Les "Y’a bon Awards" déshonorent l’antiracisme

Sur le papier, les « Y’a bon Awards » me semblaient utiles. La banalisation des propos racistes ces dernières années mérite qu’on s’insurge et qu’on les mette à l’index. J’ai en tête mille exemples qui m’ont écorché les oreilles et à qui j’aurais bien voulu décerner des Y’a bon Awards.

Hélas, le but de Rokhaya Diallo et de son association (Les Indivisibles) n’est pas de militer contre le racisme… Mais de combattre les antiracistes ayant le tort, à leurs yeux, de défendre la laïcité. Pour proposer un autre modèle, basé sur les statistiques ethniques et la laïcité « ouverte », aux religions et même à l’intégrisme.

Ce qui explique les si bonnes relations entretenues par cette association avec le Département d’Etat américain. Rokhaya Diallo a notamment participé au programme « International Visitor Leadership » voulu par le gouvernement fédéral américain pour tisser des liens avec ceux qui défendent son modèle à l’étranger. Et ce malgré ses liens avec les Indigènes de la République et leurs alliés islamistes. Leurs équivalents Belges, les Indigènes du Royaume, sont à l’origine de mon agression en Belgique.

Les indivisibles contre Charlie Hebdo

Les indivisibles s’inscrivent dans cette famille idéologique, qui considère tout intellectuel féministe et laïque comme « islamophobe » dès lors qu’elle ose critiquer à la fois le racisme et l’intégrisme. Mais Rokhaya Diallo va plus loin. Elle accepte de donner des conférences aux côtés du roi des complotistes Belges, Michel Collon.

Elle fait surtout partie des premiers signataire d’un manifeste « contre le soutien à Charlie Hebdo », lancé par des figures des Indigènes de la République juste après l’attentat… Il prétend défendre la liberté d’expression mais nous explique, qu’au fond, le journal l’a bien cherché ! Ce qui revient à justifier le terrorisme contre la presse, dans un contexte où des dessinateurs et des journalistes prennent tous les jours des risques pour continuer à parler librement de l’intégrisme.

Le vrai visage des Indivisibles est donc dévoilé, depuis longtemps. Mais la dernière moisson de prix le confirme. Alors que la France pleurait les morts du tueur de Toulouse, Les indivisibles organisaient une cérémonie des Y’a bon Awards… Et devinez qui obtint un « Y’a bon awards 2012 » ? Le tueur de Toulouse ? Claude Guéant ? Marine Le Pen ? Jean-Marie Le Pen ? Des journalistes qui ont banalisé l’agression d’Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar ? Des journalistes ayant minimisé les menaces professées contre moi par un cadre du FN ? Non pas du tout… Christophe Barbier, Sylvie Pierre-Brossolette et moi-même !

Quand l’antiracisme devient racisme

Ce qu’ils reprochent à Barbier ? Une chronique de 2010 sur la décision de Quick de ne servir que des repas halal ! Ce qu’ils me reprochent ? Un discours sur l’égalité ! Et oui, vous avez bien lu.

Un discours sur l’égalité tenu à la Convention du Parti socialiste pour l’égalité réelle, en 2010, où j’ai mis en garde les élus contre la voie hasardeuse des statistiques ethniques, où j’insiste sur l’importance d’une politique plus ambitieuse pour lutter contre les préjugés et les discriminations (je soutiens la volonté de François Hollande de supprimer le mot « race » de la constitution), et où je rappelle que des élus locaux n’ont pas à soutenir des mouvement intégristes — réactionnaires, sexistes, homophobes et racistes — en mettant à leur disposition des équipements publics (comme des piscines ou un gymnase).

J’ai pris l’exemple d’un maire UMP (le maire de Vigneux) ayant mis à la disposition d’une organisation intégriste proche de l’UOIF, un gymnase pour organiser un concours de basket non mixte, interdit aux hommes, pour lever des fonds au profit d’une organisation liée au Hamas. L’exemple que je cite dans ma conférence sur l’égalité et la laïcité — et que me reprochent les Indivisibles — n’est pas donc sorti de mon imaginaire mais se réfère à un fait précis ayant fait débat. Il s’agissait de montrer qu’une politique publique, surtout si elle se veut progressiste, ne peut pas soutenir les ennemis de l’émancipation et des droits des femmes.

http://youtu.be/oZdKbZVX2Z0

Cette intervention date de 2010. Elle a beaucoup fâché Rokhaya Diallo, qui intervenait juste avant moi pour demander au PS d’adopter une laïcité à l’anglo-saxonne et des statistiques ethniques. Elle a largement perdu à l’applaudimètre, très largement, et ne s’en remet pas. Voici donc le retour de bâton sous la forme d’un prix censé mettre à l’index les pires racistes de ces cinq dernières années… Décerner un prix du racisme à une antiraciste. N’est-ce pas un peu gros ? Vous connaissez la formule, un peu modifiée. Les salauds osent tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.

Des indivisibles qui divisent

Me remettre ce prix, ce soir-là, celui de la tragédie de Toulouse, pour une phrase où je critique le soutien à des groupes extrémistes et antisémites, c’est déjà assez gonflé. Mais le plus inouï est de le faire justement l’année où j’ai dénoncé le racisme anti-musulmans du FN. Dans un livre, un film et une Bande-dessinée. Ou encore lors de l’émission « Des paroles et des actes », sur France 2.

J’ai demandé à la présidente du FN de s’expliquer sur un extrait du programme de son parti de 2007, où le FN se plaint de voir 20 % des militaires français être issus du « monde musulman » : «  Il devient de plus en plus difficile d’avoir un recrutement de qualité. 20 % des nouvelles recrues sont désormais issues de l’immigration originaire du monde musulman. » Ma question à Marine Le Pen était simple : « Quand des Français de culture musulmane s’engagent pour servir l’armée française, pour servir la France, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer qu’ils sont de mauvaise qualité ? » Elle ne m’a jamais répondu. Ce qui est, en fait, une réponse.

http://youtu.be/IrL5V3Jj7Mw

J’ai toujours veillé à ce que l’on n’instrumentalise pas la laïcité contre l’Islam, dans tous mes livres, depuis 2003 (avant j’écrivais essentiellement contre l’intégrisme chrétien et l’extrême droite), quitte à devenir la bête noire de Riposte laïque et du FN. L’accusation de racisme ou même d’ « islamophobie » est donc parfaitement injuste et calomnieuse. Venant des soutiens de l’intégrisme, cette mauvaise foi n’est pas surprenante. Le pire est de savoir que Rokhaya Diallo a pu trouver des complices pour commettre son forfait.

 Drôle de jury

La complicité de certains membres du jury ne m’étonne guère : Jean Baubérot (pape des accommodements raisonnables à la canadienne), Frédéric Martel (qui a juré de me faire payer une chronique sur Martine Aubry et va jusqu’à me traiter de sarkozyste pour tenter de me discréditer… On rêve !), un blogueur de Politis, Sébastien Fontenelle qui trouve que j’ai eu tort de dénoncer le double discours de Tariq Ramadan, et bien sûr, la spécialiste de l’amalgame féminisme = racisme : Nacira Guénif (auteure d’un livre pro-voile hallucinant sur les « Féministes et le garçon arabe »).

Je pourrais prendre ça à la légère et me contenter d’en rire. Mais ces gens-là, toujours les mêmes (les réseaux indigeno-ramadano-bonifaciens), ne me font plus rire. Leurs amalgames sont dégueulasses et dangereux. Ils défigurent le combat antiraciste pour le transformer en outil d’intimidation contre toute personne qui osera critiquer le voile ou l’intégrisme. Exactement comme les associations religieuses ayant porté plainte contre Charlie Hebdo, en 2007, dans l’affaire des caricatures.

Attentat contre Charlie Hebdo

Attentat contre une école juive à Toulouse

Je porte plainte

Ce prix va donner raison à tous les sites intégristes qui cherchent à me faire taire depuis des années. Ils jubilent déjà. Merci donc aux Y’a bon Awards de leur prêter main forte. La prochaine étape, c’est quoi ? Payer le ticket de bus à ceux qui rêvent de m’emmener en forêt pour me bâillonner ou me « lapider » (selon les mots des équivalents belges de Rokhaya Diallo ?)

J’ai encore moins envie d’en rire cette année, où je dois faire face à l’agression simultanée de militants des Indigènes du Royaume et aux menaces de cadres du FN. Mais surtout l’année où les locaux de Charlie Hebdo ont été incendiés. L’année où un tueur a assassiné des militaires d’origine maghrébine et antillais avant de tirer sur des enfants d’une école juive. Je crois que la calomnie, si répandue sur Internet et décomplexée par ce type d’amalgame, n’est jamais anodine. Elle facilite le passage à l’acte des extrémistes.

Je vais donc porter plainte. Contre l’association et les membres de ce jury (*). Pour diffamation et injure voire pour incitation à la haine. Les dommages et intérêts seront reversés à une association antiraciste…. Qui milite vraiment contre le racisme.

