Si Aylaan avait survécu et si tout le monde comprenait Charlie

On a le droit de critiquer ou de ne pas aimer un dessin de Charlie. L’honnêteté exige toutefois de tenir compte du contexte (un journal qui a publié plusieurs dessins pour dénoncer l’instrumentalisation raciste du drame des réfugiés, comme celui de Coco).

coco-réfugiés-lepen

Sans ce contexte, on ne comprend pas l’intention : nous horrifier en peignant de façon acide le changement de regard sur les réfugiés, passés du statut de victimes à celui d’agresseurs. Malheureusement, comme toujours, certains n’ont pas envie de lutter contre le premier degré.

Au moins, cette fois, font-il l’effort de répondre à des dessins par des dessins… Rien que pour cela, je trouve finalement assez Charlie la réponse de la Reine Rania de Jordanie, qui a publié un dessin où Aylaan aurait pu devenir docteur. Ou cet autre dessin imaginant Aylaan en futur Steve Jobs (il était le fils d’un immigré syrien)… Ce que nous aurions tous aimé, pour lui et sa famille.

Caroline Fourest

Capture d’écran 2016-01-17 à 14.24.58

Capture d’écran 2016-01-17 à 14.24.47

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s