Tentative de meurtre au Lavoir moderne contre les Femen

1545011_309863015831606_1204407471_n

Hier soir au Lavoir moderne, un homme est venu pour agresser Inna et les FEMEN. Ne les trouvant pas, il a poignardé des spectateurs.

Après l’attentat contre Charlie Hebdo, le Lavoir moderne qui a brûlé et maintenant cette tentative d’assassinat… Ceux qui mettent sur le même plan la violence symbolique des blasphémateurs et celle — réelle — des fanatiques (qu’ils soient islamistes ou nationalistes) vont-ils se réveiller ?

Caroline Fourest

L’article du Parisien

1780285_305689849582256_1764815443_o

Le communiqué des Femen

Hier soir vers 23h un homme d’une trentaine d’année armé d’un long couteau a poignardé 3 spectateurs du Lavoir Moderne Parisien.

L’homme traquait les Femen depuis trois jours et avait même loué une chambre dans l’hôtel en face du bâtiment. Il s’est présenté à plusieurs reprises au personnel demandant avec insistance où se trouvaient Inna Shevchenko et les Femen.

Le soir du drame, ne trouvant ni Inna, ni les Femen, l’homme s’en est pris à des inconnus, les poignardant au niveau du coup, du torse et des mains. Les victimes sont toujours à l’hôpital, leur pronostic vital n’est plus engagé.

Les spectateurs ont fuis dans la panique et l’homme est sorti lentement du théâtre avant d’être interpellé par la police.

Le personnel du Lavoir Moderne Parisien présent sur les lieux décrit une scène d’horreur, et un acte assurément prémédité.

Ils le décrivent comme un homme grand, au crâne rasé et tenant des propos nationalistes.

Nous sommes toujours dans l’attente d’informations de la part de la police, et espérons que cette nouvelle affaire ne sera pas étouffée comme celle de l’incendie vraisemblablement criminel de nos locaux en juillet dernier.

L’ensemble des activistes et membres du mouvement Femen adresse toutes ses pensées et son soutien aux victimes et à nos collègues et amis du Lavoir Moderne Parisien.

Les militantes Femen sont profondément choquées par cet acte de barbarie qui témoigne d’une terrifiante montée du fanatisme nationaliste, à l’encontre de militantes féministes.

4 réflexions sur “Tentative de meurtre au Lavoir moderne contre les Femen

  1. Bonjour,

    je découvre votre blog, par hasard, en cherchant quelques commentaires critiques sur le web après un débat vu à la télé sur France 2. DPDA. Ca fait sérieux aujourd’hui les sigles. Il y en a tellement d’ailleurs qu’on les confond facilement.

    Bon, comme vous certainement, je suis révulsé. Non par les propos de l’invitée, ni trop par le moelleux du fauteuil offert, mais par une incapacité des contradicteurs (j’ai pas trouvé de sigle pour les désigner, ceux là) à DIRE les choses. A DIRE ce qu’est l’extrême droite en Europe, à DIRE ce qu’est l’extrême droite en France, face à cette invitée, et à DIRE ce qu’EST (et non « serait ») une Europe ou un des pays qui la constitue aux mains de l’extrême droite. Au lieu de cela on cherche absolument à évoquer son « programme » et à l’interroger sur des « points particuliers » qui « posent problème », pour tenter de « décrédibiliser » ses « propositions économiques » (surtout, bizarrement ) qui ne « tiennent pas la route »…. Mais bon sang, on SAIT très bien que CA tient tout à fait la route ! On CONNAIT même TRÈS BIEN ce qu’a été l’extrême droite au pouvoir en Europe de l’ouest, non ? C’est une amnésie soudaine ? Une honte inavouée ? Une stratégie politicienne ? Mais bon sang, ce sont des faits comme ceux relatés dans votre article, limite atroces, puissance dix millions, l’extrême droite au pouvoir ! Et TOUT LE MONDE LE SAIT. Par cœur. Trop, d’ailleurs.