Caroline Fourest

(*) Selon le site des Indivisibles : "Le jury 2012, présidé par Gilles Sokoudjou (Indivisibles), était composé de :
Florence AUBENAS (journaliste), Jean BAUBEROT (sociologue), Abdelkrim BRANINE (journaliste), Sébastien FONTENELLE (journaliste), Faiza GUENE (romancière/réalisatrice), Nacira GUENIF (sociologue), Olivier LE COUR GRANDMAISON (historien), Jalil LESPERT (comédien/réalisateur), Alain MABANCKOU (romancier), Assa MAÏGA (comédienne), Frédéric MARTEL (journaliste/écrivain), MOKOBÉ (rappeur), Maboula SOUMAHORO (civilisationniste), YOUSSOUPHA (rappeur)".

97 réflexions sur “Les "Y’a bon Awards" déshonorent l’antiracisme

  1. Comment tu fais pour ne pas avoir envie de baisser les bras ?
    Comment ne pas avoir envie de tout laisser tomber quand on voit à quel point certain semblent ne rien vouloir (ou pouvoir) comprendre ?

    Parfois on se dit qu’expliquer la laicité à ces gens c’est comme vouloir apprendre à jouer aux echecs à un pigeon… Tu auras beau employer toute la pédagogie et l’intelligence possible, le pigeon se contentera toujours de renverser tes pièces au hasard, chier sur l’échiquier et se pavaner comme si il avait gagné la partie…

    On est pas rendu.

  2. Pour une fois, je suis de votre côté : cette affaire est affligeante, et montre bien les vrais objectifs de ces associations.

  3. Bonjour Caroline Fourest,

    Je tenais à vous faire part de mon soutien. Votre combat est d’utilité publique, celui de la défense de l’universalisme et de son principe primordial la laïcité (de combat). Pourquoi ne pas écrire un manifeste détaillant toutes ces exigences avec éventuellement une pétition accolée afin de montrer que contrairement aux apparences vous n’êtes pas seule. Un manifeste cosigné par tout les universalistes (de toutes les religions, de tout bord politiques…) qui obligerait les candidats à l’élection présidentielle à prendre a minima position voire des engagements.Je pense notamment à François Hollande qui devrait davantage vous écouter en allant au delà des symboles (bien que cela soit non négligeable), s’il veut créer une véritable alternance. Dans le même état d’esprit, vous lisant depuis longtemps, je trouve que vous êtes irréprochable en termes d’analyse et de la défense du principe de laïcité mais vous n’avancez pas assez d’après moi de propositions concrètes qui pourrait l’installer durablement au sein de notre République. Ne serait-il pas le bon moment pour faire part des mesures politiques indispensables à appliquer ou les politiques qui ont fonctionné à l’étranger et qui serait de bon aloi de nous en inspirer.

    Quoi qu’il en soit, courage. Et si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas!

    Bien à vous

    • On a besoin d’une Fourest "neutre" politiquement pour justement continuer la défense de la laïcité.
      Dans un autre registre (l’écologie), en 2007, Nicolas Hulot, a fait signer un manifeste par la plupart des candidats, et qu’est ce qu’il s’est passé? récupération politique et dénaturation de ce même manifeste par NS.
      Cette absence d’engagement politique lui fournit toute la crédibilité dont a besoin une défenseure universaliste et éviter ainsi les critiques partisanes.

  4. Ludie défend Caroline qui est belle, brillante, républicaine et laïque – au bon sens du terme. Quelle imbécillité de la part des "Indigènes" de vouloir buzzer à peu de frais en lui décernant un Y’a Bon Award. Si tous les intellectuels étaient de la veine de Caroline, le racisme aurait moins pignon sur écran qu’actuellement ; précisément parce que certains comme les "Indigènes" délégitiment le combat antiraciste.

  5. Je ne connais pas les autres, mais je suis surpris et déçus de voir ici le nom de deux personnes que j´apprécie : Florence AUBENAS et Alain MABANCKOU… . Avez-vous essayé de contacter certaines de ces personnes?

    Bon courage à vous,

  6. BRAVO CAROLINE FOUREST, j’admire votre courage, et vous avez raison de vous battre, de dénoncer haut et fort ce que beaucoup de laïques pensent tout bas, vous êtes un exemple pour moi, car le silence des pantoufles est plus à craindre que le bruit des bottes, comme le dit (en mieux) un auteur marseillais.

  7. Je n en reviens pas. Je vous admire pour la lutte que vous menez contre le racisme et toutes les formes d intégrisme et pour le courage dont vous faites preuve quand vous affrontez tarik ramadan ou marine le pen.

  8. J’apprécie énormément votre manière d’être journaliste, une vraie journaliste, vous avez des tripes et du courage à revendre, je vous souhaite bonne chance dans votre procès en espérant que cela décourage les éventuels fâcheux dans le futur.

  9. Désolée de ne pas entrer dans ce concert de louanges et pourtant, je vous soutiens et connais toutes les menaces et injures dont vous faites l’objet.

    Ne portez pas plainte, vous vous ridiculisez et vous agissez comme MLepen.
    faites contre mauvaise fortune bon cœur et prenez-en de la graine : parfois, vous allez trop loin sous prétexte de laïcité. Laissez vivre les gens en paix : le quick hallal n’est pas dangereux, le niquab non plus du moment qu’il n’est pas imposé.
    Prenez du recul, partez en vacances une semaine."Me remettre ce prix, ce soir-là, celui de la tragédie de Toulouse", cet affreux fait divers de tueur fou n’a rien à voir avec tout cela, vous mélangez tout.
    Du calme ! reprenez-vous !
    Vous en valez la peine !
    Attention de ne pas instrumentaliser ces menaces et injures dont vous faites l’objet aussi pour vous faire valoir !
    Du courage ! De la dignité !
    Muriel CONFIGNAL
    (en espérant que vous lisez vos messages)

    • Vous avez raison, laissons les gens vivre en paix ! On ne peut même plus revenir sur des lois des années 60 concernant le traitement des bêtes d’abattoir, ni bâcher intégralement une femme lorsqu’elle s’aventure dans l’espace public, ni promouvoir la corrida tranquille, ni écrire des chansons où l’on revendique le titre de "négro"… On n’oblige pourtant personne et ceux que ça dérange n’ont qu’à prendre des vacances une semaine ! Ca leur fera prendre de la hauteur…

  10. Je vous soutiens Caroline FOREST;
    Cette Y a bon awards est un défi à l’intelligence.
    Vive la laïcité à la française, c’est une question de liberté pour tout les français.
    Rémon

  11. Bonjour Madame Fourest,

    je vous apporte moi aussi mon soutien. Il est en effet temps de confronter R. Diallo et les Indivisibles qui comme les Indigènes de la République soutiennent des idées comunautaristes sous couvert d’anti-racisme. J’invite tous les lecteurs à aller faire un tour sur leur site et apprécier la rhétorique racialiste douteuse de leurs articles, Leur prêchi-prêcha sur le racisme génético-culturel des français "blancs" qu’ils distinguent fondamentalement des "français non blancs". Ci-joint un exemple affligeant de leur paranoïa: stigmatisant le choix de la couleur des plumes d’un coq figurant sur une affiche annonçant " la marche des fiertés gays lesbiennes et trans":
    http://lesindivisibles.fr/documentation/nos-articles/hum-ca-sent-le-coq-grille

  12. Caroline, j’ai l’espoir de vous rencontrer un jour pour vous le dire en face et convenablement mais je n’y tiens plus : accrochez-vous, pour nous tous qui tenons à pouvoir lutter contre le racisme ainsi que toutes les autres formes de discriminations essentialistes qu’engendrent les dogmes religieux. Les idéologies, toutes religieuses qu’elles se prétendent, sont des choix, et à ce titre ne sauraient être assimilées à des essences individuelles telles que la couleur ou le sexe. N’abandonnez pas ceux qui tiennent encore à la distinction, contre les fumistes des deux extrémités qui se rejoignent joyeusement pour vous faire subir tous les outrages intellectuels possibles. Nous essuyons tous un peu des multiples affronts que vous essuyez. Poursuivez votre réflexion saine et rafraîchissante dans le débat publique. Ca fait du bien de savoir que quelqu’un est là pour la défendre.

  13. Chère Caroline,
    Je suis française, d’origine arabo-musulmane et je vous soutiens à 100% Leur bêtise est immense. Ne lâchez rien mais ne leur accordez pas trop de crédit. Cela leur fait de la publicité pour rien. Nous sommes très nombreux à vous soutenir et à apprécier votre combat. Nous sommes même la majorité silencieuse hélas. Bravo!

  14. Je ne suis pas d’accord avec vous en général, ni avec eux dans ce cas particulier.

    Le véritable pb est la division des antiracistes. Mais il ne faudrait pas croire que les uns et les autres ont raison tout seuls. Et on risque ici de tomber dans les querelles de personnes. Si les racistes s’en réjouissent, la critique est vraie pour les deux camps.

    Vos positions sont discutables, et ce ne sont pas les miennes en général. Et je trouve, pour illustrer ça que ce que vous dites sur le fait d’avoir le soutien des américains, et de soutenir les intégristes simultanément, pour quelqu’un de mon âge, fait franchement stalinien. Et c’est inacceptable. Pour ceux qui ne comprennent pas le pb, les stals et les socialos étaient aussi de gauche, antiracistes, anticolonialistes, etc. C’est bien exactement le même problème.

