de pouvoir entendre une parole aussi précise, aussi équilibrée devant la complexité, et in fine aussi libre ; merci infiniment, Caroline, de porter aussi bien et aussi haut cette parole.
    JD (44 ans)

    • La France, Républicaine et laïque, fille de la Révolution et des Lumières, à besoin (de Caroline Fourest et) de ceux qui la défende contre « le monde entier », contre les communautaristes, les intégrismes et tous ceux qui n’ont pas accédés au niveau de civilisation intellectuel que certains citoyens comme Fourest ont atteint. Je vais, lundi, avec émotion, fierté et plaisir, me procurer « éloge du blasphème »… et j’espère que nous serons des milliers, des millions à le faire! Marat, Saint Just, Couton et Robespierre nous regardent, (que ceux qui ne connaissent la Révolution que par ce qu’ils ont lu dans 20 minutes ou Le mode s’abstiennent de faire des commentaires) soyons digne d’eux! Merci Caroline Fourest !

      • rectifications:
        – je l’ai acheté aujourd’hui dimanche! La librairie « le comptoir des mots » 239 rue des Pyrénées 20e, est ouverte tous les dimanche mais mon pauvre esprit embrumé par le vin et l’émotion que déclenche toujours chez moi La Citoyenne Fourest m’a fait perdre mémoire …
        -il fallait lire ( dans mon commentaire parce que sinon ce pauvre journal perdu par les influences et l’argent de ses actionnaires ne vaut plus rien…) « Le monde » et non pas le mode
        Bizous à toutes et à tous🙂

      • De ce que j’ai lu il me semble que ce sont ces mêmes Marat et Robespierre qui ont fait décapité Olympe de Gouges… et il me semble également qu’elle était une opposante de Saint-Just. Alors il me semble être particulièrement déplacé de citer ces 3 là de cette façon.

        Sur le fond je suis tout à fait d’accord avec vous et en ce qui me concerne je l’achèterai demain mardi ce livre.

      • Mes « références » historiques sont sans doutes mal choisies par rapport à une (grande, comme Olympe!) Femme! Je vous prie de m’en excuser. Exalté par Caroline Fourest et son travail, je me suis emporté, comme toujours… vers ceux que je trouve injustement jugés à notre époque. Le débat sur cette période de notre histoire serait trop long… Le principal reste que nous soyons d’accord sur le soutien à Caroline Fourest ! Salut et fraternité!

  15. Bon courage à Caroline Fourest et Eloge au blasphème! La laicité, personnellement, j’y tiens en tant qu’enseignante, immigrée et française première génération, venue d’un pays où la religion pèse trop… Continuez

  16. Bravo Caroline !!! Dommage qu’il n’y ai pas plus de femmes courageuses comme vous!! Continuez !!! Caron et Plenel deux têtes à claques !!! Je suis de gauche mais ces deux la me désespèrent!! Continuez Caroline ! On a besoin d’esprits brillants comme vous et pas besoin de ces gauchos bornes !!

  17. J’ai beaucoup apprécié votre intervention sur ONPC Caroline.
    J’admire votre rigueur, votre lucidité, votre exigeance et votre pédagogie.
    Bravo. Continuez, vous avez mon soutien.
    En plus je suis sensible à votre beauté naturelle et sans fard.
    Amitiés.
    Nicolas.

  18. Chère Caroline,
    Léa Salamé, que je croyais décidément plus intelligente, lucide et ouverte, n’a, semble-t-il, rien compris : ni à votre essai, ni aux problèmes dramatiques que ce dernier évoque quant à l’avenir de notre démocratie… À l’entendre, la France devrait renoncer à cette laïcité qui fait sa spécifité et se coucher devant le fait religieux qui submerge de plus en plus le monde actuel… Elle a même clairement évoqué le fait que vous puissiez finir par perdre votre combat… À mes yeux, elle fait désormais partie de ce monde médiatique et intellectuel qui, par leurs renoncements successifs, nous mènent à la catastrophe…
    Je suis par ailleurs parfaitement déçu par Médiapart qui a cru bon d’héberger les explications d’Emeric Caron après son altercation avec vous dans ONPC : il a pu y continuer d’y déverser ses mensonges et sa hargne à votre endroit… Vous l’avez traité de « con », la belle affaire ! Ce qualificatif est largement sous-dimensionné par rapport à l’auto-suffisance et à la malhonnêteté du personnage…
    Quant à Edwy Plenel, dont j’admirais, jusqu’ici, la conception du journalisme, je le classe désormais dans la catégorie des idiots utiles aux communautarisme et au fanatisme religieux qu’il est prêt à « excuser » en prétendant les analyser pour les « comprendre »… Pour paraphraser je ne sais plus qui, avec de tels défenseurs, la laïcité n’a plus besoin d’ennemis…
    Merci de votre lucidité et de votre courage…

    • absolument d’accord concernant Salamé. cette journaliste devient terriblement agaçante, j’ai le sentiment qu’elle tient à être populaire, malheureusement dans le mauvais sens du terme, au détriment de son travail de journaliste ! de plus, opinion personnelle je le reconnais, j’ai le sentiment que d’être devenue chroniqueuse à ONPC lui a quand même donné la grosse tête ?

  19. je vous dis également  » bravo » caroline ! je suis de tout coeur avec vous et j’aurai beaucoup aimé être à vos côté sur le plateau pour vous soutenir !! remettre en place cet homme détestable qu’est caron ( vous l’avez bien mouchez !! ) il fallait une personne comme vous pour le remettre à sa place ,et vous lui avez cloué le bec à cet individu malfaisant.

    • merci , caroline !d’avoir remit en place cet homme détestable , un personnage odieux ! vous lui avez tenue tête comme il le fallait , bravo ,! vous avez été courageuse devant les propos malfaisants que débitaient ce videur de poubelle . christian .

