Parcs de la Paix : le dernier rêve de Nelson Mandela

Mes amis, nous sommes très fières de vous annoncer la diffusion d’un film qui nous tient à coeur depuis de longues années. Nous le tournons depuis l’été dernier et il sera diffusé mardi prochain, 30 juin, sur ARTE à 23H45 : « Parcs de la Paix : le dernier rêve de Mandela« . Quand l’écologie montre le chemin de la diplomatie… Avec Fiammetta Venner et Xavier Liberman.

IMG_6374

IMG_3010

Allez voir le site : https://parcsdelapaix.wordpress.com

Pour voir le film sur ARTE+7

La mauvaise foi renversante des « Y’a bon Awards »

hosni-maati

Les « Y’a bon Awards » se sont une fois de plus distingués par leur mauvaise foi. Comme à leur habitude (c’est même leur vocation), ils mélangent propos racistes et propos laïques. Mais en prime, ils les sortent totalement de leur contexte et les tronquent pour leur faire dire… l’inverse.

En effet, la phrase qui me vaut le privilège d’être à récompensée (et que les Y’a bon se sont bien gardé de citer dans son intégralité) visait à montrer le « deux poids, deux mesures » d’une certaine droite vis-à-vis des familles musulmanes.

En pleine polémique sur le retrait de certaines familles de l’école publique pour cause de programmes visant à déconstruire les stéréotypes de genres, je trouvais douteux qu’on puisse hurler quand les enfants de familles musulmanes souhaitent échapper à l’enseignement de certaines matières ou de la Shoah, mais pas quand des familles catholiques souhaitent échapper à l’enseignement de l’égalité filles-garçons…

C’est donc une dénonciation d’une forme de racisme anti-musulman, d’une inégalité dans la vigilance, qui me vaut ce « Y’a bon ». Le précédent était pour avoir dénoncé les mairies prêtant des installations publiques à des associations intégristes et sexistes…

Dans les deux cas, au lieu d’assumer la fracture existant entre un antiracisme communautariste et un antiracisme universaliste, il s’agit de répondre par la calomnie, pour ne pas avoir à répondre par l’argument.

Les « Y’a bon Awards » ne trompent plus personne. Ils sont pointés dans mon livre pour leurs confusions (volontaires) anti-laïques et anti-Charlie. Merci à eux de confirmer mon alerte auprès de ceux qui n’avaient pas (encore) compris.

Caroline Fourest

Source :