    • Il me semble que votre lecture est rapide. Je cite le passage en question : "un autre modèle, basé sur les statistiques ethniques et la laïcité « ouverte », aux religions et même à l’intégrisme. Ce qui explique les si bonnes relations entretenues par cette association avec le Département d’Etat américain."
      A aucun moment les Américains ne sont décrits comme intégristes. C’est le modèle d’Etat qui est critiqué comme ouvert sur les religions jusque dans l’intégrisme.
      L’Etat américain n’autorise-t-il pas, pour ne prendre qu’une tarte-à-la-crème, le discours du Ku Klux Klan ?
      Je ne vois pas en quoi le dénoncer tiendrait du stalinisme…

      • C’est pourtant le propos que vous qualifiez de stalinien… Mais soit : des dires, des faits…?

  15. Bonjour Caroline,
    Votre courage est admirable et votre façon de faire votre travail de journaliste me redonne foi dans votre profession. Je vous souhaite un bon courage, continuez à être vous, ne vous laissez pas intimider ! Bonne continuation.

  16. Je ne suis pas un de vos fan à cause d’un certain nombre de points sur lesquels je diverge, mais les indivisibles sont carrément grotesque sur le coup. I

  17. Merci. Merci merci merci.
    Merci d’exister et d’être assez courageuse pour dire ces choses qui, malgré qu’elles fâchent certaines personnes de toute manière peu importantes, participent à améliorer l’humanité.
    Gardez courage

  18. un defi à l’intelligence . YA PAS BON DUTOUT!
    de la debil’ provoc à contresens . courage Caroline .

  19. Je vous salue Caroline et vous apporte mon modeste soutien car j’apprécie votre professionnalisme soutenu par vos engagements citoyens, notamment votre défense de la laïcité. La position ambiguë de Rokhaya Diallo,( comme celle de Tariq Ramadan), est dangereuse car il est important de leur rappeler que le voile est un symbole militant d’un islamisme politique, d’un combat pour le pouvoir (cf ce qui arrive en Tunisie où la dictature islamiste remplacera celle de Benali). Il (le voile) est agité comme la muleta du toreador pour détourner l’attention du taureau (l’opinion) pendant que l’islamisme progresse insidieusement et gagne d’autres privilèges (horaires de piscine pour les femmes, port du voile dans les stades, horaires aménagés durant le ramadan, etc…) Bon vent et bon courage.

  20. Je vous lis et vous écoute à l’occasion, vous approuve souvent, pas totalement. Je me mêle rarement des vaines querelles et des faux procès instruits sur la scène médiatique et relayés sur la toile, on s’y perdrait. Mais en l’espèce qui ne dit mot consent. Ce comm pour vous dire donc -comme à un membre du jury sur son blog de l’Express- que j’en ai -moi aussi- assez d’entendre des apprentis inquisiteurs galvauder l’antiracisme en instruisant des procès en sorcellerie.

  21. ne vous laissez pas perturber par des gens qui ne méritent pas autant d’attention.je ne partage pas toujours vos points de vue mais on sent une grande dignité chez vous.beatis pauperes spiritus(pardon pour votre athéisme).

  22. Bonsoir,

    Je tiens à vous dire que je soutiens pleinement votre démarche. Cette mascarade à votre égard est simplement affligeante et tient du terrorisme intellectuel pur. Cette histoire révèle aussi l’intransigeance ainsi que la rigidité et le simplisme des grilles de lecture de certaines mouvances d’extrême-gauche, qui les pousse à amalgamer sous l’étiquette de racisme toute personne qui ne se rallie pas à leur vision du monde. Il est temps de leur rappeler que la fin ne justifie pas tous les moyens. Au contraire, si les moyens sont pourris, il y a de bonne chance pour que la fin le soit aussi.

    P.S.: J’ai vu qu’une "Ariane" est déjà intervenue ici. C’est certes un nom pas très courant, mais nous ne sommes pas la même personne, bien que je sois tout à fait d’accord avec son message! ;-)

  23. Tenez-bon…
    "Dégueulasse" est le mot qui convient parfaitement à ce "prix" qui vous est décerné, et qui n’est autre que le prix de leur connerie qu’ils vous font payer. Je suis aussi plutôt de nature à ironiser, à tourner les choses en dérision, comme vous l’avez peut être remarquer dans mes précédents commentaires sur ce blog (si vous avez eu le courage de les lire, car c’est vrai qu’après coup, je me suis rendue compte que je m’emballais un peu…), mais là je comprends, non, plus que ça : Je rejoins votre lassitude, votre épuisement, et juste cette souffrance, celle de lutter chaque seconde contre un monde qui décidément ne tourne pas rond du tout, et de s’en prendre plein la gueule, tout le temps, pour si peu de changement en face.
    Je viens de passer la nuit à suivre sans interruption les chaînes d’information retranscrivant l’intervention du Raid face au tueur de toulouse, entrecoupés des déclarations en boucle de Guéant, de ce voyeurisme qui donne juste envie de vomir de la part de beaucoup, de cet opportunisme de certains politiciens qui en profitent pour taper sur Hollande ou je ne sais qui alors que, franchement, là on s’en fout, et de pubs pour les yaourts et autres absurdités et… Tout ceci m’est incompréhensible.
    Cela m’est incompréhensible qu’on parle de morts et qu’on rigole de la météo juste ensuite, ça m’est incompréhensible que les seules personnes qui essayent de se battre contre toute les horreurs qu’on voit tous les jours se fassent menacées, piétinées, évincées…

    Alors s’il vous plaît tenez-bon, vraiment, portez plainte, gagnez… Ca sonne un peu comme une supplication, mais oui, c’en est peut-être une.
    J’ai 17 ans, je suis descolarisée depuis longtemps pour pleins de raisons, j’ai essayé de participer à des associations humanitaires pour aider, faire quelque chose, ne pas rester là, témoin involontaire d’abjections, j’ai été refusé de partout, je galère comme pas possible pour essayer de passer mon bac en candidate libre pour avoir une chance de faire des études de criminologie, pour avoir une chance de changer les choses… Et ça ne bouge pas, j’ai toujours été écrasée, je le suis encore, ça n’a pas l’air d’être prêt de s’améliorer… alors oui c’est peut-être une supplication.
    Certains se passionnent pour Lady Gaga, moi je me passionne pour les causes que vous défendez et pleins d’autres, et je n’ai pas honte de vous confier que je vous vois comme un modèle.
    Si je pouvais vous aider à quoi que ce soit, j’aimerais tellement le faire… Pour la justice. Pour, enfin, un tout petit peu de justice.

  24. Juste un énorme bravo, Caroline, à vos actions et à cette réaction là. Continuez, on est tellement nombreux à être heureux que vous exprimiez aussi bien ces positions !
    JD, (Cannes)

  25. Consternation de voir que de nouveaux idiots utiles du FN se manifestent ainsi, par un simulacre pseudo-facétieux qui masque mal leur arrogance satisfaite de recteurs du "bon" antiracisme (celui qui fait prospérer son fonds de commerce, celui de l’ethnicité, au détriment de l’universel). Consternation de lire le nom de F. Aubenas dans ce sinistre "jury" au parfum stalinien. Mais peu d’étonnement d’y voir celui de Le Cour Grandmaison, assez largement discrédité auprès des historiens pour ses thèses totalement univoques sur une supposée essence exterminatrice de la colonisation.
    Courage à vous, soyez assurée que les hurleurs haineux sont minoritaires, même si le tam-tam médiatique nous assourdit parfois de l’écho de leurs rengaines.

  26. Avec toi bien sur contre ces cretins qui s’affichent et ces salopards qui s’ignorent.
    Sans concession avec les religieux de tous bords qui tentent de nous enfumer avant de nous bruler sur leurs buchers
    Sans concession avec les racistes, les différentialistes, les communautaristes et les sectaires
    Pour la liberté de conscience la liberté d’expression
    Défendre la laicité pour ne pas se faire bouffer
    Courage et si tu as besoin de soutien meme ici en campagne en Bretagne on sera là
    Bises à toi

  27. Je suis consternée par ce "prix" et de lire parmi les noms des jurés celui d’une journaliste comme Florence Aubenas. J’ai terriblement honte pour eux et pour tous ces gens qui mélangent tout et rendent votre travail à la fois indispensable et périlleux. Bravo et merci pour votre courage, la pertinence de vos analyses, la rigueur de votre réflexion. Tout ça nous manque trop souvent. Ne pliez pas.

  28. Un commentaire de plus pour vous apporter notre soutien. En France on immole des femmes artistes en pleine rue de Paris et on assasine des enfants. Aujourd’hui, j’ai peur de passer dans la rue Jean-Pierre Timbaud à Paris 11ème avec une cigarette et je baisse les yeux quand je croise une barbe. Avant je soutenais leurs regards noirs, aujourd’hui, j’ai peur!!! Mais, il ne faut surtout pas, sinon ils gagnent !!! Qui s’est émue en 2010 pour Rayhana ? Pas vraiment française pas grave qu’on l’asperge d’essence, elle n’avait qu’à pas fumer !!!

    Nous avons besoin de vous Caroline dans cette lutte contre la haine. Si seulement on pouvait trouver un bout de terre pour exiler tous ces tarés d’intégristes, l’air serait plus respirable. Je sens la haine monter de toute part et comme vous j’ai envie de réagir !

