« Nos seins, nos armes ! »

aliaa

Elles sont provocantes et en colère.

Elles protestent seins nus et partent en guerre contre le patriarcat, les dictateurs, la prostitution, et les religions !

Ces guerrières sont le nouveau visage du féminisme, leurs corps sont devenus leurs armes.  Et elles sont prêtes à payer le prix de ce combat par la prison ou l’exil.De la fuite d’Inna Schevenko, 22ans, leader des FEMEN à celle d’Aliaa El Madhdy, 21 ans  menacée de mort pour avoir dénoncé le sexisme en Egypte en posant nue sur Internet, ce film raconte l’histoire réjouissante et parfois violente d’un mouvement désormais planétaire.

Un film de Nadia El Fani et Caroline Fourest. 

Diffusion :  mardi 5 mars à 22H45 sur France 2.

REVOIR LE FILM EN VOD :

http://www.france2.fr/emissions/infrarouge/diffusions/05-03-2013_34249

19 réflexions sur “« Nos seins, nos armes ! »

  1. alors voila, j’ai beau être ouvert et bien loin d’un « réac », je trouve le comportement de ces filles inadmissibles.

  2. J’aimerais bien savoir comment les autres feministes que Caroline Fourest voient ce mouvement, je ne crois pas qu’elles soient le nouveau visage d’un quelconque feminisme.

  3. Today lamanifpourtous.fr has posted a link to Mark Regnerus’ deeply flawed, politically motivated and widely discredited study which attempts to portray children raised by gay parents as being at risk. It seems clear Barjot et Co. intend to use this to stir up even more opposition to the Loi Taubira among the French public.

    Are the French pro-gay activists, journalists, and politicians aware of this study and its flaws? Do they know enough about it to effectively disarm the arguments and lies that Barjot will undoubtedly try to spread during her many media appearances?

    The study was financed by the same professional anti-gay American groups (Witherspoon Institute, NOM) that are advising the anti-gay effort in France. This week the American Sociological Association (of which Regnerus himself is a member) filed a brief with the Supreme Court in favor of same-sex marriage. In this document the ASA made the unprecedented move of denouncing the Regnerus study as junk science, detailing its many flaws both conceptual and methodological. It also summarizes the large body of scientific evidence supporting same-sex marriage and adoption.

    It is important that the pro-gay advocates in France as well as the French media familiarize themselves with the study and its flaws. As in the US the anti-gay forces in France will spread as many lies as they can to defame LGBTs and to prevent them and their families from being treated equally under the law.

    Here is a link to the ASA’s brief.

    http://www.asanet.org/documents/ASA/pdfs/12-144_307_Amicus_%20%28C_%20Gottlieb%29_ASA_Same-Sex_Marriage.pdf

    It is also important to realize that every major American psychological, psychiatric, medical, pediatric, sociological and anthropolgical association has issued official statements and filed briefs supporting both same-sex marriage and adoption.

  4. Superbe docu, belle réalisation. Seul bémol, le docu passait en deuxième partie de soirée. Tout plein beaucoup de compliments, grand, grand bravo.

  5. bonjour,
    j’ai vu le documentaire (je suis régulièrement votre travail) ainsi que celui à propos du viol qui suivait…édifiant autant que révoltant, j’étais retournée après…
    dommage que la diffusion fut si tardive..
    merci ne lâchons rien!
    cordialement
    thiladi bravo!