    On perd de jour en jour nos miracles, vous savez. La pire abjection qu’a jamais connue notre Histoire, c’était il y a trois générations, et ceux qui en sont sortis vivants, les miracles donc, disparaissent à leur tour, avec leurs mémoires, qu’on ne peut partager, comme on ne peut partager à plusieurs l’éclairage trop faible émis par la luciole. Les miracles font vivre, c’est sûr. http://nymag.com/daily/intelligencer/2013/08/long-life-spans-of-male-holocaust-survivors.html : intriguant ? Non. Évident. Imaginer (est-ce suffisant ?) ce que demande d’échapper à ÇA. Nous ne sommes pas les derniers, mais nous sommes les derniers des cons.

    Je ne vais pas tourner autour du pot. Je ne suis pas encore à me demander comment m’armer pour entrer en résistance, je suis encore incapable, pour l’instant, de tuer une mouche, sachant d’ailleurs qu’on s’en charge très bien sans me demander mon avis (http://phorme.wordpress.com/2014/04/10/poor-little-birdy/). Donc, ça n’est pas la question, en tous les cas pour tout de suite. C’est donc inutile de dire que s’armer sera une nécessité absolue pour une (grande j’espère) majorité d’européens si l’extrême droite s’empare du pouvoir ? Et que voter pour l’extrême droite c’est faire ce choix ?
    Madame peut vous attaquer pour vous faire comprendre que son parti n’est pas… Non mais changez de Parti, changez son nom alors ! Changez l’Histoire ! Oubliez ! Bandez-vous les yeux, aussi, tant que vous y êtes, sur ces réseaux qui, sûrement, n’existent pas ?

    Il y a combien de tentatives de meurtres comme ceux-là revendiqués chaque jour par l’extrême gauche, M. Copé, au fait ?
    On va attendre comme ça à lui demander des détails sur son « programme » pendant combien de temps ? Jusqu’à l’amnésie totale ? Jusqu’à ce que les petits commerçants, les ouvriers, les employés, les petites gens comme on dit, se diront que c’est un « programme » comme un autre, celui qui a anéanti dans l’effroi une partie du XXème siècle ? Je ne sais pas comment on fait pour hurler des questions devant sa télé suffisamment fort pour que ce type, là, sur le plateau, un benêt surement, m’entende.

    Ah, non, c’est pas pareil, c’est vrai. On SAIT ce que CA a été. Là, on ne SAIT PAS. On ne peut pas savoir. « On ne pouvait pas savoir » alors, on dira, et puis c’est tout, merde alors, arrêtez de nous emmerder avec l’Histoire. L’Histoire-Géo pardon (je suis enseignant au lycée, et je sais que « ça » en gonfle pas mal, d’ailleurs, « l’Histoire_Géo ». Je suis prof d’image, au fait. « Arts Plastiques » sur le papier, mais bien sûr il s’agit d’images, « malgré tout », comme dirait Didi. Sur ce plateau télé c’est bourré d’images, on a tout sous le nez, il suffit de savoir lire. Ah, on ne sait plus lire les images ? Ah oui, forcément, il n’y a pas de prof. d’images, ha ha ! T’imagines ? « J’ai 1H d’Images, 2H de maths et 1H de Français c’t’aprem et toi ? » Ce serait con, non ? Apprendre à lire les signes, c’est bien plus important pardi !
    Un signe, on l’interprète comme on veut, c’est mieux ! Ouaiiis !!!

    J’sais pas…. Mais franchement je crois qu’on peut pas regarder « ça », mesurer la percée « electorale » jusqu’à tel ou tel pourcentage, puis se dire Maiiis nooon, ça va faire pffffsssshhhttt, elle est complètement niaiiiise la fachoôôte ! …. en baillant et en éteignant son poste, puis en allant se coucher dans son lit au pied duquel il y a déjà nos pantoufles, enfiler son pyjama (mot dont l’image mentale évoque le ridicule mais dont la vraie image est d’une grande beauté, mais se cache dans des ruines orientales, comme vous le savez), puis regarder les lumières de Béziers (de Florange ou d’ailleurs, on s’en fout, j’écris ça pour meubler, comme « effet de réel » pour mon bla bla comme disait Barthes) s’éteindre à travers les rideaux de la chambre douillette.