    Merci d’être là Caroline, vous relevez la scène des journalistes consensuels et inutiles, et vous servez plus votre pays que certains patriotes qui nous mènent vers une tragique fin déshumanisée.

    Continuez et portez plainte, nous on sera là, si il faut manisfester notre soutien pour la laïcité et pour une journaliste qui mérite tous les honneurs.

    Merci de redonner des couleurs à une France devenue blême et triste…

  29. "Sur le papier, les « Y’a bon Awards » me semblaient utiles". Si je comprends bien, l’infâmie ne vous dérangeait pas tant qu’elle ne vous avait pas atteinte…Et vous auriez sans doute continué à trouver normal, voire plutôt sain, que certains s’arrogent le droit de dire qui en France est raciste et qui ne l’est pas. Peut-être même vous êtes-vous réjouie lors des éditions précédentes en entendant qu’untel avait été distingué. Aujourd’hui vous vous dîtes que son propos n’était finalement pas plus xénophobe que celui qui vous vaut aujourd’hui d’être une des récipiendaires. Je trouve qu’il est triste que vous ne preniez conscience de cette ignominie que lorsque vous en êtes la victime. Mais ce que je trouve, non plus triste, mais affligeant, c’est votre manque de perspicacité quant à la vraie nature de cette association dont vous découvrez aujourd’hui la dangerosité. Où étiez-vous quand, en 2010, la cheftaine de tout ce beau petit monde, l’inénarrable R. Diallo signait avec d’autres esprits éclairés un manifeste déniant à la République le droit de juger des individus accusés d’avoir tiré sur des policiers pendant les émeutes de Villiers-le-Bel ? Voici un extrait de ce manifeste dont j’ai encore du mal à croire qu’il ait été publié sur le site de Libération : "Pour toutes ces raisons, nous disons que la justice n’a pas à connaître de ce dossier : on ne traîne pas un événement devant une cour d’assises. Nous refusons de laisser le gouvernement mener en notre nom cette stupide «guerre à la banlieue», aussi rentable soit-elle électoralement. Nous sommes lassés d’avance de cette mauvaise mise en scène. Nous appelons tous ceux qui nous entendent à manifester leur soutien aux inculpés et leur refus de cette justice." Oui, vous avez bien lu. Les signataires de ce manifeste, R. Diallo en tête, déniaient le droit à la justice républicaine de connaître de cette affaire. Ils ne protestaient pas de l’innocence des accusés, ce qui pouvait se concevoir, mais refusaient l’idée même que la justice pût s’intéresser à eux. A ma connaissance, même le FN n’a jamais prétendu interdire aux tribunaux français de connaître des crimes commis en son nom ou au nom de l’idéologie qu’il professe. R. Diallo et ses amis, eux, ont osé. Et cela n’a posé aucun problème à Libération qui leur a offert une tribune.
    En conclusion, si je suis évidemment navré que vous comptiez désormais parmi les victimes de l’anti-racisme institutionnel -qui n’est que le miroir de ce qu’il prétend combattre- je suis néanmoins ravi que cela vous ait permis d’ouvrir les yeux.

    • Cher David, ses yeux sont bien ouverts. Penseà ouvrir les tiens.

  30. Je n’en reviens toujours pas que ayez eu ce prix …J’aimais bien rokhaya diallo mais j’avoue que je ne m’étais pas interessé de près à ses analyses etc…C’est triste que les "antiracistes" se tapent entre eux …

    • Oui enfin eux, comme antiracistes et égalitaires on a vu mieux quand même, hein… Je ne suis pas sûre que l’on puisse les considérer du même camp.
      Certes souvent, et c’est bien dommage, des gens aux idéologies pourtant communes se font affront, ce qui va même jusqu’à les décrédibilisés parfois aux yeux de ceux qui étaient de leur avis (c’est un peu ce qu’il s’est passé avec le parti socialiste aux dernières élections), mais là, ce n’est pas du tout de ça qu’il s’agît…
      Cette "association" regroupe des gens qui se dissimulent derrière une façade antiraciste etc, pour faire l’exact opposé des causes qu’ils semblent prôner… Et c’est bien plus grave.

  31. En vous attaquant, ces gens ne font que se ridiculiser. Bravo à vous sur le fond. et bravo aussi pour votre réaction. j’espère bien que la Justice vous suivra

  32. Bravo Mademoiselle Fourest pour défendre les valeurs des Lumières alors que les politiques de gauche comme de droite, par leur clientélisme et leur laxisme coupables, ont permis à toute cette vermine de proliférer comme proliféraient naguère les anti-Dreyfus, les croix de feu, le milices de Marcel Déat etc…Entre les Diallo, les indivisibles, la racaille de l’UOIF et ces nazillons aucune différence au final, hélas. Je vous soutiens et je m’inquiète tout de même qu’aucun politique ne vous ai jamais défendue et que la corporation des journalistes n’ait jamais fait bloc autour de vous en affirmant la tolérance zéro face à l’intolérance.

  33. "[…] (les réseaux indigeno-ramadano-bonifaciens), ne me font plus rire. Leurs amalgames sont dégueulasses et dangereux."

    En fait d'"amalgames dégueulasses et dangereux", et en seulement deux lignes, ces prétendus "réseaux indigeno-ramadano-bonifaciens" (?!?) constituent un modèle du genre !

    Comme il serait périlleux d’essayer de démontrer en quoi les positions des "Indigènes de la République", celles de Tariq Ramadan et celles de Pascal Boniface sont interchangeables et forment un front uni, je suppose qu’il faut comprendre que le seul vrai point commun qui leur vaut votre indistincte détestation, c’est qu’ils se sont tous montrés, à un égard ou à un autre, critique à votre endroit.

    Appelez les choses par leur nom : "les réseaux de ceux qui ne partagent pas mon opinion".

  34. Je souhaite vous exprimer mon profond respect. Lorsque je vous entend à la radio, avant d’avoir entendu votre nom, je vous reconnaît par le sérieux de vos propos, vos paroles mesurées et votre profonde connaissance des milieux extrémistes religieux.
    Nadine

  35. L’ouverture de ces commentaires c’est comme une pétition c’est pourquoi je signe.
    Vous remettre un tel prix le 19 au soir alors que dans la matinée venait d’être perpétré des crimes antisémites selon un mode opératoire effroyable, que les jours précédents des militaires semblaient avoir été eux aussi assassinés pour des raisons raciste !! Les années précédentes, les prix ont été remis en mai et en juin, j’aimerais que les organisateurs s’expliquent surtout sur le choix du 19 mars, qu’ils avouent dans le meilleures des cas, ‘c’est vrais nous n’étions pas très inspirés, il aurait mieux fallu jouer à la marelle ou faire des crêpes ce jour-là’. Bien sur les phrases de Richard Millet, Sylvie Pierre-Brossolette et Françoise Laborde méritaient d’être relevées, mais de grâce un autre jour.
    La nuit du siège des tueurs par les policiers, j’ai fait un cauchemar peuplé de nazis et de croix gammée, une vraie caricature de trauma, réveillé en sueur j’étais après coup en quête de sens, il me fallait entendre lire des paroles cicatrisantes, éviter que le cerveau ne se désintègre dans la douleur et la haine. Vous faite partie de ces personnes qui savent nous faire raison gardé dans de tel moment. Vous qui menez ce combat pour le vivre ensemble, comment Rokhaya Diallo qui se bat elle aussi contre le racisme peut-elle vous faire un coup si bas ? Toutes les deux vous proposez des modèles différends et je comprends très bien que vous ne puissiez-vous entendre, cependant en dehors du fait qu’elle se trompe d’adversaire, dans un combat de boxe il y a des règles, pas de coup sous la ceinture… Aussi je vous soutien dans ce procès en réponse au procès prétendument drôle qui vous a été fait.

    ‘Attention, ne vous méprenez pas sur mes propos, je n’ai rien contre les racistes, c’est plutôt le contraire. Par exemple : dans Une journée particulière, d’Ettore Scola, Mastroianni, poursuivi jusque dans sa garçonnière par les gros bras mussoliniens, s’écrie judicieusement à l’adresse du spadassin qui l’accuse d’antifascisme : « Vous vous méprenez, monsieur, ce n’est pas le locataire du sixième qui est antifasciste, c’est le fascisme qui est antilocataire du sixième. »
    « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère », disait avec mansuétude le président Senghor.’
    Pierre Desproges- Vivons heureux en attendant la mort / Éditions du Seuil, Points

  36. Vous êtes brillante dans vos propos pour nous permettre de faire vivre l’idéal de concorde qu’incarne l’idée de laïcité. Merci

  37. A chaque fois que j’ai vu une intervention de Rokhaya Diallo je me suis dit qu’elle donnait des munitions au FN. Moi qui suit le dernier des supporters du FN je ne me suis jamais reconnu dans ces propos, le communautarisme est bien pire que le FN car on peu difficilement aller contre sous prétexte de passer pour un facho.
    Et bien non Me Rokhaya Diallo, je ne suis pas noir, je ne suis pas une femme et je ne suis pas voilé et pourtant je milite contre le racisme et l’exclusion depuis bien longtemps.
    Continuez ma chère Caroline, vous au moins elle ne peut pas vous reprocher d’être un homme c’est déjà ça.