  6. J’ai trouvé formidable votre documentaire, ces femmes sont remarquables. Bravo.

  7. bonjour, Merci, merci, merci pour ce film formidable sur ces femmes formidables. Ce genre de femme qui fait regretter d’être un homme, parce que des mecs couillus comme ces femmes, ça n’existe pratiquement pas. Je voudrais signaler cependant, un mouvement (hélas réservé seulement( je ne comprends pas) aux mâles) mais qui dans son action pourrait se rapprocher de FEMEN, puisqu’il lutte contre la prostitution : ZEROMACHO. Et je voudrais souligner également l’existence d’une « grande femme », syrienne, elle : Fadwa Suleiman. Caroline Fourest, faites quelque chose sur cette magnifique femme qui vit en exil à Paris, comme vous l’avez fait sur Inna Schvevenko ou sur Aliaa El Madhdy.
    Comme le chantait si bien Jean Ferrat, la femme est l’avenir de l’homme. Merci à toutes. Jean-Pierre Blanpain-homme de couleur-père et grand-père

  8. Je suis les débats et les émissions ou participe Caroline four est depuis très longtemps féministe depuis halimi en67-68 j’aborde très souvent dans son sens et ses réflexions pour la défense des droits des femmes et des hommes si besoin,et des animaux.j’ai eu toutes sortes de vies que encore la plus part des français courants.j’ai élevée une fille instruites et indépendante comme moi ou d’autres.c’etait un choix volontaire. J’ai du. Supporter les railleries toute ma vie ah! Elle n’aime pas les hommes!! Etc…j.ai toujours été libre et cela continu. J’ai 100ans d.avance sur l.evolution des mœurs et de l’avancée du « social ».je suis athée de conviction.je peux en parler j’ai bien connu.j’ai maintenant 62 ans mais je continue toutes sortes de luttes. J’ai la parole facile et je n’ai jamais eu de problème à expliquer sans trop de pathos les très mauvaises expériences dont j’ai été l’objet.viols etc…ma fille le sait et, elle,a pu échapper à ce triste destin,pour l’instant.c’est une fille saine ,sans tabous,et avec de l’ouverture au monde. Pour moi la plus grande intelligence de l’homme,femme c’est l’adaptabilité. Pour couronner le tout je suis végétarienne depuis plus de 30 ans et cela aussi ,est important. Je me porte super bien.toutes les vies méritent d’être vécue hormis les tortionnaires, dictateurs et tous ceux qui ne respecte pas les êtres vivants sur notre terre.je ne suis pas spécialement écologiste car je n’aime pas tous les mouvements sectaire.je ne suis affiliée à rien.j’avance par coups de cœurs.j’ai aussi défile pour la cause des femmes à Paris et ailleurs.les chiennes de garde ,la meute etc…un de mes grands moments ce fut l’enlèvement de la plaque interdit aux femmes au « fouquet,s » ah,au « fouquet,s » il s’en passent des choses pour finir je radicale socialiste.tres bon choix pour Caroline et vive!! Les « femens »!!!!!!!!courage a toutes les bonnes volontés . Il y a encore du chemin à faire. L’autre jour je me disais que les hommes auraient plus vite l’égalité nous , ils nous faut des siècles alors que pour prétexte d’égalité et à notre bienveillance ils y arriveront plus vite .

  9. Bravo pour votre film sur FEMEN que j’ai vu sur France 2 à 04 h 10 Il aurait du être reprogrammé à 20 h Il explique et démystifie ce mouvement moderne.
    Bravo à vous, continuez.

  10. Frédéric Monnet, en réponse à l’article de Mona Chollet « Femen partout, féminisme nulle part » du Monde Diplomatique (ci-dessous) :

    Faut-il réglementer le féminisme ?