    • Oui Léa Salamé n’a rien compris ou le fait exprès pour polémiquer, c’est triste d’entendre de tels propos obtus. Quand à Caron c’est de la mauvaise foi pure et dure. Peut on réellement penser de telles choses?
      Bravo Caroline Fourest d’enrichir les débats et nos esprits. Votre travail est de grande valeur, vos discours sont clairs, pédagogiques et respectueux de Tous.
      Surtout continuez. Bravo

  20. Merci Caroline pour votre courage !!!
    Il est parfois difficile de garder son sang froid lorsque le débat se heurte à un mur. Vous êtes humaine et pouvez donc vous agacez face à certaines attaques, ce qui est rassurant pour nous qui avons ce genre de discussion loin de plateau télé… Ce que je trouve plus important c’est le débat de fond. Le blasphème est pour moi la critique d’un symbole et non d’un Individu ou d’une communauté. La difficulté réside dans la représentation d’une communauté par un symbole. La discussion doit alors s’ouvrir pour déterminer cette frontière parfois flou. Je vais donc lire avec intérêt votre livre, et espère y trouver des clés pour approfondir ma réflexion.
    J’aimerai avoir votre talent d’écriture et oratoire afin de travailler d’autres idées qui peuvent être le prolongement du débat sur la laïcité et le blasphème.
    Encore merci pour votre travail, votre réflexion mais aussi votre humanité.

  21. Monsieur Caron, seriez-vous le clone de tous ces chroniqueurs ? Vous vous vendez au lieu de vous intéresser au vif du sujet, à savoir le livre de Caroline Fourest. Visiblement nous avons assisté à un règlement de comptes sur le plateau de Laurent Ruquier, les dagues étaient déjà bien aiguisées de part et d’autre. Ce qui pour moi est pathétique est que le blasphème est un devoir républicain et que faute d’un interviewer compétent nous sommes passés à côté d’un débat passionnant. Vous quittez le plateau, vous l’avez suffisamment fait savoir, bonne écriture petit vermisseau, nous saurons faire très attention quant à la justesse de vos allégations futures.

  22. D’ici qq mois Caron retombera dans l’oubli du grand public duquel est est sorti grâce à la télé.
    Très déçu par Salamé! On dirait un ado à qui il faut expliquer les francs et le faible coût de la vie dans les années 70.
    Je ne te dis pas de tenir bon car je sais que tu tiendras, mais bon…
    On de besoin de journalistes comme toi.
    Les bobos aboient la liberté d’expression passera.

  23. J’ai été outrée par l’attitude d’Aymeric Caron. Comment peut-on se dire journaliste et discréditer une invitée en évoquant en procès qui n’a aucun rapport avec le sujet et dont il feint de ne pas connaître le dénouement. C’était probablement le moyen de ne pas discuter d’un sujet qui le dérange et d’éviter la confrontation d’idées avec quelqu’un de plus brillant que lui! c’était lamentable et indigne. Continuez votre combat, Madame Fourest, nous sommes nombreux à vous soutenir et nous allons lire votre livre. Agnès

  24. Ne vous découragez Caroline, je partage vos convictions. Si nous abandonnant la laïcité ; la France va se perdre. Les britanniques et les américains acceptent le communautarisme ; la France partage une autre histoire. Nous ne sommes pas dans l’obligation de suivre ces pays ni Léa Salamé, qui s’égare…

    Vous êtes toujours très précise et juste dans vos propos; j’ai 65 ans, je vous trouve courageuse, sensible, intelligente. Il faut continuer haut et fort et faire interdire de dire « ils l’ont bien cherché ». C’est insupportable, cela fait mal.. je pense aux familles, je pense à la liberté qui se perd.
    Mme Diallo : j’ai hurlé en l’écoutant plus d’une fois..
    Aymeric Caron juste impoli oubliant de s’oublier…
    Continuez Caroline.
    Nicole

  25. caroline, si vous lisez, je ne vous aimais pas…je ne sais pas pourquoi…premier réflexe quand on est face à des gens qui ouvrent leurs gueules…sachez que face à ce caron débile, méprisant et égocentré, vous honorez la démocratie, la laicité et l’humanité. vous portez sur vous le courage et l’engagement que je n’ai pas. pour cela merci et restez prudente

  26. Courage, Caroline et surtout MERCI.Je vous lis depuis plus de dix ans, et suis ahurie de la naïveté (feinte ou réelle?)de certains « intellectuels » qui refusent de voir que la laïcité est la seule réponse possible.Qu’avons-nous fait des Lumières, qu’avons-nous fait de l’esprit de la loi de 1905?De concessions en compromis, de « oui, mais » , de propos approximatifs en renoncement, nous avons tous « oublié » Charlie..
    Léa Salamé et Caron m’ont beaucoup déçue, hier soir, les bras m’en sont tombés et cela ne me rassure pas…
    Tenez bon, je suis enseignante et je sais que seule l’explication, claire, précise permettra de faire comprendre…
    bien à vous, Cat

  27. Chère Madame, parfois il m’arrive d’être en désaccord avec propos sociètaux mais très attentif à vos positions réellement laïques, permettez moi de vous soutenir (si besoin était) et de convenir avec Eric Naulleau qu’il y a 2 lettres de trop à Caron.

  28. Bravo Caroline pour ce que vous faites, pour votre courage d’affronter la médiocrité et pour votre volonté d’expliquer, d’expliquer encore et encore, d’expliquer à ceux qui refusent la complexité.
    Si le débat sur le blasphème a été court, il a malheureusement révélé ce que l’on savait déjà… La médiocrité de ces journalistes, leur non-pensée, leur démission face à la défense de notre laïcité, leur soumission à la pression religieuse. Aucune idée innovante, aucune mise en perspective, aucun principe ferme. (Au motif de vous contredire pour faire avancer le débat, Léa Salamé s’est fait finalement le porte-voix du communautarisme, et d’une liberté d’expression ‘tempérée’, c’était proprement hallucinant.).
    Les commentaires de votre blog me consolent quelque peu…

  29. Ecoutons Vincent Tournier (maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble):
    « A ce titre, Caroline Fourest s’inscrit dans une lignée rare et précieuse : celle des vigies qui savent rester lucides en période de tempête ».
    Courage Caroline, continuez votre lutte pour les libertés !
    Pierre

  30. Je vous estime beaucoup Caroline, vous avez de grandes compétences journalistiques, une réelle humanité, vous semblez bien maîtriser vos sujets, vous avez une détermination courageuse dans vos débats, dommage d’avoir perdu votre sang-froid face à Aymeric Caron… Ce qui ne nous empêchera pas de continuer à vous écouter et à vous lire.

