Mes camarades

Mes camarades (je sais que Charb aurait aimé ce début),

J’ai aussi pensé à « Allahou Akbar ». Charb saluait souvent comme ça, mais ça pouvait brouiller le message…

Mes camarades donc, je ne sais pas ce que vous avez trouvé de votre côté, mais vous ne pouvez pas imaginer ce qu’on vit ici depuis mercredi.

Bon d’abord, y a une mauvaise nouvelle… Ils n’ont pas arrêté de prier.

Les prêtres, les rabbins, les imams. Même Christine Boutin a prié pour votre âme.

Notre Dame a sonné les cloches.

Ils l’ont fait de leur plein gré. Sans même que des filles seins nus soient rentrées. Wolinski va être déçu.

Plus fort. La revue Études des jésuites a publié vos caricatures sur l’Église. Si,si… Même celle où Benoît XVI part se marier avec un garde suisse. Même celle où le pape François se balade avec une plume dans les fesses à Rio. Je peux pas vous dire l’effet que ça fait dans une revue jésuite… C’est super chic.

Mais c’est pas tout. L’équipe vous a rendu hommage en couverture. Poutine a envoyé un faire part. Et Arnold Schwarzenegger s’est abonné. Je ne sais pas comment vous allez l’annoncer à Cabu…

Ah puis faut aussi prévenir Tignous. Ses patrons bedonnant qui fument le cigare savent désormais qui est Charlie. Il ont projeté « Je suis Charlie » en immense sur Times Square, juste au-dessus du cours du Nasdaq. Ils ont dû croire que c’était le nom d’un placement pour fond de pension. L’ami Maris, Oncle B, n’était pas là pour leur expliquer.

Bon, par contre, aucun grand journal américain n’a eu les couilles de montrer vos dessins sur Mahomet. Il a fallu profiter d’un direct sur CNN pour s’en charger !

Pour le reste, dans le monde entier, on est en train d’apprendre qui est Charlie, le droit au blasphème et la laïcité.

Le drapeau noir et blanc de l’État islamique est totalement submergé. Par un drapeau noir et blanc « Je suis Charlie ».

Son hastag cartonne. Vos « haters » habituels commencent presque à nous manquer.

Bon je vous rassure, les petits cons habituels sont tétanisés mais bougent encore. Je dis « cons » parce que grâce à vous, je peux dire tous les gros mots qu’on a pas le droit de dire d’habitude à la radio. Et je dis petit… Parce que depuis votre mort, ils paraissent tout petits.

Les professionnels du procès en « islamophobie », ceux qui trouvaient que vous mettiez de l’huile sur le feu, que vous incitiez à la haine… Contrairement aux jihadistes !

Dans quelques jours, ils nous diront à nouveau que le danger était imaginaire. Pour l’instant, ils se baladent dans les rues du débat public avec des gilets, tellement ils ont les foies de prendre une balle perdue. Tragique.

Il y a ce petit con qui exige de cette petite conne de se désolidariser en tant que « musulmane », alors que c’est bien parce qu’elle est conne et non musulmane qu’elle vous a craché dessus depuis tant d’années.

Il y a le plus triste. Ces ordures qui attaquent et taguent des Mosquées parce que comme les ordures qui attaquent Charlie, ils n’ont aucun talent pour dessiner ou argumenter.

Il a les habituels crétins complotistes. Ceux qui se demandant pourquoi les rétroviseurs de la voiture de vos assassins deviennent gris avec le reflet sur certaines photos. Ce serait la preuve d’un faux attentat islamiste… que certains pensent avoir été fomenté pour ? Faire baisser le FN. Faut vraiment être sacrément crétin pour y penser.

Pour le reste, il y a une belle nouvelle. La récup’ du FN a bien foiré. Après avoir trépigné pour se faire passer pour la martyre de la République deux jours après qu’on vous est criblé de balles, Madame Le Pen a dû se résigner. La France de Charlie n’est pas la sienne. Charles Martel n’est pas Charlie. Et comme toujours, c’est papa qui a le mieux assumé. En vous traitant de « Charlots ayant causé la décadence de la France » le jour où toute la France se levait pour rendre hommage à Charlot. De vous à moi, je crois qu’ils ont fait la boulette politique de leur vie.

Cette marche, c’était fou. On n’avait pas communié comme ça depuis la libération.

Pour la première fois, la police et les organisateurs sont d’accord sur les chiffres… Tellement énormes qu’on peut même pas compter. On explosé le faux compteur à ressors de La Manif pour tous. 3 millions, 4 millions, on sait plus. A Paris, sur les trottoirs, aux fenêtres, des Français de toutes les couleurs qui criaient « Charlie, Charlie ». « Restez debout ». « On n’a pas peur ».

