A propos de quelques saloperies sur le Web

Mes prises de positions dérangent pas mal de monde à en croire la virulence assez décalée et le flot de contre-vérités que quelques blogueurs (toujours les mêmes) s’acharnent à répandre sur le Web. Il y a les partisans de Tariq Ramadan, ses compagnons de route (notamment Pierre Tévanian du site Les Mots sont importants), les obsédés du complot façon Thierry Meyssan et Cédric Houssez du Réseau Voltaire (très actifs sur Wikipédia), les animateurs des Indigènes de la république et leurs amis, les fans de Dieudonné (Les Ogres, La Banlieue s’exprime etc), ceux du MDI de Kémi Séba (raciste converti à l’islam radical et fan déclaré d’Ahmadinejad), les amis d’Alain Soral (une extrême droite particulièrement déchaînée depuis notre duel sur RTL). Tout ce petit monde est très actif… Grâce à quelques zélés fanatiques prêts à passer leurs nuits à vomir leur rage, de façon courageusement anonyme, et à mentir sans jamais devoir assumer. On leur souhaite un Web où l’anonymat sera levé. Ce jour-là, ils devront apprendre à argumenter. Et nous pourrons confronter nos idées à armes égales.

14 réflexions sur “A propos de quelques saloperies sur le Web

  1. 14/12/08
    Bonsoir,

    Je trouve que vous analysez bien la véritable nature des mouvements de notre société, et je suis particulièrement sensible à votre dernier article d’aujourd’hui « démocratie des cerveaux disponibles » d’aujourd’hui. La formule fait bien echo au « temps de cerveau disponible » dont TF1 a fait son leitmotiv. Du petit monde journalistique, seuls très peu continuent à prendre le temps de réféchir à la temporalité des évènements, à leur véritable nature extrinsèque et à percevoir les champs de force qui les provoquent. C’est vai qu’on peut faire confiance à notre classe gouvernante pour ne pas les aider. Dans cette société de l’immédiateté, de la superficialité et des mythes, vous faites bien partie des soldats contre l’obscurantisme.

    PS: C’est dommage que l’on ne puisse pas soumettre des commentaires aux derniers articles de votre blog. Je sais qu’il y aurait forcément des commentaires désobligeants, mais c’est un blog non ?:)

  2. C’est très bien de dénoncer tous ces sites et de le mettre sur un même pied, mais pourquoi ne pas plutôt faire une vraie critique constructive. Effectivement certains des sites dont vous parlez (Dieudonné, Meyssan par exemple) sont souvent assez louches. Mais si l’on regarde lmsi, les articles sont en général bien argumentés. On n’est pas pour autant obligé d’être d’accord, mais le minimum serait de répondre par l’argumentation. Surtout quand les personnes dont vous parlez se réfèrent à un fond théorique important (notamment les écrits de Christine Delphy dont vous reprenez certaines des idées dans vos textes). Est ce impossible de répondre autrement que par la stigmatisation et l’amalgame ?

    • @ Riode (maoule@hotmail.com) : Justement, j’ai écrit plusieurs livres et plusieurs articles qui expliquent point par point pourquoi je ne partage pas l’enthousiasme de Christine Delphy pour le féminisme religieux, en réalité antiféministe, de Tariq Ramadan… Alors que je suis très proche de sa pensée féministe sur d’autres points. Mais visiblement vous n’allez pas les lire, ce qui vous permet d’affirmer — à tort — que cette argumentation n’existe pas…

  3. « Le propre du journaliste c’est d’avoir le cuir assez épais pour discerner le commentaire imbécile de l’alerte utile.  » Caroline Fourest

    Le propre du lecteur c’est d’avoir le cuir assez épais pour discerner l’article imbécile de l’article utile. Un lecteur

    • @ Alain (tolerance.over-blog.net/poce23003@yahoo.fr) : Bien vu. Mais je suis totalement d’accord. L’appréciation, le droit de lire ou de ne pas lire, est un droit fondamental et réciproque. Bien à vous.

  4. Heureusement que vous êtes là, je vous écoute dès que vous passez dans une émission, continuez, et surtout faites attention à vous.
    bon courage et merci.