  38. Caroline Fourrest, je suis entièrement d’accord avec vous. Je viens d’envoyer une réponse bien sentie à Paubérot et sa clique de tristes potaches attardés (médiapart 26 mars).
    Merci pour ce que vous faites. Chaque fois qu’on a parlé de vous récemment, je me suis dit: Saperlipopette! Y a quelque chose qui m’a échappé dans ce qu’elle écrit! Et j’ai relu tout ce que j’ai pu trouver et le verdict est tombé: sans faute – brillant – je comprends qu’ils soient jaloux, ces poux.
    Je soutiens votre plainte. Pas de merci pour ces contrefacteurs.

  39. Mademoiselle Fourest & co,

    Je suis en général, à 150% d’accord avec vos analyses tout simplement parce que dans 99% des cas, vous et votre pointilleuse acolyte, Melle Venner avez résolument et donc inconfortablement raison…

    Mais là, on va pas se mentir….à mon humble avis, cette plainte est une c…

    Aux justes réquisitions en communautarisme à l’anglo-saxonne que vous leur faites, je ne suis pas certain qu’une dérive procédurière à l’américaine soit – dans le cas présent – la plus pertinente ni la plus efficiente des contre-attaques.

    Vous perdrez … vous le savez. (Si on se connaissait, je vous parierais un diner au Benkay que l’issue d’une telle démarche se retourneras contre vous…mais je ne le ferais pas car ce serait grever inutilement votre budget déjà amputé inutilement de vos frais d’avocat et d’éventuels dommages et intérêts,)

    Ces remises de prix symboliques ou sarcastiques sont tout aussi dégueulasses, arrangées, arbitraires, que légales. ( imaginez l’avalanche de poursuites possibles après n’importe quelle cérémonies des Gérards, plus potaches mais tout aussi calomnieuses parfois )

    Certes elles entachent la réputation de ceux et celles qu’elles visent mais si votre avocat est aussi loyal que lucide ( voire honnête, y en a, la mienne en tout cas ), il saura vous convaincre que cela relève malheureusement de la liberté d’expression et de ces limites excessives mais non abusives en l’occurrence…et du droit étendu à la caricature – qui ne vous est plus étranger depuis Charlie.

    Au nom de la très sainte Raison pratique ne vous fourvoyez pas dans ce piège retors dans lequel vous attendent tous les ennemis, du "politiquement correct" ( où Bénabar ne vous sera d’aucun secours) et plus largement tous vos détracteurs qui auront alors beau jeu de vous vêtir à raison des tristes oripeaux de censeurs et de promoteurs du "délit d’opinion".

    Alors bien sur, même si le souci d’être un homme est le cadet des vôtres…comme dirais, Kipling pourtant lutter et se défendre…

    Mais comment ?

    Et là j’avoue, j’ai envie de me dire " ah ! On l’entend moins ta grande gueule, quand il s’agit d’agir"…

    Mais.. c’est vrai, qu’à ma grande surprise, quelle réaction plus appropriée, sinon dans un " spasme balladurien", l’immobilisme le plus hautain, souvent étonnement salutaire, comme face aux guêpes un peu collantes et autres reptiles venimeux.

    Et un peu de patience.

    Il reste 5 semaines. Ne voyiez dans cet ultime "incident" qu’une dilatoire provocation. Ne perdez pas votre énergie dans de vaines batailles.

    Votre acuité, votre expérience et votre persévérance ( ca vaux pour toutes les deux) nous est comme vous le voyiez ici, trop précieuse…et qui sait même peut-être indispensable.

    Si c’est une erreur de sous-estimer son adversaire, c’en est une plus grande de flatter son orgueil.

    L’antiracisme n’est pas un label ou un diplôme, c’est une conviction.

    Et des actes.

    De procédures…?

    Vos écrits et interventions communes depuis 20 ans sont vos "faits de guerres" et valent tous les certificats de Résistance.

    Votre allié.

    B.S

    • Ce que vous dites là n’est vraiment pas inintéressant, et mérite d’être considéré avec attention.
      Malheureusement, même si vous m’avez fait réfléchir, je ne puis changer d’avis, et ma conviction de la raison qu’à notre chère Caroline Fourest de porter plainte demeure : car "l’immobilisme" (pénal, entendons nous bien) face à l’ennemi, elle l’a déjà beaucoup, mais alors beaucoup pratiqué, lorsqu’on voit le nombre d’horreurs qui sont dites sur elle chaque semaine. Et cette fois, je comprends tout à fait que la coupe soit pleine. Et je ne trouve pas l’idée mauvaise, de répondre à un grave procès d’intention, par un vrai procès pur et simple. C’est de la diffamation, et cette date choisie, cette ironie, ce mépris, cette façon de taper "en dessous de la ceinture" comme vous dites, mérite une réponse. Il y a un moment où ce n’est plus tolérable. Caroline n’est pas réputée pour attenter des procès à tout va, et j’ai été emplie d’un élan de fierté et de gratitude face à l’intelligence lorsqu’elle a dit qu’elle ne répondrait pas aux infâmes menaces prodigués par ce militant haut placé du FN, et qu’elle le "combattrait par les idées". Là oui, là il n’y a rien à faire, ces gen sont des ordures, elle ne peut faire mieux que de lutter contre ses idées. Mais nous avons ici une situation totalement différente : L’outrage est fait par quelqu’un qui se proclame lui même antiraciste!
      Traîner ces gens en justice est une bonne chose, et elle a peut être peu de chances de gagner, les cons étant nombreux, mais le combat mérite d’être mené.

  40. J’aime ce que tu (vous?) fait, j’ai découvert tes interventions et tes écrits récemment.
    Même si je fais l’effort de penser par moi-même, c’est agréable de voir quelqu’un qui a un soucis d’objectivité, d’apaisement, et qui a le sens de la mesure, bref d’avoir un repère. Merci :)

    Je suis un peu frileux sur ta décision d’aller en justice. Mais j’y ai réfléchis.
    [-]
    Il faut éviter le travers des hommes politiques (le FN, Rachida Dati, David Douillet, etc…) qui ont lancé la mode d’utiliser le procès (pour calomnie) comme un moyen d’intimidation. Un moyen de pression, vil. Quand le civil ou le journaliste est "puni" d’un procès, même si à la fin ces hommes politiques le perdent.
    Etre procédurier, de nos jours, c’est risqué d’endosser le rôle du méchant, dans l’inconscient collectif.
    Bref, il y a un risque d’être amalgamé à ces sales types.
    [+]
    Mais ça vaut le coup.
    – pour faire médiatiquement la lumière sur les "Y’a bon award" et "Les indigènes".
    Je ne connaissais pas les "Y’a bon award" : il faut avouer que le nom est très bien trouvé, et que la cérémonie est plutôt drôle (façon "les gérards du cinéma/de la télévision" en moins bien). Il s’agit de démonté cet a priori potisif dans l’esprit des gens. Parce que les personnes derrière cette façade bien penssante ont l’air nettement mal intentionné.
    . l’occasion est bien trouvée, parce qu’ils ont fait un terrible faux-pas. Tu as quelque chose d’exemplaire, tu es mesurée, tu veux l’égalité et le respect pour tous le monde, tes propos sont éclairants (éthique journalistes) et apaisants.
    . faire la lumière, sous l’attention publique des médias, et pourquoi pas la reconnaissance de la justice. Tu n’es pas sûre de gagner, mais si les termes du débats publics sont bien posé (= qu’il ne s’agit pas de toi, pas d’une histoire d’ego blessé) ce sera déjà une victoire. Ce sera déjà un acte de pédagogie "méfiez vous de l’asso "les indigènes"", et une mobilisation pour tes valeurs, celles pour le bien de tous. Et pour ce genre d’association mal-intentionnée, elles recevront le signe qu’il n’y a pas d’impunité, même au milieu de toute la confusion qu’elle sème. Sentir le vent du boulet leur inspirera une meilleur ligne de conduite.

    Humblement, voilà quelques conseils :
    – Evite de présenter ton action comme centrée sur toi "~moi, je suis traquée". On ne doit pas interpréter ton action en justice comme la réaction d’un ego blessé.
    Ton action aura plus de sens, et sera plus "vibrante", si on voit qu’elle découle de tes aspirations.
    1/ Tu es pour l’égalité, le respect et la solidarité. Tu es pour les associations anti-raciste, toi-même tu luttes contre tous les racismes. Hors les indigènes délégitiment le combat antiraciste
    2/ Il font perdre du temps à la démocratie. Ils sont hypocrites, ils ont deux visages. A l’occasion de ce prix, ils ont commis un terrible faux-pas.
    C’est un combe terrible et total que de t’avoir décerner un prix pour propos racistes (devant Zemmour *hic*). Juridiquement, on peut essayer de créer un précédent.
    3/ Ils entretiennent une confusion qui profite à tous les extrémistes et à toutes les violences.
    Tacitement, on comprend tout de suite que cette décernation a pour conséquence de stimuler la confusion. Si on met au même plan Caroline Fourest et un extrémiste, plus rien n’a de sens.
    Mettre "tête en bas" "à l’envers" quelqu’un comme toi, te traîner à terre au même titre qu’un extrêmiste, c’est vouloir faire voler en éclat les repères, et entretenir la parano.
    Ce climat de confusion est favorable à ceux qui monte les gens les uns contre les autres. Les extrêmistes de tout genre (hommes politiques, prédicateurs religieux, essaistes aux rabais) sont très jaloux de leur pouvoir, un pouvoir d’influence, qu’ils entretiennent en divisant.