  31. Bravo Caroline. Caron est un gaucho borné, et aussi un misogyne ; il se régale quand il agresse verbalement les femmes (Véronique Genest, par exemple) ; mais il s’écrasait devant Christine Okkrent ! Enfin, il va bientôt partir ; alors, il se défoule jusqu’au bout !

  32. merci pour votre courage , tres decu par lea salame… j’ai aime votre analyse sur caron imbus et obtus.

  33. Merci pour votre clarté et votre sens de la pédagogie à travers vos livres, reportages et documentaires (mention spéciale pour les « Réseaux de l’extrême » !). Je me retrouve totalement dans votre perception de la laïcité.
    Votre réflexion m’aide à avancer et je tiens à vous en remercier du fond du cœur.

    Quant à ce genre d’émissions (« On n’est pas couché »), je n’en attends pas des miracles d’objectivité.
    Leur principe même consiste en un jeu plus ou moins sadique où des animateurs-journalistes se font mousser sur le dos de leurs invités à grand renfort de polémiques de cour de récré, de questions indiscrètes complètement hors-propos, ou de remarques carrément humiliantes. On les sens davantage animés par un souci de remporter la course au « Buzz » et au « Clash » que par l’envie d’une véritable confrontation d’idées.
    Mais je comprends que teniez à toucher le plus grand nombre et ce talk-show reste malgré tout une tribune efficace, puisqu’assez suivi.
    Il est simplement dommage qu’Aymeric Caron ait été encore plus borné, amnésique, prétentieux et arrogant que d’habitude et que même Léa Salamé ait décidé de rester en boucle sur l’idée simpliste que vous vouliez « obliger tout le monde à penser comme vous »…tout en vous demandant finalement de « penser comme elle » !
    Je vous ai trouvé une nouvelle fois brillante et compétente.
    Le recadrage ferme et efficace de Caron s’imposait.

  34. Je vous trouve très courageuse Caroline, et votre intelligence fait du bien dans l’océan d’imbécillité qui nous submerge. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas ce que vous faites mal, mais ce que vous faites bien, c’est ce que vous apportez au monde. Et vous nous apportez beaucoup.

    Nous avons la chance d’avoir des combattants comme vous, qui allez au front pour nous tous. Je vous souhaite une longue vie, et je nous la souhaite.

  35. Tout devient par discorde – Héraclite

    Merci pour votre parole aussi claire que salutaire
    Merci pour votre courage à dire, à dire encore et encore
    Il n’a pas été grand (le verbatim est implacable) jusqu’à votre petit mot, et qu’importe!

    Merci d’avoir su dire même tant malmenée
     » … si on peut plus se moquer des idées, on peut plus débattre, on peut plus s’engueuler, on fait comme Aymeric Caron et moi en ce moment, on se parle plus, et quand on se parle plus, y’a plus de démocratie! »

    Merci d’avoir su ajouter la discorde au blasphème pour notre démocratie!

  36. Courage Caroline. Comme le dit justement Victor Hugo « Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ; ce sont
    Ceux dont un dessein ferme emplit l’âme et le front, »
    Prenez garde à vous quand même car « l’ennui dans ce monde, c’est que les imbéciles sont sûrs d’eux et les gens sensés plein de doutes » (B. Russel)
    Signé: un compatriote croyant et 100% solidaire (parce que croyant)

  37. Bonsoir,

    je vous ai entendu sur France inter puis curieux, je suis resté jusqu’à une heure très tardive pour voir l’objet de la discorde ce samedi. Je dois vous dire que je vous apporte tout mon soutien. Mr CARON a été odieux, ne vous laissant jamais répondre à ses invectives, cherchant uniquement à développer sa vision de votre personnalité, pas de votre livre, trop difficile de débattre sur le fond. J’ai aimé votre attitude ainsi que celle que vous avez eu sur France inter. Merci de vous battre pour une certaine idée de la laïcité et de la France.

  38. le savoir être de ce monsieur Caron est consternant, comment peut on exercer cette profession de journaliste et manquer à ce point de recul,, et tout simplement d’empathie, sentiment que devrait connaitre un professionnel de la COMMUNICATION pour tout sujet qu’il décide d’étudier
    Monsieur Caron connaissez vous le mot « amour » « compassion » compréhension » « politesse » « respect » « humilité » J’ai, hélas ,retrouvé un comportement emprunt de beaucoup de machisme dans votre acharnement à vouloir convaincre.
    Caroline, continuer votre combat, vous êtes une femme qui appelle le respect . merci pour ce que vous êtes

  39. Chère Caroline, j’admire votre franc-parler et je rends hommage à votre lucidité.
    Vous vous faites des ennemis parce que vous avez le courage de mettre le doigt sur ce qui fait mal ou plutôt sur ce qui fait peur!
    Devant les dangers angoissants l’humain a toujours préféré se voiler la face en cherchant des « arguments », des « déclencheurs », des « coupables » etc…afin d’expliquer, voire de justifier à coups de pompeux discours ce qui ne peut absolument pas l’être.
    Caron et Salamé ont montré qu’ils sont bien de ceux-là, c’est à dire ceux qui vont jusqu’à mettre en doute l’intégrité morale de la personne qui dit simplement la réalité.
    Peut-être font-ils cela eux aussi pour se rassurer?
    Je l’ai constaté hier, en tant que spectatrice de l’émission: « On n’est pas couché ».
    Il n’est décidément pas de bon ton, cela dans un certain milieu dit intellectuel, de « parler vrai ».
    De tout cœur avec vous, Caroline,
    Christiane.

