Amina, Pauline, Marguerite, Joséphine nous représentent toutes et tous

les-femen-en-tunisie-pour-la-liberation-d-amina-tyler-34141_w4500

606x341_226442_tunisie-la-militante-femen-amina-devan

Quand la loi du plus fort, celle de la violence intégriste, triomphe en toute impunité. Alors que la justice Tunisienne se montre si faible avec les terroristes, et si dure avec les esprits libres. Que tant de langues sont nouées par la peur de l’insécurité, elles qui ont fait la révolution en criant leur besoin de liberté. Il ne reste plus des corps désarmés pour se battre…  Celui de Pauline, Marguerite et Joséphine, parties pointer leurs seins pacifiquement contre l’injustice et l’obscurantisme frappant Amina, nous représentent toutes et tous. Soutenons-la, soutenons-les. Au nom de notre amour commun pour la liberté de conscience et d’expression. Sans frontières ni fausse pudeur.

Caroline Fourest

11 réflexions sur “Amina, Pauline, Marguerite, Joséphine nous représentent toutes et tous

  1. Les Femens nous disent : « pour qu’une femme soit écoutée, elle doit se dénuder ». Un meilleur exemple serait de s’éduquer, d’enseigner, de créer… ce qui est moins aisé que revendiquer, s’exhiber.

  2. Bonjour Caroline Fourest,
    Du fin fond d’une vallée des Pyrénées – près de la ville préférée des barjots et autres FaNatiques (Lourdes)- je tiens à vous remercier, vous féliciter et vous encourager pour tout ce que vous entreprenez et véhiculez. Bravo et merci pour votre engagement. Continuez ainsi sans relâche et avec cette même détermination. Charlotte (17 ans) qui rêve comme vous d’un monde meilleur où liberté et égalité seraient les maîtres mots.

  3. Elles se mettent en danger pour sauver une jeune tunisienne exprimant comme elles leur rejet de l’injustice et de l’obscurantisme. Leur courage doit être relayé dans les médias pour leur éviter des peines de prison. Je suis fier d’elles.

    • Avant l’arrivée des européennes Amina avait peu de soutiens en Tunisie. Si elle avait eu des soutiens tunisiens ca n’aurait pas été necessaire

  4. J’aime beaucoup les Femen, depuis le début que j’ai été informé de leur activité.
    Mais il semble qu’il y ait quelque moment non-définitif dans leur engagement effectif, depuis un certain temps déjà.
    J’aimerais parler avec Inna et Alexandra, pour arriver à préciser une stratégie d’action, qui d’une certaine manière désarme les critiques qu’on leur fait souvent. Pour que les gens disent, « Ah oui, là c’est en béton. Elles ont tout à fait raison. Et comment vont réagir leurs détracteurs…? » Pour que pas seulement les intellectuels branchés comme moi sur leur engagement, mais tout le monde, universitaires ou pas, gens cultivés ou de culture générale très moyenne, soient d’accord, unanimes à leur sujet, pouvant juger sur pièces de la rigueur de leur engagement.
    Mais serait-ce possible ? Est-ce que ça n’entamerait pas d’une certaine façon leur indépendance ?
    Peut-être qu’elles arriveront toutes seules à ce dont j’ai partiellement idée, finalement.
    En attendant, je suggère une exégèse dynamique de leurs activités, pour souligner, ou simplement mettre en évidence, la justesse de ces activités et engagement.

  5. Bonjour,
    Je viens d’entendre votre émission sur France Inter et je tiens à vous remercier, vous, Marguerite et Pauline, pour votre message intelligent, plein d’espoir et de courage.
    Bravo et chapeau bas. J’espère que l’obscurantisme de certain-es et la peur que d’autres souhaitent vous instiller avec acharnement ne vous arrêteront jamais!!
    Lauréna

    • Caroline,

      je vous remercie de ces envois. Je suis très inquiet sur toutes ces affaires. La justice française aussi fait n’importe quoi maintenant. Je le sais, en automne ’96, Evelyne Sire-Marin, qui était alors présidente du syndicat de la magistrature, a ordonné une curatelle me concernant, uniquement parce que j’étais tombé dans un piège que ma mère m’avait tendu, uniquement parce que j’avais le profil adéquat pour m’accabler de cette façon (ma mère avait décidé de se venger de mon père et, de son propre père, après avoir divorcé et, elle a mené froidement cette vengeance à son terme).

