Bouras, Klarsfeld, le Modem et le communautarisme

Rarement une élection législative aura été l’occasion de présenter des visages nouveaux, et donc de diversifier un peu le corps élu. Surtout au Modem. Saigné de 90 % des députés UDF — ils ont préféré céder au chantage de l’UMP pour ne pas avoir de candidats de droite face à eux et assurer leur réélection — le Modem a dû trouver plus de 500 députés à présenter dans l’urgence.

Beaucoup de talents appartenant aux minorités dites visibles misaient sur cette opportunité de se frayer un chemin semé d’embûches dans des partis plus installés, où la place est d’autant plus chère qu’elle est éligible. De fait, le Modem présente de nombreux candidats issus de ces minorités… essentiellement dans les circonscriptions où leur profil présente un avantage. Preuve qu’il reste encore pas mal de chemin à faire pour que ces profils ne soient pas instrumentalisés ou réduits à une part de leur identité — et non considérés comme des représentants possibles de la Nation à part entière. Dans quelques années sans doute. En attendant, toute ouverture est bonne à prendre. Enfin presque… Car il y a de nombreux couacs dans cette précipitation à nommer un candidat au nom maghrébin ou noir dans l’espoir qu’il recueillera les suffrages de sa « communauté » supposée.

En Seine-Saint-Denis, le Modem présente finalement Djamel Bouras, et non Houari Guermat, le candidat UDF prévu à l’origine. L’ex-judoka, totalement novice en politique, a été parachuté là à la suite d’une négociation avec Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy. Problème, l’ancien champion est tout sauf un militant centriste. Ses convictions, il les exprime depuis des années dans les cercles proches de l’UOIF (où il s’est rendu au Congrès du Bourget en 2002), en manifestant avec le Parti des musulmans de France de Mohammed Latrèche contre la loi sur les signes religieux à l’école publique, ou en soutenant Dieudonné et Al-Manar (la chaîne du Hezbollah) contre ces « puissances qui nous font si mal ». Il n’aurait pas totalement fait tache dans l’ancienne UDF mitée par d’anciens nostalgiques de Vichy. Mais il détonne drôlement dans un Modem, parmi les nouveaux alliés de François Bayrou. Ceux-là ont été séduits par son discours incontestablement républicain et laïque, le fait qu’il ait émis une circulaire contre le voile quand il était ministre de l’Education ou encore sa présence courageuse aux côtés de Charlie Hebdo dans le procès des caricatures. Corinne Lepage, par exemple. Elle attend des explications et son mouvement, Le CAP 21, envisage de ne pas adhérer en tant que personne morale au Modem si l’affaire Bouras est approuvée en connaissance de cause. Au Modem, on dit ne pas être au courant… Joint par téléphone, François Bayrou ne semble pas mesurer la portée de ce geste : « Je ne connaissais pas Djamel Bourras. Il m’a été présenté comme le grand sportif que l’on connaît. Il me dit que toutes ces accusations sont fausses. J’ai tendance à le croire. Il n’a pas le look. » Tout en promettant des sanctions si on lui apporte la preuve… de faits déjà établis : « Si c’était le cas, j’aurais une explication et je prendrais les décisions nécessaires. Je n’ai aucune bienveillance à l’égard de ces choses-là et je l’ai prouvé à plusieurs reprises. »

L’un de ses bras droits, Marielle de Sarnese, également jointe par téléphone, s’emporte quand on lui fait remarquer que ce signal intervient après d’autres, comme la visite de Bayrou à l’UAM 93, une association musulmane de Seine-Saint-Denis qui a organisé les manifestations contre les caricatures. Ou encore ce bandeau du site officiel — http://www.bayrou.fr — où l’on voit une femme voilée aux côté de Bayrou : « Je ne connais pas ce Djamel. Mais on me dit qu’il dément avec force ces accusations. Quant à la photo, elle a été prise lors d’une visite à l’association Zyva (qui fait un très bon boulot, NDLR). Le photographe qui suit François a trouvé que cette femme voilée avait un très beau visage et l’a mise en bandeau sur le site. Ça vous choque ? Les femmes voilées, ça existe figurez-vous ! Vous êtes une intégriste ! » De la laïcité ?

Bayrou_voil_es

Décidemment, le Modem va devoir éclaircir son image. Notamment choisir entre les vieux relents anti-laïques d’une certaine UDF et ses nouveaux alliés. L’affaire Bouras est un bon test.

De son côté, l’UMP, on présente une vraie caricature, Arno Klarsfeld, dans le 12ème arrondissement de Paris. Bien que réserviste de l’armée israélienne, il traque volontiers la double appartenance nationale lorsqu’il s’agit d’enfants immigrés scolarisés en France. Mais surtout il ne comprend pas pourquoi on le soupçonne d’être parachuté : « J’habite le 8ème, ce n’est pas si éloigné que ça. (…) J’ai traversé le 12ème arrondissement quand j’ai couru le marathon. »

Pendant ce temps, dans les autres partis, on s’écharpe pour voler quelques places aux barons du coin au profit de nouveaux talents, parfois en opposant les talents issus de différentes minorités pour ne pas trop mordre sur le territoire des « normaux ».

Décidément, la route est longue pour trouver un équilibre entre universalisme et communautarisme. Faire ce chemin en courant (en footing ?) permettra peut-être d’avancer plus vite, mais gare à la casse. Il y aura pas mal de chutes dans le ravin qui longe cette route.

Caroline Fourest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s