Dans le cortège officiel, des dirigeants d’une soixantaine de pays.

Enorme, presque trop. En tout cas, le premier islamiste ministre turc, ça c’est sûr, c’était en trop. On l’aurait bien échangé contre le caricaturiste qui risque neuf ans de prison pour avoir moqué Erdogan.

Et puis il y avait le ministre des affaires étrangères russe, ça aussi c’était comique. Le représentant d’un pays qui envahit régulièrement l’Ukraine en criant à l’ingérence ne peut pas totalement être dépourvu d’un certain sens de l’humour.

Mais sinon, Abbas et Netanyahu dans la même marche, quand même, ça avait de la gueule. Un peu côté Plantu, je sais, mais quand même, ça avait de la gueule…

A Londres, à New-York, en Mongolie, partout on a crié « Je suis Charlie ».

« Je suis Charlie ». Ecrit sur les murs du monde entier.

C’est le Mahomet de Cabu qui avait raison. Qu’est-ce qu’ils sont « cons » ces intégristes. Ils voulaient vous faire taire. Ils ont abonné le monde à Charlie Hebdo.

Vous êtes des héros les mecs. Je sais ça, c’est tard, ça vous gonfle, mais on se sent moins seul. Et puis ça, pour le coup… Vous l’avez bien cherché.

Caroline Fourest

Chronique France culture du 12 janvier 2015

25 réflexions sur “Mes camarades

  1. Je suis anglaise et vis en France depuis plus de vingt ans. Cela fait une semaine que je me sens outrée, ou plutôt blessée de la manière dont cette affaire a été couverte par la presse britannique. Je pense que cela peut s’attribuer

  2. Bravo Madame Fourest, je vous admire sincèrement et vous apporte tout mon soutien. Vous avez écrit de très beaux textes.
    Je suis LIBERTÉ

  3. Bonjour Madame

    Je voulais vous dire quelque chose depuis longtemps ici, sur ce blog mais je m’étais abstenu.
    Je vais vous le dire aujourd’hui, pardonnez-moi,
    Je pense qu’au fond de vous, il y a aujourd’hui cette petite voix en vous qui vous culpabilise…et que sans doute on vous dit de ne pas écouter.
    Je voulais vous demander, silvouplaît, ne la rejetez pas….essayez de voir pourquoi elle vous embête…essayez de voir là où elle vous mène réellement, dans le calme de votre intériorité.

    A cause de cette horreur, je me sens plus proche de vous, moi qui n’ai jamais aimé ce que vous disiez sur l’Islam, sans être musulman moi-même. Ca me semblait terriblement nuisible, et j’ai l’impression de ne pas m’être trompé.

    Je ne veux pas que vous m’écoutiez moi et mon propos qui sans doute paraît un peu déplacé, paix aux défunts de ce journal que je connaissais peu.

    Je veux juste que vous écoutiez votre petite voix, car parfois une voix en nous qui nous dérange, nous en apprends plus sur nous et ce qui motive nos croisades et nos croyances, et si nous sommes justes ou pas que la voix de nos détracteurs ou de nos soutiens.

    Cdt

  4. Je m étais promis de ne pas pleurer, en effet bien vite mes yeux dans cet état ressemblent à deux citrouilles et Wolinski n aurait pas aimé pour une belle fille comme moi mais c est le grand Duduché de mon enfance qui s est réveillé en vous écoutant . Mon poing levé est tout petit et je n ai pas le talent de faire rire dommage que l école n offre pas des cours d humour. Dommage de ne pas avoir votre talent pour tenir tête à ces jaloux sans joie. Je suis émue par.votre calme et votre amour ainsi exprimés, je suis heureuse d être une Caroline et si un jour mon petit poing de protestante qui revendique le droit au blasphème vous aiderez à hisser haut un dessin fait par un ange malin alors oui je serais fiere d être Française et citoyenne du monde. Merci d être là, ici et maintenant, comme vous êtes. Caromellowmood

  5. Bonjour Madame Fourest,
    Etudiante française en maîtrise en Communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières, j’ai souhaité vous faire parvenir un billet que j’ai rédigé à propos de Charlie Hebdo :

    « Recette d’un Charlie Hebdo im-mortel
    Pour une myriade de lecteurs
    Prenez une belle bande de dessinateurs,
    Ajoutez-y une brochette de journalistes,
    Mélangez et transvasez le tout au 10, rue Nicolas Appert, Paris, XIe, préalablement beurré d’intelligence.
    Portez l’ensemble à ébullition et vous obtiendrez une équipe talentueuse.
    Ensuite, laissez mijoter quelques années, en saupoudrant d’une cuillère à soupe d’anticonformisme. N’oubliez pas la pincée de fantaisie. Remuez, puis incorporez délicatement la satire, l’humour grinçant et la dérision.
    Parsemez d’une bonne dose de moquerie.
    Enfin, chaque mercredi, versez le tout dans un moule. Ah non, laissez tomber, c’est peine perdue.
    A consommer sans modération.