    – Agir en justice, c’est une occasion comme une autre d’agglutiner des soutiens pour la cause contre les racisme, pour de vrai cette fois. Je ne suis pas d’accord avec un des commentaires, il ne faut pas traiter cet événement par l’indifférence. Dans un monde meilleur, les gens de bon sens et Caroline seraient unis, et cette association serait hypocrite marginalisée. Là on assiste à l’inverse, un groupe cherche à discréditer et marginaliser quelqu’un de bien, qui est incité à se taire. On ne sent rend pas compte, on passe à côté d’un monde meilleur.

    – Evite de te rigidifier, tu y perdrais de ton charisme spontané.
    Déjà, relax, tu n’as pas besoin de te rigidifier, ton action est légitime, tout va bien se passer.
    Ensuite la mauvaise fois en face voudra d’emblée renforcer la caricature qu’ils font de toi : celle de l’intellectuel, chiant, pontifiant, et sans humour.
    Au pire, quand il s’agira de te défendre toi, rappelle que le procès est un moyen pacifiste et sans violence de régler un conflit. Tu es une femme de dialogue. Rappelle qu’au départ, tu es la victime.

    Vous parlez pour l’harmonie, vous resterez comme un phare fixe au milieu des vagues. Il y a des gens qui croient que vous parlez pour vous, pour votre propre gloire, votre succès agace.
    Pour dire les choses étrangement, vous êtes la cible de ceux qui pensent que vous êtes de trop, quand moi je désire qu’il y en ai plus, des comme vous. Je vote pour plus de Carolines :)) Nous sommes tous des Carolines. Ich bin eine Caroline.

    En espérant avoir apporté un peu d’eau à ton moulin.

  41. Caroline, vous avez tout mon soutien et toute mon admiration. Nous avons besoin de personnes comme vous. Votre courage, votre droiture morale, et votre classe sont des sources d’inspiration.

  42. Bonjour Caroline.

    Oh, que c’est pénible cette affaire là. Je n’y avait prêté qu’une attention assez distraite, vu que, ne regardant pas la TV que je n’ai pas, je ne situais que votre personne.

    Comme mon opinion à l’endroit de vos positions publiques est… bienveillant, heureux de vivre au même momentum politique que vous – quoique parfois agacé (ou sur la réserve) – je me suis dit : "Bon ! Des déconographes vagues se sentaient en mal de médiatisation – C’est un "coup". Okay.". Mais en y regardant même d’un chouia plus près en survol rapide, mon humeur s’est modifiée du tout au tout.

    Pour commencer : je n’aime pas quand un collectif se décrète "antisioniste" s’il n’y a pas une très bonne raison. Par exemple, si un palestinien ou des libanais ayant eu maille à partir avec la politique de l’état d’Israël, (bref ce genre de gens.) m’annonce son anti-sionisme, je prends note et voilà. Il est en droit de se déclarer tel. Quoique la définition du sionisme, comme d’autres définitions du même tonneau (en "isme"), soit tout sauf évidente et univoque pour moi, j’accepte, dans ce cas là, d’intégrer toutes ces données afin de comprendre et éventuellement de dialoguer.

    Il en va tout autrement lorsque l’on utilise une annonce de ce type en vue d’apparaître campés dans telle ou telle posturation alors que l’on n’est pas directement en butte aux tracas (euphémisme) afférents au dit sionisme. Depuis la querelle sur les "euro"missiles des années 80, j’ai pressenti qu’une partie de la mouvance "libertaire", anti-impérialiste puis anti-raciste finirait dans un mur d’incommunicabilité obtuse qui permettrait aux opportunistes nouvellement débarqués de se réclamer de combats dont ils n’ont pas le plus petit début de droits à les mener.

    On ne mène pas un combat parce qu’on est désigné ceci, ou ressenti comme cela. On mène un combat parce que l’on ne veut pas être confondu avec un légume décérébré. Si jouer à contester une étiquette de victimes suffisait en soi à forger une éthique de lutte, alors.. merde à la lutte !

    Bon courage à vous.

    Amitiés ?

  43. Je n’aime pas votre style. Je n’aime plus votre journal ("Charlie", depuis longtemps). Je ne me reconnais pas dans certaines de vos analyses.
    Mais, là, ça devient ridicule et dangereux : on assiste depuis quelques années à la montée en puissance de gens qui s’efforcent de brouiller les cartes pour des intérêts apparemment divergents (nationalistes "autonomes", Dieudonné, les indigènes de la République, les identitaires, et j’en passe…) mais on en vient quand même à se demander à qui profite ce confusionnisme.
    Et loin de toutes théories du complot, je constate que leur(s) projet(s) sont à l’opposé des miens.
    Quand on voit qui se revendique actuellement de la Laïcité, il est urgent de réaffirmer clairement ses valeurs et de dénoncer les nombreux faux-amis qui pourrissent ce débat. Inlassablement (je sais…).
    Et là-dessus, vous ne vous échappez pas.
    Alors, s’il faut choisir son camp (camarade…), ce sera sans aucun doute à vos côtés.
    Surmonter le dégoût. Ne rien lâcher. Ne jamais capituler.

  44. Je suis surpris de voir Florence Aubenas en tete de votre liste dans ce jury , comment l’expliquez vous ?
    Par ailleurs je n’aime pas le titre de ce prix , pourquoi lui accordez cette importance ? Les meandres du racisme et de l’anti racisme se croisent de manière plus subtiles sans doute. J’ai entendu que le chanteur Renaud se piquait du sort des indiens d’amerique " plus grand genocide que celui des juifs " , de quoi il se Mêle , lui ?
    La réalité est cette force brute qui libérée de ces précautions et de son verni théorique , se déchaine toujours avec la violence que l’idéologie lui a fait entrevoir . La dévoiler est une sinécure . Excellent livre que je conseille a tous : le rêve du celte de Mario Vargas Llosa sur la trajectoire de Roger Casement.
    Je ne vous souhaite pas la même fin , cela va sans dire .

  45. Je n’apprécie guère votre personnage médiatique, Caroline Fourest, mais sur ce coup-là, je dois dire que vous avez mille fois raisons face à des gens dont la mauvaise foi est patente (à moins que cela ne soit de l’ignorance crasse de leur part, j’en doute)…

  46. J’espère que le procès sera suffisamment exposé médiatiquement pour qu’on pointe le doigt sur ces communautaristes assez bêtes pour s’en prendre à vous. Et j’espère qu’Aubenas sera aussi amenée à nous expliquer quel a été son vote (le comité n’a peut-être pas voté unanimement). Je ne vous souhaite pas bon courage, vous en avez assez, je vous souhaiterait donc plutôt la victoire (pour le procès).

  47. Caroline. j’ai été déjà scandalisée de voir comment tu avais été agressée à l’université de Louvain. Quant à ce prix, qui pourrait être drôle s’il était décerné vraiment à un odieux raciste, il est devenu odieux lui-même.
    Tu as raison de vouloir attaquer en justice, et nous serons nombreux et nombreuses à te soutenir. Il faut encore et encore démasquer l’ignominie des Indigènes,et de tous ceux qui les soutiennent l’idéologie de Tariq Ramadan et consort.

  48. Chère Caroline,

    c’est avec indignation que j’ai pris connaissance de la manière dont vous avez été calomniée lors des «Y’a bon award».

    Il est extrêmement grave de se tromper de cible lors d’un combat aussi essentiel que celui contre le racisme, la xénophobie et l’intégrisme.

    Il est grave de se tromper si l’on se trompe vraiment… Les individus qui prétendent être de ceux qui luttent contre ces fléaux sont des imposteurs. Leur parole doit être dénoncée. Le plus possible. Le plus souvent possible.

    Nous sommes très nombreux à compter sur vous, Caroline, pour poursuivre votre travail exemplaire de rigueur et d’intégrité! Votre travail si nécessaire à la liberté et à l’égalité.

    Ne lâchez rien, comme vous l’avez toujours fait!

  49. Courage , j’ai vu rokhaya diallo dans l’émission d’ardisson ,c’est en la regardant que j’ai appris ce qui vous est arrivé , et quand j’ai compris qu’elle n’aurait aucun contradicteur dans l’émission j’ai zappé ……
    Ne vous inquiétez pas , vous n’etes pas seule !!!!
    Merci encore

  50. Je vous soutiens totalement et imagine et espère que nombreux soutiens seront utilisés si vous allez au tribunal.
    Un genre de pétition, quoi.
    Merci d’articuler comme vous le faites nos répulsions à tous les racismes et intégrismes, de vous battre pour rejeter les amalgames dont on est surpris qu’ils leurrent tant de gens.
    Ou alors ces gens ont-ils l’agenda caché de politicards intéressés?
    Pourquoi semble-t-il que Florence Aubenas soit la cible principale de l’ire de vos ennemis? Est-ce l’affaire Yasmina Khadra qui lui aurait ôté toute crédibilité, ou est-ce un effet supplémentaire du sexisme qui rode dans les recoins sombres de notre société?

