Ramadan face à Villiers : le choc des intégristes

Le face à face orchestré sur Ripostes par Serge Moati entre Tariq Ramadan et Phlippe de villiers a été tel qu’on pouvait s’y attendre : une passe d’armes inaudible et caricaturale accréditant dangereusement l’idée du choc des civilisations. Le seul message délivré par ce moment de télévision étant l’image physique de ces deux hommes, devenus pour l’heure l’incarnation des deux seules postures possibles.

D’un côté, un intégriste chrétien maniant les approximations, les amalgames, usant du complotisme pour agiter la peur envers l’islam (allant jusqu’à dire que Ramadan tirait les ficelles des émeutes !). Et de l’autre, un intégriste musulman esquivant sans mal les escouades mal portées, et n’ayant aucune difficulté à apparaître comme le camp de la raison. Malgré ce regard, qui le trahit désormais. De fait, il combat le modernisme tout autant que Philippe de Villiers. Simplement, l’un le fait au nom de la foi chrétienne et l’autre au nom de la foi musulmane.

J’aurais eu des questions embarassantes à poser à ces deux hommes.

Au lieu de demander pour la millième fois à Tariq Ramadan pourquoi il a osé proposer un « moratoire sur la lapidation » (ce qui est l’une de ses prises de positions les plus progressistes), au lieu de tomber dans le panneau de vouloir lui faire dire qu’il est contre les châtiments corporels (encore heureux, il n’est ni un taliban ni un salafiste littéraliste mais un réformiste salafiste !), je lui aurais tout simplement demandér de nous dire pourquoi il enseigne à ses fidèles que Hassan al-Banna, le fondateur de l’islam politique totalitaire, est le « plus grand réformateur » de l’islam…Quant à Philippe de Villiers, qui se drape dans le manteau de la République, j’aurais aimé lui rappeler que son numéro deux, Guillaume Peltier, a fait ses armes dans des groupuscules intégristes chrétiens et que lui-même a écrit une lettre « aux coupeurs de tête » pour célébrer — à sa manière — le bicentennaire de la révolution française…

En réalité, malgré les apparences, Tariq Ramadan et Philippe de Villiers ont beaucoup de points communs. De même qu’il faut arriver à refuser ceux qui voudraient nous pousser soit dans le camp de Ben Laden soit dans celui de Bush, il est temps de dire que le débat public français mérite mieux que Tariq Ramadan face à Philippe de Villiers.

Caroline Fourest

Pour en savoir + sur Tariq Ramadan

http://www.dailymotion.com/visited/search/tariq%2Bramadan/video/xdrxx_envoyespecialquiesttariqramadan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s