    ​Autre option : Retirez quelques ingrédients : Charb, Cabu, Honoré, Tignous, Wolinski, Bernard Maris et Elsa Cayat. Charlie Hebdo n’aura plus la même saveur et sera peut-être un peu fade, mais c’est à vous d’y mettre votre grain de sel pour le faire perdurer. »

    La plume et le crayon vaincront !
    Bonne journée,
    Bien cordialement,

    Chloé Cano

  6. Amazing; First article yet that discusses the content of the headline and mention the word Forgiveness in the secular and christian context. Journalist portray the event as entirely a press industry concern of censorship and refuse to engage in debate on the content, leave Charlie Mohammad standing as a loan figure akin to American Gothic.

  7. French google translation…étonnant ; Premier article encore qui traite le contenu du titre et mentionner le mot pardon dans le contexte laïque et chrétienne. Journaliste dépeindre l’événement comme une préoccupation entièrement presse de l’industrie de la censure et de refuser de se engager dans le débat sur ​​le contenu , laissez Charlie Mohammad debout comme une figure de prêt semblable à American Gothic . …

  8. Caroline Fourest :

    Enfin une nana qu’a des C….
    Nulle inquiétude, vous êtes à la hauteur de vos camarades tombées au champ d’honneur de la libre expression. Ils serait fiers de vous, du journal brandi en Angleterre, de vos engagements.
    N’ayez pas peur de ceux qui vous ont déjà molestée, menacée… C’est tout simplement parce que vous êtes sur la bonne voix et que cela les dérange (une femme en plus…).

    Allé bises.

  9. Merci, Caroline.

    Je ne sais pas s’il y a une petite voix qui vous invite à la culpabilité comme l’envisage Glenn, mais il y en a une, plus forte et claire, qui vous pousse au courage, la lucidité, la rigueur intellectuelle et à la fidélité à des valeurs souvent mises à mal.

    Moi, quand je vous écoute, c’est cette voix-là que j’entends et elle me fait du bien et du bon.

    Vous devez évidemment savoir qu’on se trompe un peu toujours mais aussi qu’il y en a qui se trompent un peu moins que d’autres. De là à culpabiliser… d’autres s’y mettront, j’espère, bien avant vous !

    Cordialement,

  10. Bonjour Caroline, Pourriez vous nous expliquez cet acharnement contre l’Islam ou la chretienneté ? ou le vide pour le judaïsme? vous vous présenter pourtant comme humaniste… voudriez vous simplement assumer le fond de votre pensé … Trés sincérement, vous étes une personne écouté par des milliers au vu de votre métier, vous pourriez en profiter pour travailler la cohésion, au lieu de cela vous ne creusez que la fracture sociale, cela ne vous indigne t’il pas d’etre une valeur négative pour la société ?

  11. Chère Caroline,

    Cela fait déjà pas mal d’années que je vous côtoie, anonymement bien sûr, dans mon coin. Je vous écoute avec attention, je vous lis, en ayant toujours eu le sentiment de partager votre vision du monde. Mais comme je suis un peu timide, je ne vous l’ai jamais dit.
    Aujourd’hui, c’est différent. Il y a 15 jours, j’ai eu vraiment mal, et puis j’ai cru que ce monde devenait fou.
    Je suis une femme de province, qui lutte à une tout petite échelle contre toutes formes d’inégalités, contre l’indifférence et la connerie. A de nombreuses occasions, vous avez été ma référence et ma motivation ; alors je me dis qu’en ces temps très difficiles, il serait bon qu’à mon tour, je vous transmette un peu d’énergie, de soutien et de reconnaissance pour tout ce que vous faîtes. N’arrêtez jamais. Continuez de croire et d’enfoncer les portes, pour qu’à notre tour, à notre toute petite échelle, nous ne nous sentions pas seuls. Je suis fière d’être Charlie mais je suis également très fière d’être Caroline !