  51. Merci pour votre courage infatigable, merci d’être présente, maintenant aussi sur France Inter, c’est une bouffée d’intelligence chaque fois! J’ai vu Mme Diallo chez … Ardison (évidemment!). Quelle honte, ces gens là se déconsidèrent, bien sûr, aveuglés par le ressentiment. Je suis votre travail, j’achète vos livres et j’espère que nous sommes de plus en plus nombreux à compter avec vous.

  52. Cette "récompense" déshonore l’anti-racisme, pas vous.
    Ce n’est pas la 1ère fois que vous entendez des accusations sur vos faits, compétences ou intentions supposées ou réelles déformées. N’y accordez pas plus d’importance que ca en a réellement.
    Je trouve ce type de récompense absurdes et malvenues.
    Mais attention, ce "prix" a aussi un autre but moins évident : pousser le lauréat (la lauréate en l’ occurrence) à revenir sur la scène pour redonner vie à ce qui l’a suscité.
    Ici les propos que vous avez tenus.
    C’est dur à admettre mais dans cet éventuel nouveau cadre: "C. Fourest porte plainte etc…" ce qui ressort , a priori -et pour quelqu’un qui ne vous a pas entendu au moins une fois- , (et la réduction est volontaire parce que malheureusement la plus fréquente) c’est : "Cette femme porte plainte contre une association anti-raciste".

    Je ne pense pas exagérer en affirmant que la 1ère lecture, celle ou s’arrête bon nombre, vous est défavorable.
    Ne me méprenez pas : je ne dis pas que l’issu juridique sera forcément négative, mais que la médiatisation de ce combat légal sera elle biaisée.
    Pour essayer de me rendre un peu plus clair (désolé la nuit n’a pas encore commencé pour moi ;)) je vois cette situation comme l’opposition entre la parole d’un quidam et celle d’un officier de police assermenté.
    Une association "officiellement" anti-raciste n’a pas besoin de temoin de moralité.. en quelque sorte..

    Alors qui suis-je pour vous "conseiller" de ne pas faire ca ? :)
    Un homme de 35 ans, enfant d’immigrés, qui reconnait une justesse et une justice dans vos propos et positions. Qui a en tête de ne jamais céder à un camp. Qui décerne dans les faussaires anti-racistes un conflit d’intêrets entre les valeurs affichées et la sympathie qu’ils ont pour les gens "de leurs communauté".
    La citation qu’ils utilisent me rappelle l’histoire de Rosa Parks et ca m’horripile qu’ils essayent d’instaurer le même principe en accusant l’opposition de racisme.

    Bref, pour finir ce commentaire : cette récompense attaque votre personne et l’essence de cette valeur que nous voulons défendre.
    Je comprends la réaction personnelle, je crois et ce n’est que mon avis qu’engager une procédure et la médiatisation qui l’accompagne est une facon de rentrer dans leur jeu ou victimisation et déni sont trop présents.
    J’avoue que je ne vois pas de manière de réagir autrement, et j’en suis désolé. Mais je pense qu’il n’a pas une portée publique conséquente pour en tenir compte.

    Je pense que le plus efficace et le plus instructif est une approche comme le site sur Pascal Boniface : la liste (aussi exhaustive que possible) des faits concernant cette association les gens qui la composent et leurs interventions, implications.
    Puis , la médiatisation de cet outil pour que les gens qui comme moi et d’autres vont creuser, apprendre et discerner puissent continuer à utiliser la raison plutôt que les "affinités" pour "juger" d’une personne.

    Si vous continuer dans une voie juridique , faites en sorte qu’on parle de vous partout et de *tous* vos ecrits pour que l’etiquette "anti-Tariq" cède la place sans doute possible à l’intégrité et l’honneté intellectuelle dont vous faites preuve.

    J’insiste sur le fait que ce n’est qu’un episode : votre travail et votre personne n’en sont pas changés.
    Je vous souhaite de passer ce moment décevant (faute de mot plus approrié) dans les meilleures conditions.
    Le courage vous n’en manquez pas, la pérseverance portera ses fruits, ignorez les ad hominem. ;)

    Bonne journée !
    P.S vous manquez, je trouve, de visibilité sur internet. Une *tribu* , sans promotion par contre, ne serait pas inutile ;)

  53. caroline,
    je suis babeth roulet militante europeécologie ,écolo depuis

    33 ans et laique;je vous soutiens à fond!!

  54. C’est toujours un plaisir de vous lire et/ou de vous entendre. Votre regard éclairé, curieux, critique nous permet d’être en alerte face a des discours, postures qui donnent l’illusion d’une vérité qui se veut parfois "informative" mais qui subtilement distille son empreinte dans nos cerveaux parfois trop perméables…
    Bravo pour votre pugnacité…
    Merci pour vos étayages…
    The show must Go on Caroline..!

  55. je pense qu ils y a des personnes qui dises et comprennent pas ! ca leur sert à quoi ! c’est un act vil et nul ,elles comprennent votre travail et je suis sideree de voire florence aubenas ! ils faudrai qu elle se pose le question !respect pour son travail pour sa personnalite qu on la laisse discuter ,argumenter car elle fait un travail exeptionnel, ne aps se laisse abattre ! mais elle est une battante et j espere que ses conferences seront pas entache par des minus qui ne parle pas ou crie et encore pour ne rien dire .caroline fait un tres beau travail merci à toi ! merci

  56. Très belle réponse à ces théories fumeuses et dangereuses…
    Avez-vous lu le dernier article de Regards sur le "nouveau racisme"? Effarant!!!!

  57. Bonjour Caroline,
    J’avoue avoir eu à votre égard un grand coup de foudre intellectuel. Quelle stupeur d’apprendre que vous aviez reçu un "Y’a bon Awards". Les Y’a bon et le FN ont un ennemi commun? Vous? Cela me glace le coeur… Dans deux jours je pars à l’étranger pour plusieurs semaines. Privée de radio, d’ordi et de tv donc des derniers épisodes de votre belle émission… Comme à chaque fois, je ne sais pas bien si je reviendrai et donc voilà ce que je voulais vous dire. Merci de votre présence estivale à l’autre bout de l’onde, c’était vraiment bien d’apprendre tant de choses tout en peignant :)
    Hélène

  58. ….Que dire ….Continuez….Simplement…
    Et vous nous en verrez sans doute plus eveillés…
    Chacun ayant sa place …et sa direction…
    Très respectueusement et cordialement….

  59. Comment expliquez vous la présence de Florence aube as dans ce jury merci de votre réponse elisabeth

    • Bonjour,
      une réponse à votre question se trouve dans le livre de Yasmina Khadra "L’imposture des mots". Bonne lecture.
      Pierre Carrére

  60. Je ne suis pas certain que porter plainte soit la meilleure façon de faire rendre gorge à ces crétins malhonnêtes.
    Quelle que doit votre décision, je vous soutien et resterai à vos côtés.

  61. Je vous soutiens à 100% dans tous vos discours. Malgré tous vos détracteurs, vous avez un immense soutien d’énormément de gens.

  62. Alors, cette plainte?
    A t’elle été jugée recevable?
    Entre temps, "Le Monde", insensible à l’honneur de vous compter parmi ses collaborateurs vient de vous lourder, y voyez vous un rapport avec votre caviardage des évènements s’étant déroulés à la fete de l’huma? :)

  63. Le quick halal, quick casher, quick barbaque, excision, circoncision, tous les impératifs imposés par toutes les religions SONT imposés. Le niquab, tchador, la burqua SONT imposés et sont des atteintes à la dignité des femmes ET des hommes et pas uniquement ceux qui ne se reconnaissent pas dans ces barbus braillards et sanguinaires, ni dans leurs copies blanchies genre y a bon awards et compagnie. Rien que l’intitulé de leur truc est repoussant.
    On peut pardonner aux foules victimes de systèmes qui les enferment dans l’ignorance, mais appliquons la tolérance zéro pour ceux qui confondent leur cul avec leur tête.
    Et ça, il faut le dire, le redire, et encore, et sans se désespérer, comme vous le faites. Je me joints aux soutiens inconditionnels qui vous sont adressés, pas le genre "oui …mais" ou "je ne suis pas toujours d’accord…"
    "Oui mais" quoi?
    "Pas d’accord" avec quoi?
    "La liberté est le crime qui contient tous les crimes", et ça ne se découpe pas.
    Pierre Carrère

  64. Merci Caroline pour la qualité de votre travail. C’est d’utilité public. Il y a un véritable danger concernant les extrêmes de tout bord mais celui qui me fait le plus peur est le radicalisme islamiste (ce n’est pas de l’islamophobie mais de "l’islamismophobie") car il est plus pernicieux et surf entre autre sur notre culpabilité. Par exemple j’ai toujours été et le serai toujours, contre le racisme et pour que chacun puisse exercer son culte dans la mesure du respect de la laïcité et des valeurs de la République, or je constate (et les expériences sont nombreuses) que les caricatures et les accusations a la va vite vont bon train.