    Hier j’ai demandé à un élève ce qu’était l’extrémisme, pour lui, parce qu’il voulait manipuler des symboles « de ce type » dans son travail. Il m’a répondu : « bah, ça dépend… » (gloups, fis-je) « …c’est le régime opposé à celui en place dans un pays, quoi » (re gloups, re fis-je en moi.) J’ose donc LA question : »Alors les démocrates dans un régime totalitaire sont extrémistes ? » Je sens venir la réponse, mais pas si rapidement, ça m’a surpris. Elle est immédiate : « bah oui ! » Il est passionné d’Histoire. J’avale ma salive, je ne SUIS PAS prof d’Histoire. Ma crédibilité sur ce sujet là n’est pas acquise d’office.

    Comme n’importe qui, devant Madame, par exemple,comme avant hier soir, en écoutant des propos si vides de sens, car (sciemment) choisis parce que très généraux, totalement contradictoires ou hors propos, qu’on se vide soi même comme un gobelet éventré et qu’on finit répandu au sol comme une flaque.

    J’ai la flemme de me relire, je ne conclue pas, ça a l’air de se terminer en article ampoulé ce texte, donc j’arrête là et vraiment désolé pour les fautes d’orthographe il y en a, aucun doute.

    Ah oui au fait je voulais juste vous dire que je fais tourner votre article sur pHorme’s blog, trop drôle ! http://phorme.wordpress.com/2014/04/12/torse-nu/ ! Ainsi qu’ici : http://www.drone-zone.org/room101/viewforum.php?f=27&sid=2ae9e1112df11c8236f559f1c4b990be et ailleurs, chez vos confrères pourquoi pas, pour d’autres raisons et peut être les mêmes.

    Notamment celle qui consiste à me demander quand est-ce qu’on va enfin expliquer clairement aux français, même débiles ou de souche, ce qu’EST l’extrême droite, dan’ l’poste, pour les incultes les crétins ou les amnésiques qui se multiplient apparemment comme les petits pains ? Et surtout EN FACE de Madame et de ses gardes du corps rasés de près nom de djiou !! Vous tous ? Pas QUE vous. Mais vous tous. NOUS tous.

    Amicalement, même si un peu par hasard, et surtout très sincèrement.

    pH

  2. Caroline,

    j’ai commencé à lire les infos disponibles sur les liens présentés par « psicología » (qui sont sur la même page que mes commentaires que vous avez publiés), à propos de l’organisation paramilitaire espagnole « El Yunque ».
    Jusqu’ici je n’y comprends rien.
    Dans un des articles en espagnol il est écrit que le catholicisme, en Amérique du Sud, reçoit des influences de gauche.
    C’est un point de vue. Espagnol.
    Mon père, qui ne s’occupait pas du tout de religion (il ne m’avait pas fait baptiser, c’est mon grand-père français qui me convainquit de « remédier à ce défaut » quand j’avais onze ans), était de gauche mais ne faisait aucune connection entre ses idées politiques et la religion de ses parents. Ou alors on peut dire que c’est la même chose en France, certains clercs catholiques trouvant bénéfique de tremper dans un bain culturel de gauche ou communiste.
    Le principal problème est que je ne vois pas comment compte dissocier « psicología » ces influences catholiques de celles de gauche, ce qui devrait logiquement être l’aboutissement d’une organisation fasciste d’extrême droite comme il semble que soit cette organisation « El Yunque », d’après ce qu’en dit « psicología ».
    Je vais continuer à vérifier.

    Respectueusement à vous,

    Olivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s