  40. J’ai vu l’émission ONPC en replay ce jour.
    Je suis écœuré par l’attitude d’Aymeric Caron à l’égard de Caroline Fourest.
    Il va bien au delà de l’entendement.
    Félicitations à Caroline Fourest et merci
    Merci à Laurent Ruquier et Léa Salamé pour la fin correcte.

  41. Une chose est claire : aucune honnêteté intellectuelle, une autosuffisance insupportable, la volonté haineuse de descendre Caroline Fourest, voilà ce qui résume la prestation de M. Caron. Résultat : il réussit à priver les spectateurs d’un débat qui aurait pu éclairer nombre d’entre eux. Caroline, bravo pour votre courage, votre rigueur. Il est certain que vous vous êtes vraiment CHARLIE.

  42. Aymeric Caron est un bobo prétentieux et autosatisfait. Il est une caricature de tous ces pseudo intellos, avec son brushing étudié et sa tenue de dandy, qui font tant de mal à la gauche et à la démocratie parce que dans l’apparence et vide à l’intérieur. Ce monsieur est borné et ne se remet pas en question. Quelle facilité d’attaquer Caroline Fourest sur sa façon de faire du journalisme et sa liberté de pensée et de parole quand lui ne prend AUCUN risque au quotidien en ménageant les intégristes violents sous couvert de je ne sais quelle « pseudo égalité » de traitement soit disant antiraciste. Il ne risque pas de se faire tuer pour l’expression de ses idées, il n’en a aucune. Il brasse beaucoup d’air, prend la liberté d’attaquer une consœur tellement plus intelligente et responsable que lui sur des sujets qu’il ne maîtrise visiblement pas. Ça se voit que ce ne sont pas ses collègues et amis qui sont mort le 7 janvier. Il n’y a aucune décence dans son attitude, juste une mesquinerie et une jalousie palpable dans ses propos. Il a été insultant et a bien mérité d’être insulté en retour. Ce monsieur n’a pas mon respect.

    Caroline, continue ton combat pour la Liberté, tu es l’esprit vivant de Voltaire, on a déjà du te le dire. On devrait mettre ton nouveau livre au programme des cours de philo du lycée, au moins certains élèves en sortiraient peut-être en ayant appris quelque chose de valable. Merci à toi.

  43. Juste un petit message de soutien Caroline, vous êtes courageuse et juste. Les gens qui vont soutiennent se font moins entendre que vos détracteurs car malheureusement nous ne sommes pas aussi bruyants!!
    Quand on lit les critiques ahurissantes et complètement infondées portées à votre égard, l’incompréhension et la bêtise de certains ‘soi-disant’ intellectuels (journalistes et autres) est aberrante. Vous ont-ils bien lu? Bien sûr tout le monde n’est pas obligé d’être d’accord avec vos idées mais justement ce sont les désaccords et discussions sur les sujets que vous évoquez qui font progresser le débat!

    Quant à Aymeric Caron, je pense que malheureusement il a prouvé, une fois de plus, que n’ayant pas la capacité intellectuelle à comprendre les problèmes complexes, parfois subtils, que vous soulevez, il n’a pas d’autres choix que de recourir à des arguments de type press-people pour vous répondre.

    Merci pour votre clairvoyance et bonne continuation

  44. Merci Caroline Fourest pour ce livre, pour votre travail en général.
    Merci pour votre courage, votre ton, votre discours.
    Merci enfin pour votre patience (étonnante !) et votre calme face à ceux qui incarnent la bêtise, l’orgueil, la haine…
    Votre voix nous est précieuse !

  45. Merci Caroline de vous battre depuis tant d’année avec autant de clairvoyance, bravo pour votre maitrise de la langue et votre clarté, nous vous soutenons dans votre combat, vous n’êtes pas seule à penser tout ça ! vous êtes peu nombreux à voir juste et c’est malheureux qu’un Aymeric Caron ait une telle tribune, continuez, ça nous fait tellement de bien d’entendre des gens comme vous…

  46. Chère Caroline (permettez-moi cette marque d’affectation tant j’ai été choqué par ce que j’ai vu ce samedi soir sur France 2),

    Je fais partie de ces personnes (de plus en plus rares semble-t-il) à être tout à la fois religieux pratiquant (juif en l’occurence, mais cela ne change rien) et profondément laïc.
    Voir un homme dans la rue avec la kippa me choque, voir une femme en burqa dans la rue me choque et pourtant, je pratique ma religion autant que je le peux. Mais je suis français, je crois en la laïcité de notre beau pays et je pense que c’est un facteur d’intégration, d’assimilation et de cohésion extrêment fort et important.

    Il ne nous faut céder à aucune des attaques des pseudo anti-racistes qui utilisent la démocratie et ses failles pour y imposer leur religiosité. ll faut cesser de nous (nous, la France) rendre responsables de la non-intégration de certains, minoritaires, et de leurs actes terroristes. Les mêmes tuent au Pakistan, en Syrie, en Lybie, au Soudan, à Gaza. Ont-ils aussi des problèmes d’intégration là-bas ? Non, ils défendent tout simplement l’idée que leur religion est supérieure aux principes du monde occidental. Point de message « intégrationniste » ici, uniquement une volonté de domination religieuse par la violence.