  5. Madame Fourest,
    Je suis bien triste que vous ne soyez plus à Charlie Hebdo auquel je suis abonné.
    Je regrette aussi le départ de Philippe Val avait lequel j’étais très souvent en phase.
    Je vous admire pour votre rigueur et votre courage, pas seulement intellectuel.
    Je prends un grand plaisir à vous lire et à vous écouter.
    Prenez soin de vous.

  6. Je profite de ce billet laissé ouvert aux commentaires pour vous exprimer mon soutien, et peut-être vous suggérer de réouvrir les commentaires sur ce site en faisant appel à une tierce personne pour effectuer un premier tri (je suis sûr que vous trouveriez quelqu’un pour le faire).

  7. je vous connais depuis peu mais j’ai hate de vous découvrir.. Poursuivez vos actions, de vous lire me permet de voir plus claire dans mes pensées. Merci.

  8. Bravo pour votre détermination et votre talent à dénoncer les dogmes religieux, leur bêtise crasse et leurs effets funestes, quoique assez risibles et ridicules dans le fond. Les religions sont une source inépuisable, un puits par nature sans fond, puisque ne reposant sur rien, pour le philosophe, le pamphlétaire, l’honnête homme, le laique, le démocrate et l’amateur de bons mots. C’est sans doute cela qui irrite au plus haut point ces intégristes, qui voient bien, en tous cas les quelques uns qui ne sont pas idiots, que leur combat est d’arrière garde, que pour combattre il faut une conviction basé sur une évidence et qu’il n’en ont aucune à nous proposer. Alors ils imposent, ou tentent de le faire, mais à notre époque, ça se voit, ça se sait, ça se dénonce. Et même quand cela ne se voit pas ouvertement, certains avancent masqués, vous en avez d’ailleurs fait un ouvrage, la supercherie est vite mise à nu. On admire la clarté de vos propos, votre calme, votre argumentation et la facilité avec laquelle vous mettez en difficulté vos adversaires, qui, aussi talentueux qu’il soient en rhétorique, ne peuvent pas comme vous s’appuyer sur le roc solide du bon sens, de l’évidence et de la laïcité. C’est leur faiblesse qui donne naissance à leur haine. La haine est la colère des faibles. Si j’avais un peu de commisération pour ces êtres perdus, j’essaierai de les aider à comprendre pourquoi une vie normale leur est insupportable. Comme toujours, il y a à la base des dogmes l’ignorance, la peur, le manque d’éducation, la recherche de la facilité, et la tentation d’accéder à quelque chose que l’on ne connaît pas, et que l’on n’a pas les moyens, ni le courage, de trouver par soi-même. Alors, on préfère les réponses toutes faites, voire les réponses sans questions. Il y a sans doute également une impatience vis-à-vis de la méthode scientifique, qui questionne souvent sans répondre. Le commun des mortels n’a souvent pas la patience d’attendre ses réponses et donc les fabrique. Tant que ces lubies restaient dans la sphère privée, dans le cerveau de ces gens, on n’y voyait pas d’inconvénient. Mais là, les bornes sont dépassées. La laïcité n’est pas seulement en danger, elle est entamée. Il est donc de notre devoir de la restaurer, et pas de la défendre, comme on l’entend dire trop souvent. Votre position qui est loin d’être défensive, est celle qu’il faut adopter. Vous êtes malheureusement trop isolée dans ce combat dans les médias. On voit plutôt habituellement des gens qui tentent de se défendre, de justifier leur attitude, au lieu de condamner celle des extrémistes. Il n’est pas bon que nous restions sur cette posture passive. Vos initiatives, sites Web, livres, interventions dans les médias, sont donc absolument nécessaires, et moi comme d’autres, vous soutenons avec les moyens que nous avons. Il en va de la laïcité comme de la paix. On s’y habitue et on pense qu’elle nous est due. Ce n’est pas le cas, nos grands-parents ont lutté pour la laïcité, c’était loin d’être une évidence au début du siècle. Le combat que nous devons mener maintenant, s’il est loin d’être aussi glorieux que celui de nos ancêtres, n’en est pas moins nécessaire. Et puis avouons le, quel plaisir de pourfendre le dogmatique… Voyez un de mes articles, « L’église baisse sa culotte et dans mon estime »: http://www.libre-pensee.com/index.php?2008/05/17/81-l-eglise-baisse-sa-culotte-et-dans-mon-estime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s