L’universalisme relancé

En attendant l’issue – incertaine – de la résolution votée au Conseil de sécurité sur la Libye, c’est au Conseil des droits de l’homme des Nations unies que s’écrit un nouveau chapitre de l’universalisme. Ouvert à presque tous les pays, les plus démocrates comme les plus tyranniques, il nous a habitués à toutes les outrances. De la Chine félicitée par le Soudan pour ses « camps de rééducation par le travail » à l’Iran tonnant contre les dessins « blasphématoires  » sur Mahomet. Son ancêtre a succombé après avoir élu une déléguée libyenne à sa présidence. Sa réforme n’a pas convaincu. Certains pensent même qu’il faudrait l’enterrer, voire supprimer l’ONU.

La dernière session du Conseil des droits de l’homme vient de leur donner tort. Elle s’est ouverte sur une décision historique (votée un peu plus tôt en session spéciale) : la radiation de la Libye. Elle se termine sur des échanges constructifs dans des domaines où la guerre des mots et des cultures fait normalement rage.

Depuis l’affaire des caricatures de Mahomet, on assiste à un dialogue de sourds entre l’Union européenne et plusieurs pays africains et/ou musulmans à propos du concept de « diffamation des religions ». Un cheval de Troie sémantique pensé pour faire passer toute « offense » envers l’islam pour du racisme. Objet de plusieurs résolutions, il fut surtout au coeur de la bataille de Durban 2, cette fameuse conférence examinant la plate-forme antiraciste adoptée en Afrique du Sud. L’Union européenne a toujours refusé d’entériner pareille sémantique. Sa détermination a fini par payer.

A cette session, la plupart des pays se sont mis d’accord pour combattre, non plus la « diffamation des religions », mais « l’incitation à la haine et les violences visant des personnes en raison de leur religion ou de leurs croyances ». Une formulation qui change tout. Notamment grâce à la prise de conscience du Pakistan. Sa position a évolué depuis que des fanatiques ont abattu un gouverneur et un ministre désireux d’abroger la loi pakistanaise sur le blasphème.

Leur mort a secoué le Conseil, qui souhaite désormais protéger toute personne persécutée en raison de sa foi ou de son changement de foi. Comme les chrétiens en Algérie, au Pakistan ou en Egypte…

Ce n’est pas tout. Une déclaration symbolique a été lue. Pour « mettre fin aux actes de violence et aux violations des droits humains en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre ». Portée par Rama Yade pour la France, elle n’avait convaincu que 66 pays en 2008. A cette session, le nombre de signataires est monté à 83, dont plusieurs pays africains, comme la République centrafricaine, la Guinée-Bissau, le Rwanda, les Seychelles et la Sierra Leone.

Cette fois, c’est la persécution des homosexuels en Ouganda qui a joué et choqué. Même si elle n’empêche pas certains commentaires haineux. Comme le délégué du Nigeria, qui juge la lutte contre l’homophobie contraire « aux valeurs des pays du groupe africain », tout en accusant les pays occidentaux de ne plus croire en Dieu.

Le progrès le plus surprenant tient à la création d’un « nouveau mandat pays ». Certains régimes autoritaires, Cuba en tête, pensaient avoir enterré ces missions permettant d’enquêter sur la situation des droits de l’homme dans un pays en particulier. Surprise, l’alliance entre tyrans est si fissurée, la fracture chiites-sunnites si vive qu’elle n’a pu empêcher la création d’une nouvelle mission concernant… l’Iran. Preuve, s’il en était besoin, que le concert des Nations peut chanter juste lorsque le contexte géopolitique le permet. Autant dire que l’issue de l’intervention aérienne en Libye – sa brièveté ou au contraire son enlisement – aura un impact décisif sur les prochaines sessions de l’ONU. Notamment sur Durban 3, le troisième volet de la plate-forme contre le racisme, qui se dessine.

Caroline Fourest

Article paru dans l’édition du Monde du 26.03.11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s