    Prenez soin de vous, Fabienne

  12. Bonjour Caroline. Je viens de vous écouter sur France Culture (le secret des sources).
    Je voulais juste vous dire merci.
    Merci pour votre action inlassable pour la défense des libertés.
    Merci de nous remettre les idées en place, merci de permettre aux français de trouver les bons repères, face aux pressions suicidaires des états non laïcs et de la mondialisation sauvage.
    Grace à vous j’apprends et je comprends toujours mieux notre société.
    Continuez comme ça si vous le pouvez tout en prenant soin de vous, vous nous êtes tellement précieuse !

  13. Bonjour Caroline Fourest,
    Je ne m’autorise pas à écrire « Bonjour Camarade », mais le cœur et l’esprit y sont.
    Félicitations pour votre travail, votre professionnalisme et votre détermination sans faille. Vous faites partie de ces journalistes dont les analyses sont précieuses parcequ’elles font réfléchir. Pour moi, pour nous qui avons affaire et à faire avec des lycéens et des étudiants, votre éclairage et vos éclaircissements sont une belle et bonne nourriture intellectuelle et humaine. Face à l’horreur que ces toquards (de quoi est-ce le nom?) ont fait éclater et meme s’il ne faut pas oublier celles du Nigeria, du Mali, de l’Irak, de la Syrie et du Yémen et d’ailleurs, plusieurs actions sont probablement d’égale necessité; mais celles de la réflexion, de l’information et du dialogue sont déterminantes, essentielles. Alors merci, courage et bravo pour donner voix et corps à cette injonction libre de Plume, le personnage de Michaux, « la prochaine fois, j’interviendrai ».

  14. Bonjour Caroline,
    Je vous remercie de partager ce texte plein d’humour, de poésie et de tendresse et qui a probablement été très difficile à écrire.
    Face à l’obscurantisme et des idées prêt à penser vous faites partie de ces personnes qui éclairez de réflexions les esprits étroits. Vos combats sont dignes et courageux. J’espère que vous n’aurez pas peur de les poursuivre.
    Il doit être difficile, face aux menaces et aux insultes que vous recevez sur le net, de garder l’envie de se battre pour continuer à faire vivre des valeurs humanistes et universelles.
    Je ne sais pas si cela vous remontera le moral, mais je pense que d’autres personnes, tout comme moi, se battent à leur échelle. Mon arme est l’humour, j’avoue parfois cynique, mais en poussant la réflexion jusqu’à l’absurde, j’espère qu’une petite graine de questionnement aura été plantée.
    Gardez courage ! Continuez !
    Je vous remercie du fond du coeur, tout comme ces journalistes, caricaturistes et toutes ces personnes qui font que nous pouvons vivre librement.
    Quel sera votre prochain livre ? Quelles seront les enquêtes que vous mènerez ?

  15. Bonjour,
    Je voulais vous envoyer le dessin d’un ami qui je pense vous plaira. Est-ce possible? Merci de votre perspicacité et éloquence.
    Emily

  16. Bonjour Caroline,
    Depuis si longtemps j’admire votre courage et votre intelligence. Encore aujourd’hui, en ayant visionné Cahiers de Doléances sur LCP, dont le format est à la fois attractif et didactique, et en ayant relu ce billet que vous aviez rédigé et lu en hommage à vos camarades décédés, je me dis qu’heureusement qu’il y a encore des femmes et intellectuelles comme vous. Vous menez depuis si longtemps ce combat pour le féminisme et la laïcité et je crois sincèrement, que vous finirez, malgré l’actualité et certains épisodes passés, par le remporter !
    Journaliste moi-même, bloggueuse et dotée d’un caractère qu’on me qualifie de trempé, mon rêve reste de vous rencontrer et pourquoi pas de partager avec vous, et avec mes petits moyens, ce combat de tous les jours…
    Merci de m’avoir lu et peut-être à bientôt,
    Morgane HUBY

  17. Merci,
    Merci pour la clarté de vos propos, merci pour la rigueur de votre pensée, merci pour la richesse de vos travaux, merci de l’énergie que vous transmettez.
    Merci d’être là, debout.

  18. Merci pour ce talentueux texte qui, après les larmes impossibles à arrêter, prouve que l’on peut encore espérer… Je suis profondément admirative de votre intelligence et du calme avec lequel vous êtes capable d’affronter tous ces manques d’intelligence… Même si l’intelligence s’achetait, je ne crois malheureusement pas qu’elle ferait fortune…. Bravo pour votre courage

  19. Je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais je trouve que votre combat, toujours intelligent, devient maintenant courageux.
    Prenez soin de vous, nous avons besoin de gens comme vous.