    Et donc, pour revenir à mes tous premiers mots et à ce « chère Caroline » d’ouverture, je ne comrpends pas comment des gens comme Aymeric Caron ou Léa Salamé (que je n’aime pas, l’un comme l’autre, ais cela ne change rien), dont je crois qu’ils ne sont pas si loin que vous politiquement parlant, je ne comprends pas, donc, comment par leurs discours et leurs oppositions à vos propres discours, ne se rendent-ils pas compte qu’ils favorisent un discours de compréhension et de discupation à l’égard des terroristes et des discours haineux. Et je crois que le « con » que vous avez lancé à M. Caron était bien un minimum, car avec ses méthodes de petit dictateur bien-pensant des plateaux publics, il pousse, involontairement je veux bien le croire, mais systématiquement, à la haine et favorise ainsi le vote en faveur d’extrême qu’il prétend, lui, vraiment combattre, avec ses chiffres glanés sur Internet et débattus dans les salons bobo parisiens…

    Courage à vous
    et Bravo pour ce que vous faites, car de même que je en suis pas toujours d’accord avec vous, je ne vais pas prendre la kalachnikov pour vous ramener à la raison !! Comment Caron et Salamé n’ont-ils pas compris ce simple message… ?

  47. Heureusement que pas d’accord sur tout absolument -on s’ennuierait-, sur votre titre en particulier (trop compliqué pour les lecteurs qui ne voient pas l’ironie ?). Vous avez été d’une patience angélique contre l’olibrius qui a dégoté sa nouvelle sainte, tout en prouvant brillamment être un triste sire- De pire en PIR…
    Quant à son acolyte qui cherchait à vous torpiller, prétendant que la République laïque (unique, donc forcément seule sur la route avec une longueur d’avance) devrait génuflexer devant les moeurs qui bénissent le délit de blasphème, elle nous a saoulé, soporifique- A croire qu’elle a laissé transparaître une sorte de dépit de ce que l’athéisme grandissant au monde ?
    Ont-ils lu votre livre ? De fait, ils n’en ont rien dit.

  48. Les attaques obsessionnelles de Caron m’ont décidé d’acheter le livre de Caroline.
    Pan! dans la gueule du bobo gaucho Caron qui n’a de journaliste que le nom passant son temps à faire du parisianisme !

  49. Bravo Caroline pour votre courage. Je comprends votre colère face à des journalistes confortablement installés dans leurs fauteuils. Ils ne connaissent pas le risque et le courage qu’il faut de nos jours, pour exprimer son opinion librement sur la laïcité et la liberté d’expression.

    A en croire certains, ce serait Charlie hebdo qui aurait provoqué cette attaque du 7 janvier. Est-ce qu’un journaliste va enfin rappeler que les terroristes n’ont pas attaqué que Charlie Hebdo ce jour-là, mais aussi hommes, femmes et enfants dans un Hypercacher. Si Charlie Hebdo n’avait pas été une des cibles, ils en auraient évidement trouvé une autre. Même les islamistes seraient d’accord avec moi : Charlie Hebdo étant une des innombrables cibles des terroristes, on peut donc dire sans se tromper que ce 7 janvier, Charlie Hebdo a occupé les barbares en se faisant massacrer à la place d’autres innocents dans un supermarché, une école ou autre lieu public. Cet argument empêcherait évidement toutes tentatives de rendre responsable les journalistes de Charlie Hebdo. Pourquoi je ne l’ai pas entendu dans aucune émission ou débat !

  50. Bonjour Caroline .

    Je ne me souviens plus de la première fois que je vous ai vue et entendue , mais je suis un de vos fervents soutiens depuis ce jour ,tout en étant plus pessimiste que vous , quant à la capacité des Hommes à avoir le courage de se poser les vraies questions ,dont celle-ci : L’Homme peut-il se passer de religions et quelle en est la condition ?

  51. Madame Fourest, merci d’exister et d’oser persévérer dans le nécessaire combat que vous menez contre le retour de l’obscurantisme religieux et des « idiots utiles » qui se font ses alliés. Je viens de commander votre bouquin.

  52. Je me demande si Caroline Fourest n’a pas tendu un piège à Aymeric Caron en étant si peu explicite à ONPC au sujet de sa relaxe dans cette affaire judiciaire. Piège qui a parfaitement fonctionné, Caron est tombé dedans la tête la première.

  53. Caron toujours aussi tétu, obstiné, obtus, buté,obsessionnel, sectaire, intolérant, pinailleur face à une Caroline Fourest
    s’évertuant à argumenter magistralement ses positions. Mais rien à faire, l’intention de Caron était évidente: démolir cette brillante et courageuse journaliste.
    Chère Caroline, respect et admiration

  54. Mme Fourest,

    Je tiens à saluer votre courage dans votre combat pour signaler les dangers pour la démocratie et la liberté d’expression.

    Et du courage, vous en avez clairement fait preuve lors de cette joute verbale de l’émission d' »On est pas couché ». Face à des critiques dont le rôle a été jusqu’au bout de vous désarçonner tout en déviant le débat du fond du livre. Malgré l’émoi de l’évocation des épreuves du 7 Janvier, malgré la remise en question constante de l’honnêteté de votre méthode de travail, vous avez tenu bon.On vous reprochera bien entendu cette incartade injurieuse, mais cela ne doit en aucun cas vous écarter de votre combat, si ingrat qu’il a malheureusement une réelle importance dans notre société actuelle.

    Pour ceux qui ne l’ont pas remarqué, je mettrai en avant le sourire et la satisfaction d’Aymeric Caron lorsqu’il vous a poussé à bout. Il est évident que la réaction qui a suivi était purement théâtral. Il a fait son job de polémiste et l’a réussi. J’espère maintenant que vous pourrez aisément laver votre honneur en diffusant largement votre démenti public de ces accusations injustes à votre encontre.

    Il est dommage que le fond réel du débat ait été étouffé. Mais avec un peu de chance le buzz réalisé par cette échauffourée permettra peut être à votre message de s’envoler pour convaincre un plus grand nombre. Je pense notamment à ces gens qui ne comprennent toujours pas cette simple différence entre une caricature réalisée afin de « faire réfléchir » tels que le font les caricaturistes de presse et une caricature « pour se moquer et rabaisser » réalisée par de réels racistes.