    Histoire du dévoilement
    « Les musulmans semblent éprouver un sentiment de puissance virile à voiler leurs femmes, et les Occidentaux à les dévoiler ».
    Comme on pouvait en attendre d’une personne fascinée par le maniement de sa langue, la formule de l’essayiste Fatema Mernissi, est belle mais creuse : les faits la démentent.
    Le voile musulman est imposé par une autorité religieuse et patriarcale, le dévoilement occidental est au contraire le fruit d’une longue lutte des femmes dont Chanel est une représentante. L’essayiste et l’auteur de l’article l’ignorent ou font semblant de l’ignorer. Le patriarcat, à l’aide d’une religion monothéiste, a pu éprouver un « sentiment de puissance virile » à soumettre la femme et à maîtriser son pouvoir érotique en dissimulant ses formes, mais en France et en Europe, à partir du milieu du vingtième siècle, le « dévoilement féminin » a commencé bien avant les Femen.
    Il n’est pas pour autant le fait d’une institution : on peut, dans ces pays, se faire voir dans la rue en burqa. Tout au plus obtiendra-t-on du passant qui croise la femme « emballée », un hochement de tête ou un haussement d’épaule excédé. Par contre, il serait extrêmement risqué de se faire voir dans les rues musulmanes en minijupe ou en short agrémentés de leggings noirs. On peut aisément imaginer que celle qui s’y risquerait obtiendrait, selon les pays musulmans, des insultes dans le meilleur des cas, la prison ou le viol dans les cas les plus extrêmes… mais pas les moins fréquents.
    Les deux situations ne peuvent donc être mises en parallèle : dans un cas, c’est un ordre impérieux quasi dictatorial, dans l’autre ce n’est qu’une attente pas plus contraignante que celle qui peut exister dans un couple qui, s’il est harmonieux, n’en est pas une. Toutes les femmes portant minijupes interviewées déclarent qu’elles se sentent heureuses d’accrocher le regard de l’homme. Le jeu est donc libre, et les maîtres de la mode ne sont pas tous des hommes.

    Le féminisme
    En outre, pourquoi « le féminisme serait-il uniquement ces femmes qui ont défilé dans les rues du Caire et ne serait-il pas les Femen » ? Pourquoi ne devrait-il n’y avoir qu’une seule façon de lutter contre le machisme de notre société ? Pourquoi douter de l’authenticité du féminisme des Femen ? L’enjeu serait-il au bout du compte de diminuer la force de la revendication féminine ?
    Comme la logique pourrait nous le conseiller, une meilleure efficacité serait au contraire obtenue si toutes les forces s’unissaient. D’autre part, la situation de la femme étant complètement différente dans les pays musulmans et en Occident, il est tout à fait approprié que les moyens de lutte ne soient pas les mêmes. Nier cela, c’est nier l’évidence, nier que les situations politiques et religieuses ne sont pas les mêmes, c’est faire preuve d’un aveuglement peu compatible avec ce que devrait être la clairvoyance et l’objectivité d’un journaliste.

    Efficacité visuelle et violence
    Le message des Femen est pourtant clair : « Nous ne sommes pas uniquement l’objet de votre désir. Le fait que nous vous inspirions du désir ne signifie pas que nous soyons des êtres uniquement sexuels. » Ce message peut également être exprimé en mots, mais les mots n’expriment pas aussi fortement, aussi directement ce message. Parce que les êtres humains sont des êtres à dominance visuelle, l’image est plus efficace que les mots dont on pourra toujours détourner le sens et la portée par quelque artifice dialectique. Pourquoi alors devrait-on suspecter et regretter cette efficacité ? S’embarrasse-t-on de morale dans le camp adverse ? Tout au plus une morale qui est la leur, tout le contraire d’une morale universelle donc.
    Vu la force de l’oppression et de la répression, c’est une guerre qu’il faut mener. Il serait absurde de préférer des tranchants émoussés pour combattre ; les armes doivent être affûtées. Il est donc compréhensible que les femmes jeunes et jolies montent au front plutôt que de moins rayonnantes. Ce sont elles qui sont le gibier de choix de la crème du patriarcat, il n’est que justice qu’elles soient en première ligne.
    On condamne les Femen pour la violence visuelle de leur combat. S’attendrait-on à ce que les paroles fassent baisser les armes ? Faut-il le rappeler, la violence est surtout dans le camp averse : 200 viols par jour et 75000 femmes mortes par an sous les coups de leur compagnon.

