D’une digue républicaine à l’autre

La droite rêvait d’un adversaire commode. Une gauche laxiste, voire complaisante, envers le communautarisme et l’intégrisme. C’était sa martingale, sa seule chance de repasser. Attaquer sur les valeurs quand sonnerait l’heure du bilan économique. Les angles d’attaque étaient prêts. Les horaires de piscines non mixtes, les menus séparés à la cantine… Il suffirait de faire le lien avec le vote des étrangers aux élections municipales pour allumer la mèche. Le climat était favorable : un attentat islamiste et 17,9 % de marinistes. Le feu allait prendre. Il permettrait de faire écran de fumée, voire, qui sait, de renverser la table pendant l’entre-deux-tours. Avec un récit simple : prétendre avoir le monopole du courage et de la laïcité, pour mieux dépeindre la gauche en alliée objective de l’islamisme.

Fantasme

Rien n’a été négligé pour servir ce refrain. Ni l’appel imaginaire de 700 mosquées, ni ressortir Tariq Ramadan des tiroirs. Tant pis si tout, ou presque, relevait du fantasme…

Pour lire la suite sur le site du Monde

11 réflexions sur “D’une digue républicaine à l’autre

  1. Note tout de même : la constitutionalisation de la séparation de l’église et de l’état serait aussi censé au passage confirmer et inscrire dans la constitution le régime du concordat, ce qui est une aberration sans nom qui nous fait honte (et je dirais même qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, si je n’avais pas peur d’en faire un peu trop).

  2. Je souhaite faire part, via votre blog si vous me le permettez Caroline Fourest, non pas des discriminations ou des injures racistes que j’ai subies depuis que je suis jeune mais des a priori dont je fais l’objet régulièrement depuis bientôt 30 ans. Je suis née en France, je suis française et suis issue d’un couple mixte: ma mère est originellement française et mon père tunisien (naturalisé français depuis de nombreuses années). Mes parents sont instruits, éduqués, ont fait des études supérieures en France et sont cadres dans la fonction publique.
    J’ai suivi le même parcours estudiantin et professionnel qu’eux.
    Ma mère est catholique non pratiquante, mon père n’est pas musulman (ni juif ni catholique) et sont tous les deux laïcs. J’ai d’ailleurs reçu une éducation laïque.
    Et pourtant le commun des mortels, y compris les citoyens de gauche bien pensants, instruits et ouverts, m’assimilent régulièrement à une musulmane (tout comme mon père alors qu’il existe des maghrébins laïcs, juifs ou chrétiens) : oui je suis donc « musulmane d’apparence » comme dirait Monsieur Sarkozy. On me demande si je mange du porc ou si je bois de l’alcool, on me dit que je dois sûrement être très au fait des culture et religion musulmanes, on veut me poser des questions sur ces sujets en pensant bien faire et se montrer ouvert d’esprit, on me dit que pourtant je devrais comprendre et parler l’arabe, on pense que je dois savoir cuisiner le couscous etc.
    Je vis également au quotidien le préjugé que je simplifie ainsi : arabe ou d’origine arabe=moins intelligent, moins instruit et mois cultivé qu’un « français de souche » (façon de parler pour faire plaisir à ceux qui pensent l’être). Quand j’étais à l’école primaire, déjà, des élèves ou leurs parents pensaient que j’étais une mauvaise élève et que j’avais redoublé. C’est l’addition de plein de petites choses dites au quotidien et de comportements issus de ce préjugé et de la lepénisation des esprits qui peut devenir pesant, à la longue.
    Je veux juste dire qu’il existe plein de personnes comme moi à qui de nombreux citoyens inventent une appartenance, des pratiques, une histoire. Mes chers concitoyens, laissez de côté vos a priori et vos peurs fantasmatiques s’estomperont. Traitez votre prochain sans préjugés, avec tolérance et respect, d’égal à égal, et la France ira mieux.

    • Une petite remarque : vous semblez confondre laïque et athée, ou agnostique. On peut être laïque et musulman, juif ou chrétien, puisque l’expression désigne les gens qui n’ont pas de fonction religieuse, par opposition aux hommes d’église, et non ceux qui ne sont pas croyants.
      En dehors de ce petit aparté, je comprends votre vexation. Si cela peut vous remonter le moral, il n’y a pas besoin d’avoir des origines arabes pour être pris pour un musulman : ça m’est arrivé plusieurs fois, et pourtant je ne me connais d’origines qu’en France, Suisse, Allemagne et Ukraine. Sans doute à cause de ma barbe.

  3. Je voulais juste vous dire merci car grâce à vous je me sens moins seule…

    • Je suis tout à fait d’accord avec Maud

      Avec vous, on se sent moins seul…

      C’est déjà beaucoup, merci…

  4. S’il n’y a pas eu d’ « appel des 700 mosquées » en tant que tel, il est avéré qu’il y a eu dans de nombreuses mosquéesi des appels très clairs en faveur du candidat Hollande (ce n’est d’ailleurs – Dieu merci – pas interdit, ni répréhensible – pendant longtemps les curés en chaire ont appelé à « bien » voter – mais il n’est pas honnête de le cacher).

  5. Bonjour,

    Je viens de voir votre débat face à Tariq Ramadan. Merci de porter tout haut ces paroles : que l’islam fondamental se maquille, que les médias sont bien souvent complaisants, et que les belles paroles n’effacent pas l’horreur de certaines idées. Je n’ai pu trouver votre mail c’est pourquoi j’écris sur ce blog.

    André Malraux disait que le 21e siècle serait religieux ou ne serait pas, il est affligeant de constater à quel point il avait raison. Et comme toutes les religions monothéistes se sont formées au coeur des sociétés patriarcales, la place des femmes ne peut que diminuer quand celle de la religion grandit, tels les vases communicants. Dans un pays ou « féminisme » est presque devenu un gros mot, il est réconfortant d’avoir une parole féministe mais intelligente, loin des caricatures, et patiente, car le combat sera long c’est certain.

    Pour finir sur une autre citation, d’un auteur que j’aime beaucoup : Romain Gary, qui disait que A l’aube de la vie l’amour maternel vous fait une promesse qu’il ne tient jamais, je fais partie, comme vous je crois, de cette génération de femmes à qui la France avait, enfant, fait une promesse : que le combat était derrière nous et que les droits obtenus étaient acquis. Il est douloureux de constater que dans ce monde globalisé, ce beau pays laïque qu’est la France ne pourra sans doute pas tenir cette promesse. Cela dépendra de l’énergie que nous mettrons dans le combat.

    Alors, même si je ne suis pas toujours d’accord avec vous (comment l’être ?), merci pour cette énergie que vous apportez.

    PS : je souhaite rester anonyme. Merci

  6. maintenant que je me sens soulager apres ses élections , il y aura encore beaucoup à faire ,je peux vous avouer que je n ai jamais vecu une election aussi vil ,c’estait un choc de voir comment sarko pencher dans des extremmes , c’etait une honte de la republique. maintenant je suis apaisee , mais je reste vigilente ,il faut que la france devienne ce qu’elle est  » libre  » pour toute et tous .je lis souvent vos article et ils sont senses ! explicites et bien decris ! merci caroline ce donne toujour envie de se battre ! pour pouvoir debattre merci ! en esperant un jour pouvoir venir vous écouter !
    à bientot
    malikalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s