    Bien entendu, certaines personnes n’hésitent pas à exploiter cette faible perception auprès d’individus mal informés. Ceci afin de victimiser des groupes dans le but d’exploiter des ressentiments culturels et monter les gens les uns contre les autres. Il est donc important de dénoncer ces manœuvres, tels que vous le faite.

    Dans ce combat que vous menez, sachez que j’apprécie votre nuance, votre honnêteté intellectuelle ainsi que votre recherche autant de la précision que de la remise en contexte dont vous faite preuve dans votre travail.

    Continuez comme ça!

  55. Bonjour,

    Je commence à avoir de plus en plus de mal à croire à un journaliste dès la première lecture et ceux depuis que je m’intéresse au soit disant monopole de la sécurité sociale. Je sais rien à voir avec le sujet.
    Aucun journaliste sérieux n’a le courage de faire une vraie enquête sérieuse sur ce sujet pour dénoncer ce dernier. Pourtant c’est un des sujets majeurs de l’avenir de notre société !
    Mme Fourest, seriez vous capable de relever le défi au nom de la vérité ?

  56. Aymeric Caron a utilisé la méthode des avocats de DSK dans l’affaire Nafissatou Diallo: éviter le sujet principal et chercher à semer le doute sur l’intégrité de la personne. C’est vraiment triste car Caroline Fourest est à mon avis une personne intègre et tolérante, qui défend une cause juste. C’est très triste. Courage Caroline.

  57. merci pour tous ses citoyens inconnus pour leurs propos humanistes envers caroline fourest ! monsieur caron est devenu sa propre caricature et en est devenu pathétique !! dommage pour ce gachis intellectuel . alain

  58. Caron n’est qu’un playboy pédant. Il n’a rien d’un journaliste. Vous êtes une combattante de la liberté. Vous n’êtes pas dans la même catégorie. ONPC n’est pas une émission où l’on débat sérieusement. C’est un divertissement où des niais dotés d’un pouvoir illégitime et limité à la diffusion de ce programme tentent de se rendre intéressants en critiquant des gens qui le sont. Qu’alliez-vous faire dans cette galère ?

  59. Je suis tombé par hasard sur cette émission. J’ai trouvé que l’animateur a tardé à intervenir. Quand on invite des gens à son émission ou chez soi, on évite de les traiter aussi mal. Cela ressemble à un traquenard. J’ai admiré le calme et l’intelligence avec lesquels Caroline Fourest a fait face à cette attaque invraisemblable. Beaucoup aurait été démontés pour moins que cela. Le mot « con », parfaitement choisi il me semble, avait l’air d’une pichenette, tandis que M. Caron aurait mérité une vraie leçon. Si Caroline Fourest avait été un homme, M. Aymeric Caron n’aurait en effet pas osé lui parler comme il l’a fait. Il est du moins parfait en égoutier d’internet mais sa place est-elle sur un plateau de télévision ?

  60. Bonjour Caroline,

    Sidérée par la violence des propos d’Aymeric Caron et de Lea Salamé d’une certaine manière, je veux vous communiquer mon soutien. En effet, je reconnais en vous le combat de toute ma vie qui est de lutter pour la vérité et contre l’imposture.
    Vous avez raison, il est devenu impossible de critiquer la religion sans paraitre suspect. J’appartiens à une génération (j’ai 61 ans) où il était admis de pouvoir se dire athée et critiquer les manœuvres idéologiques de la religion à l’égard des libertés fondamentales de l’individu.

    Ce qui vous était opposé samedi soir chez ONPC c’est votre radicalité et votre droit de vous opposer, dans une critique élaborée à toute forme de négationnisme et imposture rampants.

    Renvoyer dos à dos le combat contre Dieudonné et les propos de Siné est tout à fait affligeant. Il est le signe de positions politiques actuelles qui sont le fait de journalistes « dans l’air du temps » et qui visiblement ont renoncé à penser tout en se sentant très informé et intelligent !
    Je vous ai aussi entendu sur France Inter et je vous rejoins sur l’analyse que vous faites de l’inculture et de l’absence de pensée bien plus dangereuse à l’heure actuelle.

    Je sais comme vous, la haine qui se déchaine quand l’autre ne veut pas entendre la vérité sur le fond de sa position et qu’on vous oppose votre violence et votre mauvaise foi comme cache sexe de celles de votre interlocuteur. Cette méthode est vieille comme le monde et j’en fais aussi les frais dans une procédure qui m’oppose à mes employeurs.

    Soyez assurée, cependant que nous sommes plusieurs mêmes minoritaires à vous suivre dans ce chemin qui consiste à nommer un chat, un chat.
    Répondre

    Laisser un commentaire
    Recherche pour :
    Articles récents

    Droit de réponse à Mediapart et à Aymeric Caron
    Caroline Fourest sur France Inter : « Le blasphème est un acte d’égalité »
    Eloge du Blasphème
    Sarkozy, le républicain… A l’américaine
    Cahiers de doléances : Homos, des familles comme les autres ?

    Archives
    Archives
    Catégories
    Catégories

  61. J’écoute le plus régulièrement possible Caroline Fourest sur France Culture comme avant sur Inter, je la lisais avec appétit dans Charlie Hebdo…Une autre dimension qu’Aymeric Caron… j’ai lu « Libres de le dire », « Les Interdits religieux »..intelligence et rigueur au rendez-vous. J’espère la lire et l’écouter encore longtemps, et je vais chercher de ce pas ses autres ouvrages à la bibliothèque municipale!

  62. Les propos de Caroline Fourest sont tellement justes et adaptés. Caron est un multirécidiviste de l’insulte et démontre chaque Samedi soir sa mégalomanie insupportable. Il en est imbuvable. Imbu de sa petite personne et tellement persuadé d’être plus intelligent que tout le monde! Bref, c’est un tout petit.
    Bravo Caroline!
    Benoît.