      Mais vous ne pouvez pas attendre de logique de la part des islamistes, de la même façon que vous le feriez avec une personne ayant reçu une éducation normale comme vous.

      La première fois où je vous ai vue, dans un video avec Tariq Ramadan, vous vous étiez ensuite rassise à la table avec les autres responsables de l’émission et vous exprimiez de façon très claire les calculs apparents de T.Ramadan. Et vous aviez un air net, le critiquant mais de manère uniquement descriptive, sans le « descendre » agressivement dans vos explications. Et les commentaires grossiers à votre sujet sur you tube m’avaient semblés très bizarres. Votre travail étant tout à fait clean. Ensuite les Femen m’ont émerveillé. Ensuite j’ai appris que vous étiez en relation avec elles.

      Je pense qu’il faut être tendre avec les femmes. Parce que, comme je l’ai dit à mon amie, qui a été très maltraitée dans son enfance et adolescence, quand on maltraite les femmes, ça les abîme, pour ainsi dire (il n’y a pas d’allusion matérialiste ou phallocrate. Je veux seulement dire que les mauvais traitements sur les personnalités féminines restent beaucoup plus profondement marqués que sur les hommes), et que ces dégâts ensuite se retournent contre la société, parce que les femmes étant plus proches de la Terre que les hommes, quand elles ont des perturbations émotionnelles, des dysfonctionnements personnels, le résultat est aussi beaucoup plus profond et de grande envergure que pour les hommes.

      Là, je ne suis pas tout à fait d’accord avec les Femen, ni avec vous, mais il me semble préférable de vous apporter mon soutien, parce que je suis sûr que ça vaut mieux.

      Mais je pense que vous et, Inna et ses amies, devriez étudier l’impact et la nature de l’islamisme, comme je les connais moi-même, pour réaliser un travail plus efficace. Peut-être moins public, mais beaucoup plus élaboré.

      Là les compagnes françaises des ukrainiennes sont rentrées de Tunisie. Pour le moment ça peut encore aller. Mais il me semble clair qu’arrivera un moment où, certaines structures sociales étant en trop mauvais état, une conclusion valable – pour les françaises, en tous cas. Mais que va devenir exactement Amina ? – de ce genre ne sera plus possible.

      Je cois que c’est Inna qui a dit que leur féminité était exceptionnelle (elle ne s’est pas exprimée de cette façon) dans les rangs des militant|e|s en activité. Je suis tout à fait d’accord. Moi, n’importe laquelle des ukrainiennes me « descend », d’un coup d’oeil ou avec le petit doigt, ensuite je la regarde en amoureux transi, fasciné. J’ai vu un video ou Alexandra, en Ukraine, à la télévision, engueulait un député, en essayant de lui taper dessus. Il était resté calme. Ce qu’il disait ne semblait pas gratifiant pour elle (je ne sais pas l’ukrainien mais il semblait faire allusion à un rôle de prostituée dans la militance, à son sujet). Mais il était resté calme. J’ai mis un commentaire à ce sujet sous le video (il y a un ou deux mois). Mais les islamistes sont des gens d’un niveau psychique – vibratoire. J’ai été musicien – considérablement inférieur. Pendant que Alexandra s’approchait du député, laissant présumer quelque agression physique de sa part contre lui, plusieurs autres responsables de l’émission l’on appelée gentiment par son prénom, pour la rappeler doucement à l’ordre en lui disant de ne pas s’énerver.

      Vous ne pouvez pas attendre de réactions civilisées de ce genre de la part des islamistes.

      Avec mes respects,

      O.H.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s