  20. caroline chérie… il faudrait absolument convaincre daniel leconte de reprogrammer gratuitement son film sur youtube ou encore sur dailymotion… il se trouvait encore sur daily dernièrement et malheureusement retiré… il reste accessible sur youtube à condition de payer, ce qui freine terriblement… je rêve de pouvoir à nouveau donner le lien… le film devrait être visionne dans les écoles, bien sûr… c’est capital… je sais qu’il était dans les salles, à paris… mais c’est en lien, sur le net, qu’il brillerait… bises et prends bien soin de toi – gilles

  21. Aujourd’hui ma fille thaïlandaise va recevoir son diplôme universitaire des mains d’un membre de la
    famille royale au cours d’une cérémonie solennelle.
    Pour elle c’est le plus beau jour de sa vie, l’espoir d’un bon travail, d’une vie meilleure pour elle et les siens.
    Elle est pauvre, vit dans un pays féodal, tyrannisé par une dynastie, 4e fortune mondiale, alliée des militaires et des milieux d’affaires…
    Elle sait tout cela.
    Tout-à l’heure, avec ses amies, elle se courbera jusqu’à terre devant un autre être humain qui lui remettra son précieux parchemin, le cérémonial sera grandiose, les tenues solennelles, et ce sera un grand jour pour sa grand-mère présente, et sa mère exilée dans une Europe sombre et glacée où elle gagne la vie des siens…
    Ma fille devrait descendre dans la rue, crier sa révolte, blasphémer le responsable de tout cela.
    Alors je vous demande, Caroline Fourest de venir en aide à ma fille et ses compatriotes en faisant ce que vous savez faire :
    Caroline, venez sur un plateau télé thaïlandais et brandissez une caricature bien saignante du maître des lieux.
    S’il vous plait : ayez ce courage de dénoncer la lâcheté et l’obscurantisme d’un peuple ignare qui ne sait qu’accumuler les photos du maître sur les murs de leurs demeures pour espérer vivre tranquille.
    Nous vous attendons, Caroline d’Arc !

  22. Je ne sais pas qui est Caroline Fourest, j’ai déjà entendu parler d’elle et un peu vu sa tête à la télé. Je suis un français moyen de Province qui assiste atterré aux folies des islamistes parisiens. Je suis admiratif de son courage lorsqu’elle interviewe sans tabous des musclés de l’extrême droite. Charlie Hebdo, je le lisais il y a vingt ans lorsque j’ai été nommé au Mans. J’étais alors célibataire et les engueulades concernant les polyphonies corses entre Val et Renaud me faisaient marrer. Pastis, quart de rouge et Charlie, c’était cool à l’époque… J’avais une bronchite et j’étais chez moi quand deux débiles ont fusillé l’intelligence. J’en aurais pleuré, vraiment , sans dec et c’est incroyable ce que ça a déclenché… Y avait un truc pas comme avant. Chier tiens. Pis là j’ai vu Caroline sur Arte, pas de sous-tiens gorge, tétons pointus, ça fait du bien ! Bon, je suis pas Wolinski mais on se raccroche à ce qu’on peut. Merci Caroline. Pas pour tes tétons mais parce que t »es tétue !!! On t’aime, continue !
    Fred

  23. Caroline, plus je vous lis, plus je vous écoute, ou regarde vos documentaires, plus je vous apprécie. Merci de nourrir notre réflexion. Sans doute que partageant votre sensibilité sur la laïcité, la liberté de penser, et d’autres sujets mon esprit est d’autant plus subjectif, mais le cœur y est. Je vous remercie pour la qualité de votre travail.
    Très cordialement

  24. Merci Caroline et Fionnetta. Vos propos sont toujours clairs et intelligents et seuls les sectaires de tous bords ne comprennent pas que vous ne faites que défendre un point de vue laïque valable pour tous. Si il y a bien quelqu’un que l’on ne peut pas accuser d’être anti-islam c’est bien vous (comme on peut l’entendre de manière imbécile à propos de Charlie), parce que vous avez suffisamment attaqué la bêtise d’où qu’elles viennent : des chrétiens integristes, du FN et des fascistes de tous poils. Je suis surtout abasourdi et affligé de voir des gens d’extrême gauche vous accuser parce que vous ne prenez pas fait et cause aveugle envers l’islam sous prétexte que ce seraient les nouveaux damnés de la terre. Nous n’avons pas entendu cette gauche faire son examen de conscience ces dernières semaines, pourtant elle est aussi responsable par sa complicité à ne pas dénoncer le fascisme vert. Vous êtes plus que jamais utile, et même si on crie « on n’a pas peur », faites attention à vous car on a souvent peur pour vous, tant votre discours de vérité les agresse…
    (J’avoue avoir moins acheté Charlie depuis que Val et Fourest n’y étaient plus, votre départ était regrettable.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s