  63. Écouter Caroline Fourest sur ONPC m’a fait un bien fou.
    Oui, le blasphème qui s’en prend à des religions donc à des idées ne peut en aucun cas être assimilé à du racisme qui lui s’en prend à des hommes et des femmes en chair et en os.

    Oui la laïcité est indispensable à la paix sociale. Oui, à côté des croyants ( catho, juifs, musulmans …) il y a des athés et on finit par les oublier.
    Alors je suis réconfortée d’entendre Caroline Fourest comme je le suis également de lire les commentaires qui ont précédés le mien : j’ai l’impression d’être moins seule.

    Alors vraiment merci Caroline de vous battre pour nous, d’avoir ce courage et cette ténacité et de ne pas vous laisser démonter par de piteux quidam qui recherche juste la polémique pour se faire mousser au détriment des autres.

  64. Caroline, j ai vu certaines de vos interventions sur YouTube , en Belgique ou ailleurs. Cet Aymeric ne risque rien, vous si .Prenez garde à vous, je veux dire physiquement. Il y aura bien un cinglé ou un illuminé pour vous vouloir du mal .Amicalement.

  65. Caroline/ Mediapart = un partout la balle au centre . C’est pas beau la vengeance !

  66. Franchement immense respect pour Caroline. Même si je ne partage pas toutes ses idées, donner une bonne claque à Caron a été un bon moment de jubilation.
    Je ne partage en effet pas la même conception du journalisme que Caron qui est pour rester poli immensément médiocre et obsédé par le bashing des invités et de sa propre mise en valeur sur l’émission à en devenir une obsession.
    Ne reculons pas face à l’obscurantisme et au fanatisme, on a tuer trop d’innocent à cause de cela, les chrétiens les premiers à la triste époque de l’inquisition. Le problème bien soulevé par Caroline est que cela commence à devenir une pensée minoritaire.
    Merci à Caron qui m’a donné envie d’acheter le livre ; )

  67. Il est évident que c’est eux qui sont des atteintes à la liberté et aux droits, il est idiot de parler de « non-respect » de Mahomet à propos de ces événements, c’est le respect demandé par les malfrats dans un film de série B qui s’offrent la possibilité de reculer les lignes sous la menace ,en réalité c’est un comportement d’allégeance et de soumission qui est exigé.
    Le blasphème est le ciment idéologique pour une conquête guerrière d’un nouveau genre dans son caractère médiatique, qui ignore les frontières. La concentration théorique d’un respect qui est retiré aux autres qui seront traités avec un total mépris.
    La foi devient fasciste lorsqu’elle veut passer pour une connaissance dans des domaines ou elle ne sait rein comme tout le monde .
    Elle clive les peuples lorsqu’elle prétend savoir ce qui est bien ou mal d’une façon non démocratique a travers cette notion de péché qui concerne aussi le non pratiquant a son insu.
    La laïcité moderne est tout simplement l’affirmation des droits fondamentaux de l’homme accepté par le choix des peuples aidés par nos génies historiques et culturels car nous sommes en démocratie et non pas en théocratie.
    l’école ne doit pas être un lieu de vie qui serait le miroir des problèmes externes contre laquelle elle ne peut rien mais un lieu d’humanité pour tous.
    Évidemment on peut se moquer de l’Africain au banc de l’école qui même titre qu’un autre répète « mes ancêtres les Gaulois » c’est pas interdit de le faire, cela aurait pu être une couverture de Charlie Hebdo, mais n’oublions surtout pas qu’il y a quand même eu du génie à vouloir les mettre ensemble sur un même banc d’école. Même si c’est pour se moquer ensemble avec son voisin précisément de l’ineptie de ces programmes,
    l’humour ne remet pas en cause les valeurs et je rend encore hommage à Charlie hebdo mais arrêtez de faire du sur place avec le je suis Charlie ou pas car un écolier le comprend par acheter ou pas Charlie hebdo ce qui n’est pas une bonne base pour entamer un dialogue c’est de droits fondamentaux dont il faut parler .

    • mon commentaire n’a pas besoin de modération la laïcité restera j’espère un espace de dialogue nécessaire et peut s’opposer aussi a ceux qui tuent les médecins avorteurs,ceux qui interdirait le port du préservatif ,l’abbé pierre était laïque et la laïcité ne pose aucun problème a ceux qui respectent les droits des personnes. C’est la valeur d’une personne qui peut donner de la valeur a une religion et non l’inverse.

  68. Comme Stéphane, je débute ce message par « Chère Caroline » car même si je ne connais pas précisément votre oeuvre ou vos actions, je sais (et je me rappelle surtout, à la différence d’autres apparemment) ce qu’il s’est dramatiquement passé à la rédaction de Charlie Hebdo…Vous êtes courageuse. D’une part pour parler de ces sujets qui doivent à priori « laisser » et « raviver » votre mémoire certainement intacte de cet acte odieux, et d’autre part, de donner votre énergie et votre temps (vous-même en somme) tout en étant confronter à ce type de réaction comme celle de caron (les majuscules se méritent!! lol) ou comme bien d’autres malheureusement j’imagine…
    J’ai été vraiment choquée du sort qui vous a été réservé lors de cette émission. Certes, Laurent Ruquier s’est prononcé pour vous mais très tardivement, mais il l’a fait tout de même. De nos jours, presque plus rien de m’étonne et cela mérite tout de même d’être souligné. Par contre, les 2 autres soi-disant journalistes alors qu’ils ne sont même pas citoyens, j’ai beaucoup de mal à digérer ces attaques incessantes et le terme de con était plus que gentil !! A votre place, je ne sais pas comment j’aurais réagi mais plus violemment certainement !
    Continuez ainsi, ne vous découragez pas, notre Chère République et ses Habitants en valent le coup! Je partage votre avis sur le fait que l’on peut être croyant tout en étant laïc, et cela donne même encore plus de sens à chacune de ces valeurs selon moi.
    Le monde et son peuple vont mal, et quand une voix s’élève dans l’obscurité, mon instinct de survie ne peut s’empêcher de lui répondre🙂 Moi qui ne suis pas spécialement adepte des réseaux sociaux !
    Pour finir, je dirais simplement : Vive la liberté, tout simplement mais qui doit se défendre partout tous les jours encore malheureusement….