    Gonzalez

  65. Carole Rudigoz – 16 avril 2012
    Je me permets d’intervenir pour la première fois sur internet car je suis effarée par tant de mauvaise foi, de malhonnêteté intellectuelle et de haine de la part de soit-disant « journalistes-intellectuels(es) »et autres qui au lieu de louer une jeune intellectuelle française qui a le courage de dénoncer non seulement en tant que femme de gauche les dérives du gauchisme (entre autres : tolérance de l’intolérable au nom du respect de la différence) en France mais aussi toutes les dérives des religions en tant que telles, font tout pour la décridibiliser et lui porter préjudice. Avant de juger de la pensée d’un ou d’une intellectuelle (car je considère Caroline Fourest comme étant plus une intellectuelle qu’une journaliste qui a une grande culture et qui est capable de proposer une vision personnelle, pertinente de la société), il faut lire les oeuvres et écouter les interventions dans les médias de la dite personne.
    C’est pourquoi, je tiens à dire aujourd’hui que le soit-disant humour de ce groupe qui se permet de remettre en ricanant un prix intitulé « Ya bon Awards » à Caroline Fourest pour récompenser ce que l’on sait est un humour "ras-les-paquerettes"….que c’en est affligeant de médiocrité et que de prétendus intellectuels et/ou journalistes participent à ce type de manifestation ne rassure pas sur le niveau et l’honnêteté intellectuelle d’une certaine presse française. Cette gente – à mots à peine couverts – se plaint de la médiatisation importante de C. Fourest et il est difficile de ne pas sentir la jalousie haineuse sous-jacente de ces personnes qui n’ont pas la même aura et impact sur l’opinion. Si elle maîtrise ses interventions comme elle le fait, c’est parce qu’elle domine intellectuellement les autres interlocuteurs et que ceux-ci désarmés en général vont essayer, par exemple, de l’attaquer sur son homosexualité qu’elle n’a pas cachée en parlant de communautarisme revendiqué alors que nous parlons de l’humain qui cherche juste à être lui-même et épanoui dans son identité. Il y a encore du travail à faire concernant le sujet.
    En général, ce genre de propos vient de la gente masculine (réf emission de Ruquier « On n’est pas couché » dans laquelle C. Fourest ne s’est pas laissée faire face à un Naulleau classé à gauche et phallocrate qui l’a attaquée sur sa sexualité car il n’avait plus rien à dire).
    C’est pourquoi, je tiens à dire que nous avons la chance d’avoir des jeunes intellectuelles en France comme Caroline Fourest et le fait qu’elle soit très médiatisée est un très bon signe sur l’état de santé de la liberté d’expression en France car non seulement elle est très à gauche dans un pays de droite et très critique à l’égard de la gauche vis à vis, entre autres, de son angélisme irresponsable face à la montée de communautarismes venant de groupes religieux qui crachent – il faut bien le dire – sur notre démocratie et n’ont rien à faire de l’intégration dans notre pays mais au contraire projettent de s’engouffrer insidieusement dans nos faiblesses de démocratie molle pour mieux nous renverser.
    Caroline Fourest nous alarme sur ce sujet et c’est tout à fait pertinent mais évidemment cela dérange tous les gauchistes bien-pensants qui sont restés au stade d’adolescents attardés qui vivent dans un monde idéal, le leur. Bon courage, Caroline vous en avez besoin. J’attends votre prochain livre. Carole Rudigoz, une lectrice

  66. Tes interventions sont toujours salutaires :)
    ( mais elles l’étaient déjà du temps où tu avais repris le CGL !, je te connais depuis longtemps ;) )

    Bonne continuation à toi,
    et reste forte :)

  67. Parmi les partenaires des Y’a Bon Awards 2013 qui viennent de calomnier Elisabeth Badinter, on trouve des sites et des associations homophobes.

    La liste complète des partenaires (médias, organisations) et du jury :
    http://www.lesindivisibles.fr/test-cta/

    Articles et tribunes homophobes :
    http://www.saphirnews.com/Mariage-gay-Un-debat-pour-tous_a15995.html

    http://banlieueplus.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=194:priorite-vous-avez-dit-priorites&catid=49:articles&Itemid=63

    http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1794

    Quid du jury ?

    Pascal Boniface, qu’on ne présente plus…
    http://pascalbonifaceintellectuelfaussaire.blogspot.fr/p/mais-qui-est-pascal-boniface.html

    Nabil Ennasri, l’un des initiateurs de la tribune homophobe « Un débat pour tous » comparant l’ouverture du mariage aux couples de même sexe à l’inceste et à la pédophilie, publiée sur Saphirnews et Oumma.
    http://oumma.com/15340/un-debat

    Didier Lestrade qui croit en l’existence d’une « race noire » (sic) supérieure…
    http://didierlestrade.blogspot.fr/2009/09/sounds-of-blackness.html

    Et dire que Rokhaya Diallo prétend lutter contre l’homophobie et le racisme bienveillant… Quelle tartufferie !!!

    Quand elle vous accusait de manquer d’humour, je crois qu’il fallait le prendre au pied de la lettre comme un aveu : la soirée people « antiraciste » organisée par son association est une vaste blague, une imposture.

  68. PS : un militant des Indivisibles, Bader Lejmi, est allé jusqu’à prétendre que vous aviez inspiré le terroriste Anders Breivik !!! Comment peut-on porter des accusations mensongères aussi graves en toute impunité ?! Ils n’ont aucune limite !!

    http://storify.com/tristanmf/fourest-a-l-huma-verbatim

    En consultant sa page Facebook on apprend qu’il aime Hassan al-Banna… Édifiant.
    http://www.facebook.com/bader.lejmi/likes_other

    Quant à Rokhaya Diallo, elle n’avait pas hésité à blanchir le parti islamiste Ennahda de tout intégrisme et de tout extrémisme lors d’une chronique surréaliste sur iTélé, le qualifiant de simple parti « musulman » constitué de « gentils musulmans absolument pas liberticides », et citant en exemple un parti « musulman démocrate » qui n’est autre que… le parti islamiste AKP !!! On voit ce qu’il en est aujourd’hui en Tunisie et en Turquie… Et on voit qui fait l’amalgame « islamiste = musulman » !!!

  69. Bravo Mme Fourest pour votre engagement que je suis depuis des années. Nombreux sont ceux à gauche qui en ont assez des "indivisibles" et autres "indigènes" et donneurs de leçons. On ne se laisse pas faire sur le terrain. On vous soutient de tout coeur !

  70. Qui a dit :

    « C’est un fait que les opprimés regardent avec admiration leurs oppresseurs. C’est un fait que LES Zarabes et LES Nouaaars ont une admiration – même si elle est mêlée de haine – pour les Blancs. »

    ? ? ?

    Éric Zemmour ?

    Non, Christine Delphy !

    http://www.acrimed.org/article3787.html
    (Faire glisser le curseur jusqu’au 2e terme "médias")

    Bizarrement, quand une alliée des Indivisibles fait ce genre de généralisations douteuses, elle ne reçoit pas de Y a Bon Award…

    C’est pourtant bien Rokhaya Diallo qui affirme que personne n’est à l’abri d’être épinglé par son association puisqu’elle vise les propos et pas les personnes, et que se déclarer féministe et antiraciste (comme Delphy ?) n’est pas une garantie en soi de ne pas formuler de préjugés à un moment ou à un autre.

    Allez comprendre…

    PS: Christine Delphy, résistante de la 25ème heure sur le dossier Femen Tunisie, soutient Amina comme la corde soutient le pendu, c’est-à-dire en racontant n’importe quoi quitte à lui faire du tort. Elle sous-entend qu’Amina a été emprisonnée et qu’elle est poursuivie pour avoir manifesté seins nus, et elle ose même une comparaison avec la France… qui embastille les Femen, comme chacun sait.
    http://feministesentousgenres.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/08/17/l-islamophobie-a-la-francaise-entretien-avec-christine-delph.html

  71. Moi aussi j’étais étonné du rôle tenu (et assumé ?) par Florence Aubenas dans cette lamentable histoire. En lisant une chronique de Michel Onfray, sur son blog, j’ai découvert que le personnage est bien peu fiable et peu en cohérence avec ce que j’en connaissais.
    Je vous invite à lire toutes les chroniques mensuelles de Michel.
    En fait, Caroline et Michel m’énervent radicalement : je n’arrive pas (encore) à les prendre en défaut.
    Comme mes mots d’ordre (!) préférés sont :
    -"Ni dieu, ni maître" et
    – "Récalcitrons, c’est plein de vitamines"
    J’ai un problème (:o)

  72. Les Indivisibles manient encore toujours la malhonnêteté intellectuelle. Dans les nominés cette année, Nicolas Bedos pour une chronique humoristique dans Marianne et Abdennour Bidar qui a critiqué le voile comme instrument de soumission pour des femmes. Je peux avoir certains désaccords avec Caroline Fourest, mais c’est quelqu’un qui m’a toujours intéressé et dont je sais qu’elle est à la pointe de bien des combats contre l’extrême droite fascisante et raciste et les intégrismes religieux. Je pense aussi qu’en achetant certains de ses livres, ou même en allant sur le site Prochoix (j’aime beaucoup une vraie mine d’informations), Caroline Fourest est aux anti-podes du racisme qu’elle combat mieux que ceux qu’ils insultent en permanence, ces gens comme Tévanian que le Fn peut effectivement remercier aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s