Le FN, l’Eglise et les réfugiés

7bdb44d2c194e36059ab2f904b7b7b07-627x417

Extrait 

« Entre deux attentats, la partition est décidément facile pour le Front national, malgré son feuilleton familial.

Sur la question des réfugiés, il peut jouer sur tous les tableaux à la fois. S’ériger d’un côté en défenseur des chrétiens d’Orient, victimes de la barbarie de Daesh, et de l’autre refuser la charité à des syriens, qui fuient précisément la barbarie de Daesh.

Quand ils ne se noient pas pour échapper à la barbarie de Bachar El Assad, que le FN soutient et veut voir se maintenir au pouvoir. Même après deux cent mille morts…

En fait, les victimes de Daesh lui servent deux fois. A prétendre que le combat contre le terrorisme est une croisade, tout en maquillant ses victimes en migrants envahisseurs. Pour mieux faire croire que la solution n’est pas de mieux surveiller les terroristes (rappelons que le FN s’est opposé à la loi antiterroriste) mais bien la xénophobie, son vieux fond de commerce.

Un commerce très éloigné de la tradition de l’asile chrétien, devenu principe de droit grâce à la Révolution française et à l’humanisme issu des lumières. Mais cet héritage-là n’est pas encore bien intégré au Front national. »

Pour écouter la chronique de France culture (31.08.15)

Une réflexion sur “Le FN, l’Eglise et les réfugiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s