La presse anglophone la plus bête du monde

« Comme après chaque attentat, en plus du chagrin et de la peur, il faut endurer la violence de médias américains nous reprochant de l’avoir bien cherché », s’insurge Caroline Fourest, éditorialiste de « Marianne ».

Comme après chaque attentat, en plus du chagrin et de la peur, il faut endurer la violence de médias américains nous reprochant de l’avoir bien cherché. Un peu comme on accuse une femme de porter une jupe trop courte après un viol, on accuse la France d’attiser le feu djihadiste, de semer la division en voulant se défendre. Et, bien sûr, ce sont les dessins de Charlie et non le terrorisme, qui nous mettent en danger.

Pour avoir osé rappeler que la « laïcité n’a[vait] jamais tué personne » le président français s’est vu moquer par des dizaines de journalistes anglophones : « Ah ! bon ? et Marie-Antoinette ? », « Mêmes les Syriens ? », « Sauf Staline et Mao ». Ignorance crasse. Amalgame consternant entre une loi protégeant la liberté de conscience, la guillotine et des dictateurs.

IGNORANCE CRASSE

Les propos du président français sur le séparatisme n’ont cessé d’être déformés. Aucun de ces médias n’a repris la tribune lumineuse signée par plus de 100 intellectuels musulmans contre l’appel à boycotter notre pays.

La nausée vous gagne en lisant le New York Times, le quotidien le plus violent et le plus malhonnête contre Charlie Hebdo au moment de l’affaire des caricatures. En 1905, il présentait la loi de séparation des Églises et de l’État comme une loi de persécution. Aujourd’hui, son grand jeu consiste à donner la parole à des propagandistes, toujours les mêmes, pour rendre la laïcité et la liberté d’expression responsables des attentats.

Dessin de Jiho.

Quand il n’accuse pas Macron de persécuter des organisations musulmanes (en réalité islamistes !), le Washington Post titre : « Au lieu de combattre le racisme systémique, la France veut réformer l’islam ».Faux. La France ne veut pas réformer l’islam. Elle veut combattre l’incitation à la haine islamiste, son antisémitisme, son homophobie, son sexisme et ceux qui poignardent une mère de famille noire en train de prier !

DONNER DES LEÇONS, VRAIMENT ?

CNN a carrément relayé l’appel d’une organisation frériste, classée terroriste par les Émirats, ordonnant aux musulmans américains d’éviter la France pour ne pas être persécutés ou agressés. Sans enquêter, ce média reprend à son compte la manipulation d’un fait divers – une dispute entre femmes, au pied de la tour Eiffel, à cause de chiens agressifs qui tourne à la bagarre, avec couteau et propos racistes – que les islamistes présentent comme un attentat islamophobe. CNN court après.

Jusqu’ici – on touche du bois –, et malgré la colère liée aux attentats, Marine Le Pen n’a pas été élue et la France n’est pas secouée par des attentats d’extrême droite, comme c’est le cas aux États-Unis. Un pays qui a élu un suprémaciste blanc après Orlando peut-il vraiment nous donner des leçons ? Vu le nombre de Noirs qui y sont tués chaque année par la police, faut-il dissuader les Français noirs de se rendre aux États-Unis lorsque les vols reprendront ?

Caroline Fourest

Marianne 5/11/2020