    Capitalisme et patriarcat
    Mona Cholet nous donne ici un bel exemple de la manière dont on peut utiliser les mots pour confondre son adversaire, l’embrouiller dans un tissu de mensonges par omission. La technique la plus courante est de créer des liens là il n’y en a pas, de compacter les vocables. Par la voix de Claude Guillon, elle reproche aux Femen de se soumettre au « terrorisme publicitaire et machiste ». Voilà où se situe le nœud ingénieusement concocté : la publicité n’est pas spécialement machiste, elle avant tout capitaliste. Il se trouve que l’économie est pour le moment majoritairement aux mains des hommes, mais c’est la dictature de l’argent qui a produit la publicité et non le machisme. Les Femen ne font qu’employer des outils que le capitalisme a produits et en font des armes. Elles ont de ce fait plus d’efficacité que ces intellectuels aux mains propres qui regrettent que leur discours est moins de retentissement que les acrobaties de ces jeunes écervelés, qui n’hésitent cependant pas à avoir recours à des tentatives de confusion verbale.

    Conclusion
    Le dévoilement des Femen trouvant une justification historique, politique, féministe et opérationnelle, on est en droit de s’interroger sur les motivations profondes de ceux qui critiquent leur façon d’agir. En quoi leur corps nu les gêne-t-elle ? L’utilisation politique du corps est-elle condamnable ? Doit-on alors condamner les immolations par le feu qui ont pourtant déclenché des révolutions ? Est-ce l’utilisation de la nudité qui les rebute, son utilisation à d’autres fins que sexuelles ? Ces belles âmes souhaitent-elles la réduction de leurs charmes à une seule et unique destination ? En cela, elles rejoindraient les machistes les plus extrêmes qui désirent limiter le rôle de la femme dans la société et réglementer ses actions. Malheureusement certaines femmes se conforment au désir d’hégémonie des hommes. Elles sont alors tout le contraire de ce que l’on peut espérer d’une féministe.

  11. Bravo Caroline pour votre intervention du 13 mars. J’y étais, quelle limpidité dans le propos, merci encore !

  12. Bonjour Caroline,
    Le documentaire est visible sur Youtube à :

    Il a été posté par Abderahman Cherif que je remercie.

  13. Avez-vous des nouvelles d’Amina Tyler, le 22 mars 2013 à midi ? Dominique

  14. Chère Caroline,
    j’ai vu hier soir votre documentaire et j’ai été bouleversé.

    Je suis depuis quelque temps, de loin, les actions des Femen, j’y accordait au début un oeil amusé, puis, suite à un entretient sur France Culture, j’ai commencé à comprendre l’envergure de leurs action et le courage de leur détermination. J’ai trouvé votre documentaire en signant une pétition pour Amina Tyler. Ce documentaire vient ancrer en moi cette conviction, il faut continuer la lutte.
    Je suis ulcéré par le climat qui règne aujourd’hui en France, soit disant pays de l’égalité et de la fraternité. Les dérives des débats sur le mariage pour tous sont à vomir. La encore, le courage des Femen peut nous faire rougir nous autres bien pensant, faut-il rester les bras ballants face à la monté d’une extrême-droite abrutissante et violente, face aux propos homophobes et aux rappel d’une autre époque, …?
    Je tiens à vous soutenir dans votre travail et à m’indigner contre les violences faites à votre égard.
    Bravo encore donc pour ce film et bon courage !! Il doit vous en falloir …

    au plaisir de vous entendre encore sur France Culture et ailleurs

    Raphaël

  15. Merci pour ce documentaire très réussit qui nous aide à mieux comprendre ce mouvement et donc à être plus intelligents.
    Sur le fond – l’irruption de cette radicalité et le choix de son mode d’action – la discussion ne peut avoir lieu que si déjà nous avons les moyens de mieux la comprendre, ce que vous faites grâce à ce film.
    Peut-on imaginer un blog qui soit dédié à ces échanges ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s