Plainte du père d’une femme voilée : je fais appel

oummavoile

 

Le père d’une jeune femme voilée a obtenu gain de cause contre l’une de mes chroniques de France Culture. Alors que des sites victimaires sommaient « les féministes » de prendre positition contre l’agression de femmes voilées, j’ai pris volontiers position contre ces agressions… Tout en expliquant qu’il fallait les dénoncer en tant qu’antiracistes plus qu’en tant que féministes.

J’insistais aussi sur la nécessité d’attendre les résultats de certaines enquêtes. Des élus locaux doutant de la version d’agressions montées en épingle par des réseaux intégristes.

Pour avoir émis ce doute, le père d’une jeune femme voilée (qui nie influencer sa fille) a porté plainte et me réclame des dommages et intérêts. Radio France et moi-même faisons appel. Nous sommes confiants sur l’issue finale de cette procédure.

Bien entendu, si nous gagnons, les sites qui guettent et médiatisent la moindre plainte ou campagne de courriers contre moi (Oumma, Egalité et réconciliation…) auront à cœur de rectifier.

Caroline Fourest

 

 

Dernier édito video de Caroline Fourest : https://www.youtube.com/watch?v=-7i2geopVY4

Chronique « Faut-il être féministe pour dénoncer l’agression de femmes voilées ? »

 

6 réflexions sur “Plainte du père d’une femme voilée : je fais appel

  1. Continuez Caroline, vous avez raison de faire appel et j’espère que vous aurez gain de cause

  2. Vous etes d une tenacite incroyable on
    ne vous epargne rien ca m a l air d etre
    un combat sans fin je suis de tout coeur
    avec vous
    je suis une anticlericaliste cool et grace
    a eux (croyants de tous les horizons avec
    ou sans dieux) je vais le rester.
    courage a vous cette decision de justice
    est incomprehensible et injuste

    est incomprehensible et injuste.

  3. Ca fait du bien de lire des commentaires qui vous soutiennent, vous encouragent. C’est pour ça aussi que je vous laisse une trace de mon passage.

  4. Si cette jeune femme a été victime d’une agression raciste, c’est triste et choquant. Mais son témoignage sur le site Oumma l’est également. Accompagnée de son père, l’intéressée dont on ne distingue qu’une partie du visage n’a pas l’occasion de répondre elle-même aux questions. Le journaliste et le père de Rabia conversent, argumentent et concluent la plupart du temps à sa place. ‘La gamine’, comme il la nomme, apparaît figée à l’écran, tandis que son père dénonce tous azimuts les skinheads, auteurs de l’agression, ainsi que le comportement du maire ou encore de la police. C’est lui qui lit le certificat médical et explique que sa fille n’est jamais entrée dans un commissariat et n’y connaît rien. A noter que le père n’était pas présent au moment des faits. Alors j’aurais préféré entendre l’histoire de Rabia par Rabia elle-même, sans truchements masculins extérieurs. Sa présence passive et ses rares interventions peu spontanées donnent l’impression d’un exercice maîtrisé ou contrôlé ou imposé. J’aurais aimé que Rabia fasse entendre sa propre voix.

  5. Bonjour, je t’écris malgré mes multiples incapacités (dis lexique donc manuel peintre , sculpteur) je t’écris pour te remercier pour ton existence , pour tes valeurs ,pour tes combats.je te souhaite les meilleurs et longue vie.juste une vigilance (obscurantisme est le pure produit du laboratoire avec des fabriquants ,avec un but précis , avec des agents actifs ) les meilleurs laboratoires sont en Occident avec délocalisation bien-sûr . Charlie me manque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s