  69. Il y a quelques mois, je me suis désabonné de Médiapart parce que je n’ai pas la moindre sympathie pour le soutien que Plenel apporte à l’islamisme. Je vais en revanche acheter le livre de Caroline Fourest à qui je dis bravo pour son courage.

  70. Chère Caroline,
    consternée comme beaucoup de l’attitude de Caron à votre encontre… le machisme et la suffisance sont encore plus effroyables chez les hommes « de gauche », j’en suis glacée mais pas étonnée.
    Dans le sillage de D. un peu plus haut, je pense à une autre de Russell « Ce que les hommes veulent en fait, ce n’est pas la connaissance, c’est la certitude. »
    S’entêter à avancer, comme vous, pour un peu de lumière, laique et croyante.. je retiens surtout votre patience, votre ton agréable, votre phrasé impeccable et votre courage, bien sûr.
    Comme après Répliques, où je me demandais où vous trouviez cette opiniâtre ressource didactique au milieu des gamins Habib perdue dans sa galanterie à la française et Finkielkraut, tout sénilement frétillant de déformer à son compte Camille Froidevaux-Metterie…
    Quelle patience!!!!!
    Votre force me rappelle celle d’une Michèle LeDoeuff à l’écrit (Le sexe du savoir, l’Etude et le rouet)
    En laicité, comme en féminisme, la différence des sexes comme des religions n’appelle pas forcément l’opposition ou la hiérarchie.
    Universalisme et différentialisme peuvent et doivent s’enrichir mutuellement pas pour fusionner mais pour dépasser les écueils et apories de chacun.
    Unee petite pause kitkat?
    http://www2.univ-paris8.fr/RING/IMG/pdf/Naomi_Shor_Cet_essentialisme_qui_n_en_est_pas_un.pdf
    Vous et toutes les personnes qui vous suivent : gardez votre inspirante pêche!

  71. Chère Caroline,
    D’abord un grand merci au pitoyable clown Caron que je soupçonne volontiers d’avoir imaginé orchestrer sa sortie en organisant un buzz qui s est retourné contre lui en décuplant votre audience.
    Merci de votre rigueur, de votre pugnacité de votre courage physique et politique de toutes ces années de travail de recherche qui vous ont permis de parfaitement dominer vos combats. De les défendre avec talent, clarté calme , et concision dans vos débats jubilatoires quand vous faites mordre la poussière et debusquez tous les dangereux démagogues que sont les Lepen, Mélanchon, Ramadan, Plenel, Boniface, Benbassa etc…
    Malgré votre succès et la diversité de vos sujets vous ne cédez pas à la facilité et au politiquement correct. Vos quelques interventions contre l’antisémitisme me laissent penser que là aussi vous auriez une analyse pertinente à développer. Mais comment faire face à à tous vos adversaires et continuer un tel travail sur tant de fronts! Chapeau bas.
    Vous souhaite un grand succès pour votre livre.
    Yves

  72. Aymeric Caron répond exactement à la définition d’un imbécile. Quand vous lui montrez la lune, il regarde votre doigt et vous explique qu’il est sale. Mais médiatiquement j’ai peur qu’il ait gagné, puisque tout le monde parle de votre doigt, et personne n’a remarqué la lune. Et c’est regrettable que vos propos sur la liberté d’expression, la laïcité, la république, puissent être balayés, décrédibilisés par un « troller » tel que Caron. C’est d’autant plus regrettable que vous êtes l’une des seules à vous battre pour l’esprit des lumières, les droits de l’homme et la pensée humaniste qui font les valeurs de la France et qui devraient s’ériger en phare pour le monde… Au lieu de cela, elles sont remises en cause par nos élites, nos intellectuels, nos éditorialistes… qui doutent face aux religions et aux communautarismes, face à la montée d’un fascisme paré du masque de la tolérance et de la liberté, tolérance envers les religions et les pays dans lesquelles il aurait été légal d’exécuter Charlie hebdo, liberté d’être asservi par une religion et de tuer pour elle. Quand la laïcité sert d’argument pour porter le voile à l’école et la liberté d’expression à lancer des appels au meurtre, je pense qu’il y a effectivement urgence à réaffirme nos valeurs plutôt, voire les ré-expliquer, plutôt que de les remettre en cause… Seulement voila, Mr Caron (et Mme Salamé aussi du reste) ne s’intéressent pas du tout à ces questions. C’est à se demander s’ils ne souhaitent pas un régime théocratique finalement, puisque c’est la tendance mondiale…

  73. Rectificatif:
    D’après les très utiles précisions de Me Eolas, la prescription de l’action est acquise pour Mme Fourest si l’intimée ne lui a pas fait signifier le jugement de première instance, (ce qui semble tout de même une négligence étonnante) ou n’a pas accompli de nouvel acte interruptif dans les trois mois suivants (délai en en droit de la presse). Il nous est évidemment difficile de savoir si c’est bien là dessus que compte Me Malka. J’ai d’abord cru qu’il comptait sur les délais de l’article 909 du CPC, que l’intimée aurait laisser passer, et que, connaissant le dossier et évidemment ses propres conclusions, il avait des raisons d’être certain que l’affaire, rejugée sur les seules arguments en appel de Mme Fourest, était gagnée d’avance. Cela me paraissait risqué. Il est évident que dans ces conditions (moyen : prescription, et non conclusions trop tardives) Mme Fourest pouvait en effet quasiment dire que c’était gagné, puisque la Cour ne pourra que constater la prescription, fût-ce dans quelques mois. Force est de constater qu’elle n’a pas vraiment menti et qu’elle était dans son droit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s